Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Hortense Dufour - Port-des-Vents- Presses de la Cité

Publié par Dominique84 sur 19 Mai 2017, 14:23pm

Catégories : #Mes lectures, #Presses de la Cité

Petit village-îlot baigné par les eaux de l'océan Atlantique et venté par un souffle continu et parfois destructeur, Port-des-Vents abrite une belle lignée de femmes. Contre l’adversité, la maladie, les conditions de travail extrêmement pénibles, les femmes se tiennent les coudes. Rien n’est possible sans solidarité, rien n’est possible sans cette foi en la vie qui chaque jour fait recommencer, reconstruire après la tempête qu’elle soit sur mer ou dans les coeurs.

Après la mort de leurs hommes, les femmes de cette famille se sont donné la main pour survivre et faire face au mauvais sort. Autour d’Adèle, l’aïeule, il y a quatre générations de femmes qui vivent dans une petite maison de pêcheurs. Elles savent tout faire, se transmettant génération en génération tous les gestes nécessaires à la survie “Quand on naît femme, ici, il faut savoir tout faire. Aimer, accoucher, allaiter l’enfant, peiner au ménage, à la lessive, s’activer au plus dur : courbées sur la vase, les mains rougies, peiner au parc des huîtres et des coquillages ; renaître, mourir ici.”  Quand le vent détruit tout sur son passage, ces femmes-là remontent les manches et travaillent 10 fois plus qu’à l’accoutumée, mais cela prouve qu’elles restent vivantes.

Pour rien au monde elles s’éloigneraient de Port-des-Vents qui, à chaque tempête devient une île. Seule Elena a choisi un autre destin mais elle ne peut s’empêcher d’y revenir à la belle saison “quand les fruits du verger abondent”. Elena avait grandi avec le manque d’un père, elle avait seulement été désirée et élevée à Port-des-Vents par Indiana, sa mère.

Trois femmes se partagent le récit et à travers leur destin, l’auteur nous décrit la dure vie de labeur des ostréiculteurs. Il y a l’histoire selon Indiana, selon Marjolaine, sa mère et selon Adrienne, la grand-mère "Tout est de la faute de la belle Adrienne. " dont on connaîtra le secret en fin de roman, car à Port-des-Vents, les passions sont dévastatrices…. Peut-être est-ce notre force de femme qui refoule les malheurs et le vent et permet à Port-des-Vents de résister à tout, même à ses naufrages ?

Le nouveau roman d’Hortense Dufour, romancière et biographe est un petit bijou de lecture iodée serti de passion amoureuse.

Lien Presses de la Cité 

Auteur de biographies (Marie Stuart, Colette, George Sand…), de romans à succès, notamment La Marie-Marraine, Grand Prix des Lectrices de Elle en 1978, adapté au cinéma sous le titre L’Empreinte des géants par Robert Enrico, Hortense Dufour est également l’auteure de nombreux scénarios pour TF1 et France 3. Elle est chevalier des Arts et des Lettres depuis 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents