Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Isabelle Desesquelles “Un jour on fera l’amour”, Ed. Belfond

Publié par Dominique84 sur 15 Janvier 2017, 22:01pm

Catégories : #Mes lectures, #Belfond

Quelques mots à propos de l’auteur. Libraire à Toulouse et fondatrice d’une résidence d’écrivains, la maison De Pure Fiction, Isabelle Desesquelles publie son septième roman après notamment “Les Hommes meurent, les Femmes vieillissent” qui avait été sélectionné en 2014 pour le Femina.

 

L’auteur traite des mutations dans le monde contemporain jusque dans les pratiques amoureuses. “ A l’heure de tender, meetic où l’on veut nous convaincre qu’un homme pour la vie, ça n’existe plus, je voulais écrire la possibilité de l’amour” dit-elle. “Les mots absolu, romantique peuvent faire sourire”. La plupart des gens veulent rencontrer l’amour pour ne pas être seuls mais une fois en couple combien se retrouvent encore plus seuls ?

 

L’amour au rabais n’intéresse pas Alexandre, il aime ce qui est grand, beau, absolu, toujours en quête d' idéal. A 30 ans passés, il a le CV amoureux d’un nouveau-né.

Puis il y a Rosalie qui fuit la moyenne, la norme, elle veut s’imposer, être libre, se défaire du joug de son enfance. Elle ne peut se contenter de rencontres nécessaires pour ne pas dire utiles. Elle cherche un tout.

Tous deux ont le même idéal, ils espèrent faire la rencontre qui échappera aux plans mensongers des sites de rencontre, celle que le hasard mettra sur leur route, celle qui sans l’expliquer fera vibrer leur coeur et leur corps tout entier. Alexandre a grandi dans un cinéma d’art et d’essai, a été nourri de phrases culte du cinéma sur lesquelles l’auteur a construit son histoire.

 

Un roman qui décortique avec finesse le sentiment sous toutes ses formes, qu’il soit filial, amical et amoureux. La recherche de l’absolu est la quête d’une vie. Est-ce raisonnable ? l’auteur vous propose sa réponse…

Quand on lui demande comment elle décrit le style de ses romans, elle précise : “Un mot majeur : sincérité” “Dire les choses sans fard, et en même temps faire sourire. Le titre, un peu provocateur, contient ça”.

 

Source : http://www.journal-laroulotte.fr/isabelle-desesquelles-ecrivaine/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hibout Bernard 15/01/2017 22:34

Une question existentielle... On peut dire avec humour, "l'amour vaut-il le coup sans amour". Les mutations anarchiques de ce monde estompent l'essentiel et l'émotion. La réponse la plus juste est, "non"...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents