Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Foi et la Montagne de Jean Anglade, Presses de la Cité

Publié par Dominique84 sur 4 Octobre 2016, 14:17pm

Catégories : #Mes lectures

 Foi et la Montagne de Jean Anglade, Presses de la Cité

Jean Anglade a publié une centaine d’ouvrages consacrés la plupart du temps à sa région natale, l’Auvergne, ce qui lui vaut d’ailleurs le surnom de “Le Pagnol auvergnat”.

Il a reçu le Prix des libraires en 1962 pour ce roman publié alors aux éditions Robert Laffont. Agrégé d’italien, traducteur entre autres de la Divine Comédie de Dante, chevalier de la Légion d’honneur, Jean Anglade a fêté l’année dernière ses 100 ans. A cette occasion les éditions Presses de la Cité propose ce roman inscrit dans ce que l’on appelle la période bleue du romancier, une période où il promenait ses lecteurs aux 4 coins du monde.

Pour ce roman, l’auteur a laissé son Auvergne natale pour nous emmener au coeur du Pacifique dans une petite île des Philippines. Car, ce qui l’intéresse plus encore que la géographie auvergnate c’est dit-il “par-dessus tout l’homme” et d’ajouter “Ma planète c’est l’Homme, l’Homme avec ses bassesses et ses grandeurs”.

Le héros de cette histoire a tout pour être heureux, il est propriétaire d’un commerce florissant, il a une femme que beaucoup lui envient, de beaux enfants, bref la vie serait un long fleuve tranquille si ce n’était ce rêve récurrent qui le hante nuit après nuit. C’est un cauchemar qui l’épuise, des hommes le traquent, ils sont à ses trousses, il fuit et il tombe d’une falaise.

Il faut dire qu’Arsenio Hernandez n’a pas la conscience tranquille, lui seul sait ce qu’il a fait pour sauver sa peau quand les Japonais avaient envahi l’île. Arsenio s’était enrichi à ce moment-là, puis il avait été arrêté et condamné à mort, personne ne savait pourquoi. Il avait pourtant réchappé à la mort, lui seul encore savait comment et c’est cela qui le rongeait. Ses remords l’empoisonnaient lentement. La visite d’un homme étrange qui se dit être le Messie l’amènera à reconsidérer sa vie. Il lui faut trouver un autre but dans la vie que celui de s’enrichir. Il se lance alors dans le projet fou de construire une route qui mènera au sommet du plus haut volcan de l’île, le Banlaon. Toutes les épreuves rencontrées pour construire cette route et la ruine de son compte en banque pour financer ce projet seront-elles suffisantes pour qu’Arsenio retrouve enfin la paix intérieure ?


Total dépaysement garanti dans ce livre où l’auteur s’attache à décrire les coutumes, les légendes de ce pays si lointain. Mais outre les descriptions détaillées de ce côté là du Pacifique, l’auteur nous dépeint les siècles d’histoire de cet archipel tour à tour envahi par les Espagnols, les Américains, les Japonais.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents