Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Je n'ai pas de rôle pour vous de Bruno de Stabenrath - sa rencontre avec François Truffaut

Publié par Dominique84 sur 25 Avril 2011, 15:18pm

Catégories : #Mes lectures

Septième et petit dernier d'une fratrie, bruno de Stabenrath a un rêve, un rêve de gloire et de grandeur. Lui qui est affublé d'une petite taille, lui qui se voit transparent aux yeux de ses parents, lui qui vit cela comme une punition divine, rêve seul dans sa chambre d'adolescent d'une vie d'aventures, de joies faciles, d'une vie où l'argent coule à fot. Au-dessus de son lit, il a scotché un poster de James Dean, qu'il adule, vénère. Il représente tout ce dont il apsire, la liberté, la vitesse, les belles femmes, l'argent et la célébrité. Pourquoi pas lui ? Il rêve de devenir acteur, de fuir sa vie monotone au sein d'une famille traditionnaliste et ennuyeuse, de fuir un destin qui lui semble tout tracé. Au lieu de s'inscrire au conservatoire de musique, il brave l'interdit est toque à la porte d'â côté, la porte d'un cours d'art dramatique. C'est en cachette de ses parents qu'il va y suivre assidument les cours. Il est le plus jeune, il n'a pas l'âge requis pour participer aux auditions, mais un jour, son destin bascule. Il ose s'imposer le jour d'une audition, personne n'y croit et surtout pas lui, c'est bien pour cela qu'il a osé. Est-ce pour cela qu'il est remarqué ? Son naturel va le faire sortir du lot, on va lui donner son premier rôle. Sans trop réfléchir, il accepte, il ne connaît pas le cinéaste qui lui offre la chance de sa vie, cet homme n'est autre que François Truffaut lui-même, l'un des plus grands cinéastes de son temps. Avoir un rôle c'est avant tout changer de vie, changer le regard que les autres portent sur lui, ses professeurs, ses copains d'école, il n'est plus le cancre que l'on ignore. Le film a pour titre "L'argent de poche", Bruno colle exactement au rôle, il va devenir le nouveau Jean-Pierre Léaud à qui on le compare déjà, et qu'il ne connaît meme pas. Grâce à ce film, il va tout apprendre, il a tout à apprendre d'ailleurs, c'est l'apprentissage de la séduction, de la gloire. Il n'a qu'un maître en la matière, François Truffaut, à qui il voudrait tant ressembler, dont il voudrait être le clone. Le septième art est pour lui la 7ème merveille du monde, cette aventure lui ouvre les portes de l'inconnu, de l'amour. Son coeur va battre la chamade pour Eva, cette jeune femme aussi séduisante qu'insaisissable, Eva qui est la propre fille de François Truffaut.

A la lecture de la 4ème de couverture, j'ai cru, à tort, que l'auteur nous convierait à sa découverte (peut-être inédite) du grand cinéaste qu'était François Truffaut, de l'homme qu'il fut dans l'intimité, de la passion qui l'animait, du cinéma. Je reste sur ma faim, et persiste à penser qu'il est inutile de lire les 4èmes de couverture, souvent mensongères ou faussement prometteuses. N'est pas acteur ou comédien qui veut. Cinéphiles ou amoureux des belles lettres s'abstenir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tinon, ta marseillaise 26/04/2011 19:21



Bonsoir, ma Mimi, ma litteraire, me
revoici, ta marseillaise est de retour, il me tardait même là pour trois jours de revenir, la maison me manquait, l'ordi aussi, pour recommuniquer avec mes amis, de venir te voir, de papoter un
peu avec toi. J'espère que ça peut aller pour toi ? Que nous est aussi bien sage ? Je te souhaite une bonne semaine, la dernière du mois d'avril, pour ce soir, une bonne soirée, une bonne nuit
avec des beaux rêves. Au plaisir de te lire. Mes amitiés, je t'embrasse bien fort, ta marseillaise pour son avignonaise préférée.



alainlerigolo 26/04/2011 18:45



Salut Dominique la critique! Bises magiques!



ANTO 26/04/2011 17:48



Salut BB le simple fait qu'il soit de petite taille aurait du te mettre la puce à l'oreille sur ses qualités


bonne soirée bises



OUPAS 26/04/2011 16:12



BONJOUR MIMI !


        La quatrième de couverture c'est un peu l'appartement témoin !


 


        Ceci dit c'est François Truffaut qui avait donné sa chance à Marie France PISIER !


 


        Sa fin tragique me peine beaucoup !........ Presque autant qu'Annie GIRARDOT et certainement plus que des "Catherine DENEUVE", "Isabelle
ADJANI"  ou "Sophie MARCEAU" !................. J'aimais sa frime, sa voix et sa culture !.......... Elle n'avait que 4 ans de plus que moi et était belle comme ne gamine !


Bisous Mimi !



kinou31-36:0059: 26/04/2011 14:06



Bonjour ma Mimi. Et bien, il arrive parfois qu'on se trompe sur une lecture...et c'est long, très long à finir des livres pareils. Passe un bon mardi. Bisous. @+



daniel.l 26/04/2011 10:32



bonjour!  je ne connais pas du tout cet homme.  une affaire d'ambition, mais que peut on en faire, si on n'a pas de talent...? je n'ai pas apprécié
truffaut, les films que j'ai vus m'ont toujours parus ma! joués... ça m'a toujours gêné.... bon mardi, à bientot, danie!!



trublion 26/04/2011 08:52



je dois dire que je suis partagé entre l' admiration devant a façon dont un acteur interprête son rôle, et le sentiment de méfiance que je ressents envers des hommes et des femmes
capables de pleurer et de rire à la demande !


Est ce pour ça que la vie de ces artistes est si tumultueuse ?


 bonne journée Mimi


 gros bisous



baine 25/04/2011 22:12



coucou Domi


alors pas de lecture tu sembles rester sur ta faim avec cette histoire ....


moi j'ai passé la journée avec mes petits bouts que du bonheur


bonne soirée domi bisous



Véronique-61 25/04/2011 19:15



Merci pour la visite, merci aussi des compliments pour ma déco spécial Pâques, demain nouveau décor oblige alors  lol , bonne soirée, bises.


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents