Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Durian Sukegawa - Les délices de Tokyo - Le Livre de Poche

Publié par Dominique84 sur 12 Juin 2017, 09:20am

Catégories : #Mes lectures, #Le Livre de Poche

 

Fabuleuse histoire qui nous enveloppe de douceur gourmande, on lit en apesanteur coupé de la réalité pour rejoindre Sentarô et Madame Yoshii dans leur petite baraque qui sent bon le dorayaki, une pâtisserie japonaise réalisée à partir d’une pâte de haricots rouges confits.

Sentarô avait bien hésité avant d’embaucher Tokue Yoshii pour l’aider à confectionner ces petits ronds de pâte comme des petits pancakes fourrés de “an” de haricots rouge. Tokue s’était imposée à lui et malgré ses 76 années bien sonnées, elle avait su le séduire avec sa préparation de haricots confits.

Sentarô avait vu son chiffre d’affaires monter en flèche depuis l’arrivée de Mme Yoshii qui avait seulement ordre de ne pas s’exposer à la clientèle. Sentarô craignait sans vraiment savoir pourquoi que les doigts atrophiés et vieil âge de Tokue ne dissuadent  sa clientèle de venir déguster ses dorayakis. C’est pourtant ce qui arriva et Tokue Yoshii dut abandonner son emploi pour retourner dans son ghetto. Un endroit que tous ceux de la génération de Sentarô croyait ne plus exister. Un lieu où vivent encore tous ceux qui ont guéri de la lèpre. Et même si une loi de 1996 sur la prévention de la lèpre avait été abrogée, même si les habitants de ce centre de Tenshôen avait l’autorisation de sortir librement, ceux-ci vivaient encore en autarcie. Une génération sacrifiée.

 

La rencontre de Tokue Yoshii et Sentarô agit comme un miracle dans leur vie respective, elle va donner une nouvelle saveur à leur existence, l’une pleine de souvenirs et l’autre face à son avenir.

Deux reclus, deux exclus qui se trouvent et se retrouvent pour nous donner la plus belle leçon de vie.

Ce roman nous livre une page d’histoire du Japon que j’ignorais mais c’est aussi et surtout un hymne à la vie, à la nature, à la beauté des sentiments. Un roman qui se savoure comme une friandise rare !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents