Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Pierre Bonte, « Mes Petites France » paru le 5 octobre chez Fayard

Publié par Dominique84 sur 14 Octobre 2015, 16:11pm

Catégories : #Mes lectures

Pierre Bonte, « Mes Petites France » paru le 5 octobre chez Fayard

En guise d’introduction, Pierre Bonte (qu’on ne présente plus car devenu célèbre pour avoir su partager son amour de la France et ses particularités régionales, notamment à la Radio et à la télévision) déclare que depuis la Révolution, les Républiques successives se sont acharnées à faire disparaître toutes traces des provinces de l’Ancien Régime.

En effet, dès 1790 Fleuves et Rivières ont été source d’inspiration pour renommer les Provinces. C’est ainsi que 8 départements sur 10 doivent leur nom à l’un des cours d’eau qui les traversent. Ensuite, afin d’établir une République forte et indivisible, les instituteurs appelés « les hussards de la République » furent investis de la difficile tâche d’interdire les parlers locaux. Malgré tout ces efforts, l’attachement à la province est resté vivace dans le cœur des Français et la grande réforme administrative de 1960 allait rétablir leurs frontières historiques à ce qui doit être appelé dorénavant Région. Mais la dernière réforme depuis peu découpe à nouveau la France de façon totalement incohérente par rapport aux particularités de chaque région. Et pourtant, malgré la tendance générale à l’uniformisation des goûts, des modes de vie, on constate que le sentiment d’appartenir à telle ou telle autre région reste vivace et mieux encore qu’autrefois, devient un sujet de fierté.

Pierre Bonte nous invite ensuite à un périple à travers la France, un voyage de la Bretagne au Languedoc, un tour de France des régions pittoresques. Nous ne sommes que le résultat d’un passé historique et ces identités régionales ne se sont pas forgées au hasard, il y a toujours un contexte économique, social, culturel et climatique pour y avoir contribué.

Au-delà des clichés, il nous explique le pourquoi des réputations des habitants de chacune région qu’il visite, agrémentant son récit d’anecdotes savoureuses, de citations, de récits des multiples rencontres qu’il a faites le long de sa carrière de journaliste.

Si vous voulez savoir pourquoi on qualifie de « têtus » les Bretons , de « grippe-sous » les Auvergnats, de « bourrus » les Savoyards, etc…. procurez-vous le dernier livre de Pierre Bonte, vous y apprendrez forcément quelque chose sur vous-même !

PS : Quel dommage que Pierre Bonte ait oublié la Corse… N’oublions pas que le 15 janvier 1790 la Corse est devenue un département français avec Bastia comme chef-lieu et siège de l’unique évêché.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 05/11/2015 15:51

Bonjour Dominique, je note, je note. J'aimais bien Pierre Bonte quand il était au Petit Rapporteur (cela ne nous rajeunit pas). Bonne après-midi.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents