Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Véronique de Bure - Un clafoutis aux tomates cerises - Flammarion

Publié par Dominique84 sur 19 Février 2017, 17:27pm

Catégories : #Mes lectures, #flammarion

zoom

L’auteur nous invite à faire la connaissance de  Jeanne, une charmante vieille dame de 90 ans qui vit désormais seule depuis la mort de son mari René dans sa grande maison au milieu des arbres et des champs. Autour d’elle gravite son petit monde peuplé de Fernand et Marcelle qui habitent la ferme voisine, ses amies depuis toujours Gilberte, Nine et Toinette qu’elle voit autant que possible, Angèle sa femme de ménage et son jardinier. Jeanne a bien des enfants, des petits-enfants et même arrière-petits-enfants mais ils ont leur vie et ne rendent visite à Jeanne que lorsqu’ils trouvent le temps de le faire et ce n’est pas souvent.

Jeanne a la chance d’être tout à fait valide et autonome, la chance d’avoir toute sa tête à elle et elle tient farouchement à son indépendance. Les jours passent et avec eux ses amies, ses relations, celles et ceux de son âge.  Elle n’est pas immortelle, elle s’accroche à la vie comme elle peut et sans nostalgie se replonge dans son passé.

Il y a le présent qu’elle tente de rendre le plus beau possible en s’émerveillant par exemple devant la nature, son jardin, les oiseaux qui l’habitent et qui lui chantent tous les matins de douces symphonies.  Elle nous raconte ses jours, ses nuits, ses peurs, ses joies en quatre parties, ce sont les quatre saisons de Jeanne !

Au fil des pages, on s’attache à Jeanne, on l’écoute, elle nous conduit vers un bonheur simple de contemplation, ces petites joies quotidiennes qu’il ne faut pas ignorer parce que ce sont elles qui créent le bonheur de la vie. Merci à Véronique de Bure pour cet aparté de douceur, de calme et de tendresse. Vous lire fut un vrai bonheur, connaître Jeanne en fut un autre. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

janine rolland 24/03/2017 15:34

puis jeprendre contact avec jeanne ou marion l'heroine du livre pour marie durin une amie à elle perdue de vue depuis longue date?

janine rolland 24/03/2017 15:32

je voudrai prendre contact avec jeanne l'héroine du livre qui a été certainement ami avec marie durin il y a bien longtemps cf le cambodge

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents