Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Bernard Quiriny - Les assoiffées

Publié par Dominique84 sur 4 Septembre 2010, 21:03pm

Catégories : #Mes lectures

Primé pour son recueil de nouvelles les Contes carnivores paru il y a 2 ans, Bernard Quiriny nous livre cette année son premier roman au titre plein de promesses, "Les assoiffées".

 

Il s'agit d'une uchronie (évocation imaginaire dans le temps) qui relate une supposée révolution sans précédent vécue par le Benelux dans  les années  70 et l'instauration d’une dictature féministe. Comme la Chine  a asservi en son temps une partie de la population appelée « les ennemis du peuple », l’Empire du Milieu de l’Europe décide de bannir les hommes du pouvoir, de les réduire en esclavage, de les émasculer et de les faire peu à peu disparaître.

Le Plat Pays est alors dans les mains d’une bande de femmes assoiffées de pouvoir, c’est le règne absolu du matriarcat qui utilise pour assujettir sa population de deux armes absolues que sont la culpabilité et la terreur.

Nous suivons grâce à son journal intime, les péripéties d’une jeune Beneluxienne qui va se voir, sans trop savoir pourquoi, propulsée dans les hautes sphères du pouvoir, au sein des saints, ( !!!) puisqu’elle sera l’élue de la Bergère, la fille de la souveraine. Elle va y découvrir avec horreur et stupéfaction, le luxe et la corruption.

En parallèle, il y a le récit du voyage  de six intellectuels français invités, honneur encore inédit, à visiter la Belgique, devenue un état aux frontières définitivement fermées. Le récit alterne d’un épisode à l’autre, quelquefois cocasse, voire délirant, comme celui des petits « phallus inflammables », destinés à être brûlés pendant les fêtes, pour « célébrer la révolution ».

 

Le lecteur passe tour à tour du récit des journalistes invités à ne voir que ce qu’ils doivent voir et la petite Astrid qui livre à son journal tous ses soupçons et sa déception d’un régime qu’elle pensait résolument progressiste.  

 

Les assoiffées est en quelque sorte une synthèse de tous les égarements féministes, révolutionnaires, maoïstes et staliniens, égratignant au passage tous les intellectuels qui furent des témoins silencieux, s’obstinant à ne vouloir croire qu’aux dogmes et non à la réalité.

 

C’est un roman où se mêlent absurdité, cocasserie au tragique réalisme ;

malgré tout, je ressens une certaine frustration à la fin de ce roman,

allez j’ose… je suis restée sur ma soif !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tinon 06/09/2010 14:27



Bonjour, ma bien chère Mimi, tien toi qui arrive à me concocter un peu de tout, tien, je te fais part d'un
petit test humour, j'aimerais bien voir la phrase que tu auras trouvé, voici :


Trouvez le mois où vous êtes né :


Janvier : Je suis parti avec
Février : J'ai décapité
Mars : J'ai tué
Avril : J'ai chatouillé
Mai : J'ai giflé
Juin : J'ai volé
Juillet : J'ai mangé
Août : Je me suis marié avec
Septembre : J'ai battu
Octobre : Je me suis habillé comme
Novembre : J'ai enflammé
Décembre : J'ai dormi avec


Ensuite trouvez le jour de votre anniversaire :


1 : un poule sultane
2 : un canard en plastique
3 : un singe
4 : mon meilleur ami
5 : un éléphant
6 : un poilu
7 : un caniche
8 : un cabinet
9 : un chat
10 : une saucisse
11 : une truite
12 : un gorille
13 : pikachu
14 : mon/ma prof d'histoire
15 : une loche
16 : M.Pokora
17 : Shrek
18 : Mozart
19 : une banane
20 : une chouette
21 : Dora
22 : un violoniste obèse
23 : une baleine
24 : un mongole chinois
25 : un marsupilami
26 : un bisounours
27 : mon pied gauche
28 : un caleçon
29 : Mr Bean
30 : un margouillat
31 : une chanteuse d'Opéra



Et enfin la première lettre de votre prénom :


A : pour sauver le futur
B : car je te déteste
C : et j'aime ça
D : pour un biscuit
E : car je n'aime pas ça
F : et je me trouve beau/belle
G : pour être roi/reine
H : et c'est nul
I : pour la popularité
J : et je trouve ça drôle
K : pour aucune raison
L : et je me suis fais engueulé par ma maman
M : pour être un héros
N : car j'aime les ringards
O : car j'aime la vie
P : pour l'argent
Q : et ça pue
R : car je suis une tapette/salope
S : pour mon copain/ma copine
T : et un rhinocéros m'a foncé dessus
U : car je suis fou/folle
V : et je me suis fais tapé par un petit de 10 ans
W : car je n'ai pas d'ami
X : et je sens une odeur bizarre venant de mes pieds
Y : et ça me soule
Z : pour une patate



TU AS TROUVE QUOI ???


Pour moi, ça sera : "J'ai chatouillé, hi ! hi ! une chouette, pour devenir un héros.", mais un ou une héros, je ne le suis pas devenue, hi ! hi ! et pour
mon illustre : "je me suis marié avec un caleçon, hi ! hi ! j'ajoute pour bien y rentrer dedans, car je te déteste", dommage pour moi, mais il m'adore.


Au plaisir, je te remercie de ta bien bonne visite, de ton bien bon commentaire. Tu me diras, ce qu'est ta phrase, je vais bien rigoler. Je te souhaite une
bonne semaine. Je t'embrasse, ta coquine, tite marseillaise pour son avignonaise préférée.


 



Dominique84 06/09/2010 16:25



hihi... j'aime bien ton com totalement surréaliste, nous nageons en plein dadaïsme avec toi.. sacrée Tinon... alors, figures-toi que l'autre jour "j'ai giflé une banane pour un biscuit" hihihi..
la pauvre, pourtant elle ne m'avait rien fait cette petite banane !!! bisous ma Tinon, et reste telle que tu es.....



OUPAS 06/09/2010 13:43



BONJOUR MIMI !


Je croyais le mot "uchronie" disparu. Il apparaissait dans des écrits du 19éme et n'était plus dans les dictionnaires du 20éme ! En fait son retour est récent, il est sur mon dernier
Larousse 2008 !


Cet exercice est quasiment mathématique. Il faut investir le temps et l'espace comme dirait Albert ! Parce que là, on a vite fait d'écrire des l'invraissanblance ! L'interventionnisme des
voisins, les échanges en cours etc.etc.


Bon ! Beaucoup de gens peuvent se démarquer, mais pas moi ! C'est mon défaut !


Bisous Mimi !



epolyne 06/09/2010 11:02



Bonjour ma Mimi, c'est le livre qui tombe à pic ! avec le conflit actuel de la Belgique dont il va falloir fouiller l'histoire et les réalités quotidiennes ..En général la politique sert à
justifier une stratégie économique en grande partie inacceptable, inavouable ...


Les assoiffées , ou le récit de l'enfer sur terre , une belle utopie derrière des caprices insensés ;  un livre certainement intelligent qui  se fait poser les bonnes questions sur les
états totalitaires ..On nous cache tout on nous dit rien !..(  le sommeil de la raison engendre des monstres -   Goya )   la peur des émotions intenses, de l'agressivité et
des confrontations contribuent pour une bonne part à un aveuglement volontaire ..c'est ça la profondeur des mystères de la nature humaine ..lol...


Très bonne journée ma Cigale , je t'embrasse bien fort. Evy



Monica15....en automne 06/09/2010 10:39



bonjour il va y avoir du choix à la rentrée


 chez nous pas encore les grandes sélections  , enfin merci de tes observations ,


 je ne pourrait pas tout lire alors j attend  le tilt  qui me tenteras loll


 bonne journée  sous la flotte ici  loll


 



Marin 06/09/2010 09:34



Si tu es restée sur ta soif, c'est que tu n'as pas été au sein ....des saintes. Mauvaises féministes que tu es, ou que tu haies ? Trêves de friandises, ces romans surfent sur le blabla bobo en
cours, le bien pensant. Ils soutend un ramassis d'idées un peu féministes, pro homo (mais un peu moins lesbi), un peu écolo, u npeu alter ... Mais ne cherche véritablement à trouver aucun sys
tème politique. Je veux dire un système de pensée, d'applications sociales réelles. La mode du dénoncement qui ne fait dépenser à son auteur et à ses fans, aucune énergie motice ou psychique, et
encore moins un pécos. Ces bouqins sont l'échos de la façon dont la presse est fabriquée et produite actuellement, du bon sentiment, mais rien qui amène à la vraie prise de conscience et à des
réflexions personnelles qui mènent l'individu à casser ses chaînes ; au contraire, tous cela sert à la bourer le champ des illusions pour mieux garder  les moutons dans leurs bergieries.


Ce qui est amusant avec ces bouquins, la société libérale (qui parît il est synonyme de liberté) portera au pilori, puis à l'autodafé sa propre production. Je suis sur qu'il ne recycle même pas
le parpier ...quoi que ?



ADSTRAT 05/09/2010 18:24



Te faisant confiance, je n'irai pas "trinquer" avec cet auteur; Le ban des vendanges avait une bien meilleure saveur! Bises Mimi



Dominique84 05/09/2010 18:35



hhihi j'ai failli y aller, on aurait pu "trinquer" ensemble ! bises Adstrat



Orroz 05/09/2010 14:24



Ouaais bin là,,, j'l'achète pas... Ou alors c'est pour offrir  à ma belle soeur trotskyste... Remarque c'est certainement plus marrant que ses propres
bouquins. Elle les vend avec une boite de somnifères en cadeau, hihihi... Même moi j'ai arrêté de vouloir comprendre, c'est un suicide à la lecture psycho-planeur...


Hééééé, si tu es restée sur ta soif, j'peux faire 30 bornes pour aller te chercher du ricard chez machin. A force de dire qu'il a un gouffre sous
le nez, j'vais aller boire un canon là bas pour m'en rendre compte... Et vlan


Si tu veux une fricassée, taka v'nir la chercher, hihihi...  



Dominique84 05/09/2010 18:30



Demandes-lui son avis avant, il a un chien féroce à ce qu'il paraît... en ce qui me concerne, c'est une invitation consentie !



anto 05/09/2010 13:35



Ce ne peut être né que dans l'imagination d'un belge ,sans doute un peu effeminé ,mais je crois qu'il est coutumier de ces sujets et met volontier son sexe en vedette


Van Damme en plus cultivé


bonne journée bises



Dominique84 05/09/2010 18:33



hih.. tu as l'air de ne pas porter dans ton coeur ce critique littéraire décidé à devenir romancier. Je ne sais pas si Van Damme est plus cultivé, mais au moins, il fait plus rire !!!! bisous
Anto'



baïne 05/09/2010 12:22



coucou Domi


comment tu fais pour dévorer autant de livres moi une page et j'abandonne (sourire)cependant  j'aime bien tes petites révolutions qui ne peuvent nous laisser indifférentes bon
dimanche bisous



Azella 05/09/2010 09:59



Coucou ma roudoudoute ! Je doute qu'un jour je lise ce livre .... Pas assoiffée de pouvoir ! Il pourrit tout ! Bisou bisou !



trublion 05/09/2010 09:29



l' histoire nous montre qu' aucun régime n' est parfait, et que toujours, une partie des populations est frustrée.


Comme nous sommes tous différents, il faut bien qu' une ligne de conduite s' impose à tous !


Et le pouvoir engendrant inévitablement l' orgueil, il entraine la frustration pour les autres. et même le " in médio stat virtus " n' a pas sa place dans notre société, faute de vertueux
à la régence.


un livre à lire donc pour se convaincre.


bon dimanche Mimi


 gros bisious



Tinon 05/09/2010 07:45



Tien, une fleur blanche scintillante. Bonne journée, de très gros bisous.






Tinon 05/09/2010 07:42



Bonjour, ma palindromette, ma bien chère Mimi, me voici, matinale, pour venir te souhaiter un bon dimanche.
Tien, cette fois-ci, j'ai rêvé et j'ai bien vu mon rêve. J'étais avec ma voiture qui avait l'arrière tout cassé et j'avais tout dehors, je te dis pas pour tout ranger. Tu connais pour interpréter
les rêves, avant j'avais un livre qu'il me disait quelques mots, va falloir que je regarde sur le net, certainement que ça me dira quelques choses. Profite du beau temps. Mes amitiés, je
t'embrasse, ta petite marseillaise, pour son avignonaise préféré.



YANNAMAR 04/09/2010 23:34



C'est sympa de parler enfin d'un sujet qui me concerne !


BISALADOMIKALABOUCHEPATEUSE....



Dominique84 04/09/2010 23:41



Toi?? assoiffé ??? hihih tu as épuisé ton stock ??? ça m'étonnerait !!!


BISAYANNKIESTLEROIDELANIS



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents