Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Les bannis Laurent Carpentier, Ed. Stock, 19 août 2015

Publié par Dominique84 sur 9 Septembre 2015, 16:57pm

Catégories : #Mes lectures

Les bannis Laurent Carpentier, Ed. Stock, 19 août 2015

Avec ce récit qui couvre 5 générations, Laurent Carpentier nous conte l'histoire de sa famille, remonte aux sources de son existence sur terre mais il prévient le lecteur " Ce n'est pas l'histoire d'une famille mais les méandres de son âme torturée que je poursuis pas à pas dans l'obscurité".

Les personnages de cette saga s'invitent tour à tour dans cette histoire et même si parfois l'on s'y perd, ne sachant plus qui est qui, cela n'a au fond aucune importance. C'est l'histoire des Carpentier, des Salomon, des Habib, des fantômes de l'hôtel Chatillon de la rue Payenne à Paris où il est né et de ceux des cités banlieusardes du Plessis-Robinson où il a grandi. "Une famille parmi mille autres, exemplaires comme mille autres. La mienne". Au début, on fait l'effort des retours en arrière, on ne se souvient plus qui est Henri, qui est Raymonde, qui est qui… et puis, on abandonne en se laissant emporter par le récit. Un récit où il ressuscite les membres de sa famille, ces paysans, ces prolétaires, cette bourgeoisie où catholiques et juifs se réunissent toujours sur le fil conducteur du communisme. On ressent une grande empathie pour tous ces personnages dont la destinée est décrite avec l’accent de la vérité. Puis, on finit par comprendre que l'auteur, même s’il nous parle de ses origines, de sa filiation, nous conduit vers un autre chemin que la simple lecture, il nous amène à nous interroger sur nos propres origines, notre existence.

Plus qu'une saga, ce récit est une réflexion sur la vie, la place que l'on occupe sur terre, son avenir quand on porte dès la naissance le poids du passé de sa famille. En cherchant à les connaître pour les comprendre, on arrive à se comprendre à soi-même.

Citations : "On ne transforme pas le passé, on le dépasse. On ne construit pas l'avenir, on se décide à le vivre... C'est la vie qui nous échoit, pas la mort".

"A mesure que je plonge dans les pages, je découvre que tous ces personnages me racontent, comme un puzzle... J'ai grandi à l'ombre de ces bannis, sous leur soleil aussi".

"Nous nous résumons à une histoire racontée".

Beaucoup d’émotion pour ce beau roman sur les origines.

Commenter cet article

Denis 09/09/2015 22:41

Je ne connais pas l'auteur. A noter.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents