Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Clément Ghys, Vadim Le plaisir sans remords, Stock

Publié par Dominique84 sur 4 Juillet 2017, 15:08pm

Catégories : #Mes lectures, #Stock

 

17 ans après sa mort Vadim fait encore parler de lui. Pourquoi ce séducteur et cinéaste, découvreur de talents et surtout de femmes-déesses à talent, intrigue-t-il encore ? Plus que lui-même c’est ce qu’il représente qui fascine notre génération parce qu'au fond,  Vadim est  un fait de société à lui tout seul !

Après l’immense succès du film “Et Dieu créa la femme” tourné en 1956 Vadim devint star de sa génération tout comme celle qu’il choisit pour être sa muse, Brigitte Bardot.

A l’instar de toute sa vie, Vadim  papillonne au fil des pages en les imprégnant de sa légèreté. Il fut certes découvreur de talents mais sut aussi et surtout humer l'air du temps comme personne.

L’auteur déroule la vie de ce touche-à-tout séducteur et pygmalion qui  osa tout pour vivre à 100% et sans remords ses plaisirs dans une France prude et moralisatrice des années 60. Il fit le bonheur de la presse populaire féminine et à scandales car ces hommes-là fascinent, qu’on les aime ou les déteste, ils ne laissent jamais indifférents.

Naissent-ils hédonistes ou est-ce la vie et toutes ses aspérités qui les rendent ainsi ? Un peu des deux.

Alors que sa carrière de cinéaste décline avec les années et que toutes les femmes qu’il a révélées à l’écran (Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Jane Fonda,...) connaissent un succès international, Vadim résiste sans amertume, rien ne semble saper son moral, il reste beau, séduisant et croquant la vie à pleine dent. C’est là qu’était son génie ! 

Un homme dont la vie même répond exactement à la soif de nostalgie de notre époque. 

Clément Ghys, né en 1985, a été journaliste à Libération ; il travaille aujourd’hui à M, Le Magazine du Monde. “Vadim, le plaisir sans remords” est son premier livre.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents