Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Brooklyn de Colm Toibin, Ed. Robert Laffont

Publié par Dominique84 sur 3 Février 2011, 22:40pm

Catégories : #Mes lectures

 6 janvier 2011, 313 pages

 

          Eilis et sa sœur Rose vivent chez leur mère en Irlande, le père est décédé depuis quelques années, ses deux frères sont partis en Angleterre pour trouver du travail. Les temps sont difficiles et sa sœur Rose subvient comme elle peut aux besoins de la famille. Le destin d'Eilis semble déjà tout tracé dans cette Irlande pauvre et sans avenir.

Puis un jour, c'est la providence qui sonne à sa porte, Eilis a l’opportunité de quitter le pays de la misère pour celui de tous les rêves possibles, l’Amérique. C’est sa sœur qui financera le voyage.

 

          Obéissante et passive, Eilis accepte à contrecœur pourtant de s’exiler. Après une traversée mouvementée, elle arrive à Brooklyn et loge dans une pension de jeunes filles  qui, comme elle, ont tout quitté pour poursuivre leur rêve de réussite.

L'Amérique est le pays des opportunités, de l'émancipation, d’une vie meilleure. Pour Eilis, c'est un changement total de vie, il lui faut s'acclimater, trouver de nouvelles amies, se fondre dans la masse de tous ces immigrants. Peu à peu le mal du pays commence à la ronger. Elle a trouvé un emploi de vendeuse dans un grand magasin de vêtements et les week-ends, elle fréquente la communauté irlandaise, elle est bénévole dans la paroisse locale. Malgré tout, elle souffre d'une grande lassitude, elle se sent nostalgique, les souvenirs l'assaillent. Pour combattre ce mal de vivre, elle s'inscrit à l'université pour étudier la comptabilité afin d'accéder à un emploi mieux rémunéré et plus en accord avec ses capacités.

Les mois passent, les lettres d'Irlande se font rares, Eilis se surprend à imaginer une vie de famille, ici dans ce pays qui sera désormais le sien. Elle rencontre alors Tony, fils d'immigrés italiens. Elle se laisse aimer et même épouser.

C'est alors que de très mauvaises nouvelles arrivent d'Irlande. Eilis se sent accablée, réalise combien il était stupide de quitter son pays et les siens. De retour en Irlande pour quelques semaines, Eilis se rend compte qu’elle a bien changé. Qui est-elle ? A quel pays appartient-elle dorénavant ? Deux destins se présentent à elle. Quel choix faire ?

 

 

Brooklyn est le roman, d’une jeune fille qui ne veut pas décevoir, d’une jeune fille écrasée par  le poids des conventions, de son éducation, de son époque. L'auteur dissèque avec finesse tous les méandres de la pensée d'Eilis, stigmatisant les mœurs de ces jeunes filles des années 50, à qui on avait inculqué les 3 préceptes fondamentaux pour réussir une vie de femme : trouver un travail le temps de dénicher un homme pour fonder une famille et s'y consacrer sa vie durant.  Il trace le destin des femmes de cette époque bien souvent partagées entre désirs intimes et éducation, un destin qui occultait bien souvent aussi toute ambition professionnelle

 

 

 

Commenter cet article

daniel.l 07/02/2011 10:39



...brooklyn...by the sea...?  nous avons souvent des choix à faire... et une fois décidé et accompli... rarement, on peut revenir en arrière...!



OUPAS 07/02/2011 08:48



BONJOUR MIMI !


C'est une chronique un peu mieux que banale, même si le style est précis, çà reste "UNE"  fiction  !


Plutôt que de humer, un "Beaujolais village", le tourner dans le verre et le glouglouter, je préfére me goinfrer d'un sublime "JULIENAS" !


On voit la même école avec ceux qui s'extasient devant des peintures modernes !


Décidément, je n'y arriverais jamais à me faire à ces lectures banales et pas toujours anodines !


Mais ce n'est QUE mon avis !


Bisous Mimi !



tinon 05/02/2011 20:37



Bonsoir, ma bien chère Mimi, ma litteraire, l'avaleuse de livres, hi ! hi ! Me voici, oh ! pas très en forme,
un peu inquiétant, j'ai des examens à passer, une analyse complète et voir le cardio, j'ai des spasmes plus ou moins à mon côté gauche, ça m'a bien fatiguée, sans compter le reste, voilà, ma
Mimi. Je passais te souhaiter un bien agréable week-end. Prend bien soin de toi, porte toi bien. A bientôt de te lire, je t'embrasse bien fort, ta tite tinon.






joo495 05/02/2011 20:26



EILIS  est dans le pétrin .elle a l' air rongée par la culpabilité. formatée par  tous les préceptes éducatifs qui l' entravent ,elle ne sait plus " sur quel pied danser .".pourtant
elle pourrait saisir cette opportunité pour se libérer et se réaliser en tant que femme . mais cela lui pose un cas de conscience insurmontable, si bien qu' elle pourrait se "sacrifier " pour l'
intérêt général ...De nos jours , heureusement ,une jeune femme dans la même situation? opterait pour sa réussite personnelle avant tout ( sans pour autant oublier concrètement les siens ni son
pays natal.)BONNE SOIRÉE? BISES A+



EasyDoor 05/02/2011 16:14



Ma pause a enfin fini sa pause et mes articles reprennent lentement mais surement. A+ et merci pour ton message.





(Dalton Ghetti : sculpteur de crayon)



MARINAMIE 05/02/2011 14:19



bonjour mimi, oui, quelquepart, la vie des femmes des années 50 n'était pas marrante, mais d'un autre côté, que de fous rires, de confidences, partageaient ces voisines, la vie n'était pas
simple, l'homme commandait et distribuait sa paie au compte goutte, certaines se sont "évadées" comme maman, avec les enfants, sans divorcer, j'ai vécu mon enfance dans une micro socièté
"matriarcale", maman comme notre voisine étant "séparées", comme on disait alors. Je ne regrettes pas, je crois que mon enfance fût gaie et heureuse, malgré le manque d'argent, bises



Dominique84 06/02/2011 15:49



L'argent n'achète pas tout... hélas trop de parents à l'heure actuelle compense le manque de temps qu'ils consacrent à leurs enfants par des achats inutiles... Gros bisous et merci de ton
commentaire qui me touche



ANTO' 05/02/2011 13:04



Salutè Dumè cette histoire s'est reproduite pour nos compatriotes corses des milliers de fois et le continent n'était pas forcement aussi émancipateur que l'Amérique d'alors .


Bonne journée il fait ici un temps magnifique (16°) a++biose



Missnik 05/02/2011 12:22



Merci ma Domi ! Gros bisoux de la "toquée" .... hi hi ! Très sympa tes petits mots j'en suis complètement toquée ! En attendant il va me falloir ingurgiter les bulles aujourd'hui ! et la ça va
être dur dur ... grosse fête ce soir avec mon club de Voile ! Après les grains de sable ingurgités avec mes épinards hier ! wouah on m'avait dit surtout ne les laves pas ... ils sont propres !
Aujourd'hui j'évacue ! de quoi remplir une plage ! oui je sais ... pas top mais c'est la dure réalité de la vie ! jamais faire confiance .... en cuisine ... comme en ... chui bien hi han hi han !
et c'est pas à mon âge que je vais changer ! 



day_lys 05/02/2011 11:59



un petit coucou avant de partir en malaisie pour une quinzaine de jours. j'adore ta photo avec la glace, je te fais un gros bisou et te dis à bientot.






trublion 05/02/2011 09:41



un petit passage pour te souhaiter une bonne fin de semaine.


gros bisous Mimi



mjyanchou 05/02/2011 07:12



dis mimi tu les lis tous en entier les livres ?,


mazette ....c'est bien..


tu peux les survoles pour nous les expliquer.....


comme font les 2 erics chez ruquier..


emission que j'adore mais je m'endors souvent...grr !!


tu la regardes surement ma kopine ?



mjyanchou 05/02/2011 07:09



bonjour ma mimi


yyyes encore un livre que j'aimerais lire mais impossible comme tu le sais..


j'arrive plus a lire mon telepoche le soir dans mon lit ....ou tres mal ...


la vieillerie me tombe de tous les cotes....hihi c'est la vie ma mimi 


 failli ecrire ma lili....hihih suis un peu cinglee


je te souhaite de passer un excellant week end...en esperant un tit soleil 






kinou31-36:0059: 04/02/2011 17:25



Bonsoir ma Mimi. Aussi mauvaise soit sa vie dans son pays, pas facile de le quitter...cruel même. Mais, il faut prendre cet "exil" comme une nouvelle chance. Passe un bon week-end. Bisous. @+



fanfanchatblanc.over-blog.com 04/02/2011 16:22



Hello Mimi !


Suis admirative devant ta capacité de lecture... j'avoue que je néglige en ce moment ce plaisir que j'ai longtemps savouré.. en fait suis trop occupée à écrire, à partir en quête de musique et le
chant, le dessin et la guitare en fait prennent tout mon temps.. va falloir que je revois mon emploi du temps... en attendant et en écoutant cette musique nostalgique je t'envoie de milliers de
bisous au chocolat et à la vanille



Missnik 04/02/2011 14:10



Hi han !!!! Le suspens est terminé ... Dénouement chez moi !! Bisettes



Marybzh 04/02/2011 13:19



Coucou. Je viens te souhaiter une bonne lecture ainsi qu'un bon week-end. Bisous



Alex 04/02/2011 11:21



un peu nunuche non ? pas le bouquin mais l'héroine ! J'aime bien le "elle se laisse aimer"...!! hum hum.... Tatatata... les années 50 ont bon dos dans cette histoire, cette Eilis n'est pas de la
trempe des amoureuses, voilà tout ! Bises re.... moi kontan !



Monica - et la mer .. 04/02/2011 10:48



merci pour l appellation via mare


 elles le sont toutes dans mon quarrtier


 et la mer léche les escaliers surtout par  grand emarée loll


 bonne journée à toi j ai lu le résumé de  ton livre propose


 à kénavo Domi



Missnik 04/02/2011 09:38



Bonjour Domi !!! Intéressant .... reste à le lire ! Bon WE et bisous



trublion 04/02/2011 09:22



il y a de quoi réfléchir !


Chez nous en France, on voit bien aussi que les immigrés cherchent à se regrouper en communauté, avec le besoin inconscient de retrouver un peu du pays d' origine.


C' est pourquoi j' ai souvent dit que l' idéal serait que chacun reste chez soi.


Un livre fort intéressant !


 bonne journée Mimi


 gros bisous



Yanamar 04/02/2011 08:34



Personne  il a encore butiné, alors je serai le premier à te dire bonjour.


BISALADOMIKIPREPARELEWEKENDE.



michel 003 04/02/2011 08:33



bonjour miss dominique merci pour ton passage   j'espere que tout va bien pour toi et les tiens  le temps chez nous soleil ciel bleu mer belle ( le printemps) je passe aussi
te souhaite un bon et beau vendredi a bientôt bises amicales michel003



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents