Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


La concubine du Vatican de Kate Quinn, Presses de la Cité

Publié par Dominique84 sur 5 Août 2016, 07:44am

Catégories : #Mes lectures

La concubine du Vatican de Kate Quinn, Presses de la Cité

"La concubine du Vatican" est son 5ème roman et le 2ème tome d'une saga captivante brossant le portrait de la femme la plus célèbre d'Italie à la Renaissance, Giulia Farnese, maîtresse officielle de Rodrigo Borgia, le Pape Alexandre VI dont elle a eu un enfant Laura.

Après Le Serpent et la Perle, Kate Quinn poursuit son récit des aventures de Giulia, de son garde à la langue bien pendue, Leonello, et de sa cuisinière et confidente, Carmelina.

Ce roman saga relève le défi de nous conter l'histoire de deux familles les plus puissantes d'Italie, les Borgia et les Farnese qui donnèrent 2 papes et régna sur Rome au XVème siècle.

Quand Rodrigo Borgia arrive à Rome, il déjà doté d'une fine intelligence et d'un grand sens de la diplomatie, il sait très vite attirer la sympathie des papes successifs et va voir son pouvoir s’accroître au cours des 36 ans durant lesquels il sera cardinal.

Giulia Farnese, issue d'une famille d'une ancienne noblesse provinciale du Latinium épousera en 1489 Orso Orsini dont la mère n'est autre que la petite-cousine du Pape, une façon de rapprocher Giulia au pape, une liaison consentie par la famille Orsini par pur profit. Ce sera la famille Farnese qui allait en tirer profit les premiers, avec par exemple la nomination du frère de Giulia au titre de Cardinal et qui accèdera ensuite au trône pontifical sous le nom de Paul III, que l'on surnommera d'ailleurs "le Cardinal du jupon".

3 narrateurs se partagent le récit, Giulia, sa confidente et cuisinière Carmelina qui s'est enfuie du couvent et à ce titre mérite un châtiment sévère et Leonello son garde du corps particulier qui ne se remet pas de la mort de sa seule amie Anna, assassinée et dont le crime reste impuni.

Ces 3 héros doivent faire face à leur façon à différents dangers qui les menacent depuis leur retour à Rome.

Kate Quinn a un véritable talent pour nous plonger dans une époque quelle qu'elle soit, de la Rome antique avec ses précédents romans à la Renaissance italienne. On n'y trouve aucune longueur assommante, les dialogues s’enchaînent avec une extrême fluidité avec les descriptions des paysages et des personnages qu'elle sait rendre vivants.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents