Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Fragments de lucidité de Jean-Louis Servan-Schreiber, Éd. Fayard

Publié par Dominique84 sur 11 Août 2016, 16:05pm

Catégories : #Mes lectures

Fragments de lucidité de Jean-Louis Servan-Schreiber, Éd. Fayard

L'auteur se veut lucide, mais optimisme sur le monde contemporain, entre dangers sans précédents et progrès civilisateurs encore à venir. Journaliste et essayiste, JLSS a dirigé une quinzaine de titres de presse, dont L’Expansion, Psychologies et Clés et publié une quinzaine de livres.

Le comportement humain face à l’accélération de nos rythmes de vie et la condition de l’humanité au XXIe siècle sont ses centres d’intérêt constants.

C'est en 30 chapitres courts et incisifs que Jean-Louis Servan-Schreiber signe un traité sur la lucidité, une réflexion qui fait écho à ses interrogations sur la vie. Il traite de la possibilité de s'approcher du bonheur sans s'illusionner, mais en restant conscient de la réalité de l'existence, de soi-même et des autres. Le tout est de rester optimiste mais toujours lucide. C'est un livre qui aide à réfléchir sur le sens de notre vie, le sens qu'on veut bien lui donner.

30 fragments, 30 chapitres, 30 questions qu'il nous arrive tôt ou tard de nous poser. L'auteur nous conduit à une réflexion philosophique claire, sans aucun problème de compréhension, grâce à son style simple et abordable. C'est un livre à lire et à relire car rien n'est figé dans notre vie et il est toujours intéressant de savoir où nous en sommes. Ce "traité" va nous y aider de façon humoristique parfois avec notamment la présence des pingouins philosophes de Xavier Gorce qui se promènent au fil des pages et nous livrent leurs pensées à la logique implacable.

PHRASES DE « FRAGMENTS »

Nous naissons incomplets et très limités et passons notre vie à essayer d’en pallier les conséquences.

Plus jeune j’étais imbu de ma singularité́. Avec le temps je mesure ma banalité́.

Trois cousins nous pourrissent l’existence : la perfection, l’absolu et la pureté́.

Nous sommes doués d’un esprit qui peut ou pourra tout expliquer, sauf l’essentiel : pourquoi le monde ? Pourquoi moi ?

La vie est comme le wagon d’un train. On y monte seul et descendra de même, mais pendant le trajet on voyage ensemble

Du fait de la longévité́, nous sommes voués à vivre longtemps, vieux au milieu d’autres vieux.

C’est quand l’évidence vient à manquer qu’on se prend à philosopher.

Résumé de l’éditeur

Etre désespéré, c'est la moindre des choses si l'on s'en tient à la réalité nue. C'est pourquoi il est si tentant de se raconter des histoires.

Mais c'est aussi la voie assurée des illusions et des déceptions. Être lucide sur les réalités de l'existence, de soi-même, des autres tout en continuant à aimer la vie est le défi quotidien de Jean-Louis Servan-Schreiber. Notre époque n'y incite guère, mais se rapprocher d'une certaine sagesse n'a jamais été facile.

La sérénité est à ce prix et de nos jours elle devient notre meilleur bouclier contre la morosité ambiante. En résultent trente chapitres ciselés et brillants où chacun trouve des échos de ses propres vécus et de ses questionnements intimes.

Paradoxalement c'est dans les dilemmes et les apparentes contradictions de nos existences contemporaines, que l'on peut puiser des raisons d'optimisme et d'ouverture aux autres. Pour alléger ces réflexions, les pingouins philosphes allégeront cette lecture avec leur humour bien senti…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents