Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Romel " Electre 21 " Editions Daphnis et Chloé

Publié par Dominique84 sur 27 Mars 2017, 13:50pm

Catégories : #Mes lectures, #Daphnis et Chloé

C’est le deuxième roman de Romel après “Soif de musique” qui racontait la vie d’un jeune pianiste prodige qui avait atteint le sommet de sa carrière à l’âge de 20 ans. Un superbe roman qui avait été salué favorablement par la critique l’année dernière.  Ici il  revisite le mythe d’Electre le transposant dans un futur proche, les années 2020, l’ère numérique.

Gratien Malo est à la tête d’une des plus grosses sociétés internationales de services et de technologie numériques, Global Trotter. Il domine le monde politique, brasse un argent phénoménal, pulvérisent les records boursiers. Cet homme d’affaires trouve refuge dans le monde de l’art. C’est un grand collectionneur qui se lance dans la recherche d’un tableau de Picasso, il n’aura pas le temps d’admirer cette oeuvre, il mourra assassiné avant que ses fins limiers ne la retrouve.

En effet, si tout va bien dans ses affaires, Gratien Malo a une vie intime peu enviable. Il souffre d’avoir perdu un de ses enfants, craint pour la santé des autres et sa femme le cocufie.

Selon la légende, Electre apprend que son père est assassiné par sa mère et son amant. A sa 20ème année, Oreste, le frère de Ludivine reçoit l’ordre de l’oracle de Delphes de venger la mort de son père.

L’assassinat de Gratien Malo par sa femme aidé de son amant qui ambitionnait de prendre la tête du groupe, devra être vengé par Ludivine, sa fille aînée. Pour cela, elle retrouvera son frère que l’on pensait disparu depuis longtemps. Avec ce roman, il montre que l’on peut pérenniser le mythe sans peine et en montrer son intemporalité.

Le mythe d’Electre est une histoire éternelle sur la haine, la vengeance et leur violence, placée ici dans un univers impitoyables et cupides.

C’est un roman résolument contemporain qui dénonce  en filigrane les dérives du monde numérique, qui décrit une société qui se trouve à un tournant décisif, sachant que le numérique est une arme de destruction massive.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Romel 12/05/2017 06:47

Merci Domi84 pour cette chronique bien sympathique sur ELECTRE 21. Un livre léger sur un sujet qui l'est beaucoup moins. Vous avez eu raison de noter que le numérique est une arme de destruction massive. La dernière conférence de Microsoft à Seattle donne froid dans le dos. Et malgré des talents énormes, il semble que les hommes politiques européens abdiquent dans la recherche de pointe du numérique. Macron va-t-il réussir à les réveiller? A suivre. Bien amicalement et confraternellement. Romel

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents