Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Claude. C'était ma mère de Alain Pompidou, Flammarion

Publié par Dominique84 sur 31 Octobre 2016, 15:36pm

Catégories : #Mes lectures, #flammarion

“J’aurais pu tomber plus mal” c’est ce qu’a déclaré l’auteur en parlant de ses parents adoptifs, Claude et Georges Pompidou. Lors d’une interview, il déclare que “ Les Français se rappellent son élégance, sa prestance, mais le souvenir s’estompait un peu “ et après la publication de la correspondance de son père en 2012 et la nostalgie qu’inspirent à présent les années Pompidou, il nous livre ce récit détaillé et véridique de la vie d’une des premières dames de France qui a su marquer son époque et qui nous quitta en 2007.

En préambule, il explique :  “n’étant ni écrivain, ni journaliste, je donne à cet ouvrage la forme d’un récit. Mon but est de présenter, avec ma propre écriture, l’évolution des grands traits de caractère de ma mère, à travers ce que nous avons vécu au plus près l’un de l’autre”.

“Semi-bretonne, semi-normande, avec de lointaines origines anglaises”, Claude est orpheline de mère à 7 ans. Souffrant de l’absence de son père, médecin-chef de l'hôpital de Château-Gontier, dans la Mayenne, elle reporte alors tout son amour sur sa grand-mère, une femme mondaine et lettrée qu’elle admire et respecte  Claude et sa petite soeur Jackie mènent une vie austère où “la rigueur règne sur les horaires et les distractions sont encadrées”

Après son baccalauréat, elle part à Paris pour s’inscrire sans grande conviction à la faculté de droit, son père ayant décrété qu’elle gagnerait mieux sa vie avec un diplôme de droit en poche plutôt que de Lettres. C’est là qu’elle fait la rencontre du séducteur et brillant normalien Georges Pompidou qu’elle épousera en 1935. C’est en juillet 1942 qu’Alain entre dans la famille Pompidou, il a 3 mois. Deux années plus tard, le Général de Gaulle, séduit par ce professeur de Lettres à Henri IV le nomme chargé de mission pour les dossiers liés à l’Education Nationale et à l’Information scellant son destin à celui de la France.

Georges et Claude Pompidou évolueront dans une sphère mondaine et cultivée où l’art tient une place essentielle, surtout l’art contemporain. Alain n’est pas laissé à l’écart, ils l’emmènent chaque fois que cela est possible. Ainsi, se liera-t-il amitié avec les enfants d’André Malraux, il côtoiera Coco Chanel,

Nommé directeur général de la banque Rothschild dès les années 50, Georges et Claude Pompidou vivent dans l’opulence, courent dans les galeries d’art, achètent des oeuvres contemporaines et font de grands voyages auxquels Alain participera bien souvent. C’est en mars 1962 que le Général de Gaulle nomme Georges Pompidou premier ministre. Dorénavant, une oeuvre de Soulages trônera à Matignon remplaçant un portrait du XVIIIe. Le Style Pompidou était né.

Si vous cherchez du sensationnel, des révélations fracassantes, passez votre chemin, ce récit n’est pas pour vous. C’est l’histoire certes d’une première dame de France, la première à avoir pris une part aussi active dans les affaires de son Président de mari, mais aussi d’une mère, d’une grand-mère et d’une épouse aimante.

Une femme forte et déterminée qui disait “Je crois à la puissance des décisions, comme à celle des convictions profondes”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents