Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


"Place Colette" de Nathalie Rheims (Parution 19 août 2015 320 pages), éditions Léo Scheer

Publié par Dominique84 sur 2 Septembre 2015, 10:31am

Catégories : #Mes lectures

Place Colette, Nathalie Rheims
Place Colette, Nathalie Rheims

Le titre du 17ème roman de l’auteure est l’adresse de la Comédie-Française , lieu névralgique puisque c’est là que son destin va prendre forme. Nathalie Rheims y connaîtra une double passion, une double épiphanie : celle du théâtre et de l’amour, un amour qui fait grandir et s’accepter.

Clouée au lit, corsetée pendant près de 3 ans suite à une erreur de diagnostic, la narratrice entame l’histoire de sa résurrection après une opération chirurgicale miraculeuse. Mais le retour à la normalité et à la scolarité va s’avérer encore plus pénible. « A 12 ans, je ne savais pas quoi faire de cette vie. Elle me pesait autant que mon corps m’encombrait ».

Durant toutes ces années d’immobilité, la lecture a été sa seule évasion possible ; elle passait son temps en compagnie de Balzac, Zola, Flaubert et fuyait autant que se peut, celle de son entourage. « Moi aussi, un jour, j’écrirai, pour m’extraire du monde, pour être libre » se disait-elle en observant son écrivain de père.

Seul le monde des adultes l’intéressait, elle les observait et se passionnait pour leur complexité. Durant cette année de renaissance, elle n’eut qu’une amie, Isabelle, son double, son contraire, celle qui incarnait la liberté opposée à la rigidité bourgeoise et les non-dits dans sa famille.

Roman initiatique, « Place Colette » est l’histoire d’une double passion, celle pour le théâtre et celle pour un acteur de 30 ans plus âgé qu’elle, les deux passions étant intimement liées. Vivre cette double passion lui sera le défi qu’elle va s’imposer pour se libérer du carcan de l’adolescence, elle qui n’avait pas eu d’enfance. Conquérir cet homme, sociétaire de la Comédie Française, serait pour elle cette bataille « celle par laquelle je me reconstruirais ; moi seule l’avais choisi, il était à moi ». Elle a 13 ans, il en a 43 ! Nathalie Rheims n’en dit pas plus, laissant au lecteur le soin de deviner d’après les quelques indices glissés dans le roman. Mais au fond, quelle importance ? Cet homme, quel qu’il soit, et la passion clandestine qu’ils vivront tous deux, la sauveront de la léthargie et du mal-être de l’adolescence.

Roman d’amour, autofiction, Place Colette a les accents de la vérité, ceux que le lecteur apprécie et qui lui font ne jamais lâcher le roman jusqu’à la fin. « C’est mon premier livre charnel » confie-t-elle lors d’une interview.

Commenter cet article

Denis 02/09/2015 22:10

Je n'ai jamais lu cette auteure. Ravi de te retrouver.

fanfanchatblanc 02/09/2015 15:53

Ravie de te retrouver sur la toile Mimi.
Un roman qui donne envie de s'y plonger assurément... comme chaque fois que tu nous présentes un ouvrage d'un auteur que tu as apprécié.
J'espères que tu vas bien
Bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents