Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Gilles Laporte - Un parfum de fleur d’oranger- Presses de la Cité

Publié par Domimots sur 30 Septembre 2017, 21:02pm

Catégories : #Mes lectures, #Presses de la Cité

 

Depuis 1883, l’année où son père le chasse de la propriété viticole de Sant’Ambrogio di Valpolicello jusqu’en 1945, Valturno Palazzi nous emmène sur route qui va l’amener d’Italie en France, en Lorraine. A seulement 23 ans, celui qui se présente "tailleur de pierre, maçon, simple ouvrier qui, de ses mains, veut créer du beau et du bon dans ce monde" résolu à ne “créer que du beau et du bon dans ce monde”,  part à l’aventure dans les pas victorieux de celui qui avait rendu dignité à la France, celui que son père vénérait, Napoléon. Son point de chute sera Lunéville car c’est en Lorraine “qu’a été signé le traité qui a mis fin à la domination de l’Italie par les Habsbourg, grâce à Napoléon. C’est à Lunéville que nous sommes devenus des hommes libres”.

En chemin,  il rencontre Bartholdi pour qui il travaille le temps de participer à la création du  “ Lion de Belfort”, symbole de résistance et de puissance.

Arrivé à  Lunéville, il fait la connaissance de la belle Malou, propriétaire du Bar des Lilas et dont le mari avait été assassiné devant son établissement. L’ancien militaire qui avait fait l’Algérie, avait chuchoté à sa femme dans un dernier souffle le nom de Mostaganem. L’assassin n’avait pas été identifié  et le nom de Mostaganem hantait ses jours. Elle avait refait sa vie auprès du travailleur et ambitieux Valturno devenu entrepreneur et créateur d’emploi pour la région à qui la vie avait réservé le plus beau des cadeaux quand, un jour de 1895, un enfant de dix ans s'était présenté à lui comme étant son fils, né de celle qu’il avait tant aimé en Italie et qui ne l’avait pas suivi. C'est ainsi que Valturno va partager sa passion, son savoir, ses connaissances, autant de merveilleux moments entre un fils et son père. Mais sa réussite florissante et son bonheur éblouissant va éveiller la jalousie de certains pour qui Valturno restait malgré tout un étranger...

De sa belle plume, Gilles Laporte nous raconte l’histoire de la naissance du mouvement ouvrier, des premiers syndicats ouvriers, de l’arrivée massive des émigrés italiens quittant leur patrie affaiblie pour une vie meilleure en France. Un parfum de fleur d’oranger est aussi une histoire d’amour où les femmes jouent un rôle prépondérant dans le destin des hommes qu’elles accompagnent ; la fleur d’oranger c’est le doux parfum des femmes qui enivre tant Valturno. Avec l’histoire de ce tailleur de pierre italien, Gilles Laporte aborde  des thèmes fondamentaux comme la transmission du savoir, l’exil,  le racisme, l’intégration sociale, autant de thèmes qui restent contemporains.

De Gilles Laporte j'avais lu Sous le regard du loup qui nous parlait du respect de l'environnement, de la bienveillance féminine et nous mettait en garde contre toute réflexion hâtive et expéditive.

Merci aux éditions Presses De La Cité pour m'avoir permis de lire ce roman en service de presse ainsi qu'à Gilles Laporte pour sa charmante dédicace

 

Né en 1945 sur la rive gauche de la Moselle, dans une famille d’ouvriers du textile, Gilles Laporte est un authentique Lorrain. Romancier, biographe, scénariste et conférencier, il consacre toute son énergie de créateur et de conteur à son pays et à ses gens qu’il aime passionnément. Il écrit, raconte des histoires, depuis qu’il sait tenir un crayon. Fidèle à sa culture d’origine, il se présente comme un « ouvrier des lettres ».

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents