Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong, Ed. JC Lattès,

Publié par Dominique84 sur 11 Mars 2013, 22:38pm

Catégories : #Mes lectures

 

  3 accidentés de la vie, 3 êtres sur le fil du rasoir et un homme Jean, celui qui leur tend la main. Qu'il s'agisse de Millie, jeune fille solitaire qui, un soir où son immeuble brûle, saute dans le vide et décide d'oublier sa vie misérable en simulant ensuite l'amnésie.

Ou bien de Mariette, professeur d’histoire-géo dont la vie n'est qu'humiliation auprès d'un mari ambitieux, égoïste et manipulateur et qui un jour de ras le bol, gifle un élève. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !

Et puis il y a Monsieur Mike, devenu SDF, après avoir déserté de la légion étrangère.

Tous 3 n'ont rien en commun si ce n'est qu'ils sont au bout du rouleau. Un homme va les réunir. Il s'appelle Jean, c'est l'homme de la seconde chance. L'association dont il s'occupe, l'atelier des miracles, dont le local se trouve dans un vieil atelier d'horlogerie (ça n'est pas anodin), va tenter de leur redonner le goût de vivre. Mais pour cela il faut accepter son passé, l'affronter, éclairer toutes les parts d'ombre de sa vie. C'est aussi le cas pour ce mystérieux Monsieur Jean qui se dévoue corps et âme pour ses protégés, sa démarche est-elle aussi désintéressée qu'elle ne le paraît ?

Joli roman aux personnages plus attachants les uns que les autres, une belle histoire qui débouche sur une réflexion sur la vie, un roman plus complexe qu'on ne le pense une fois la dernière page lue.

Auteur du très remarqué Providence (Stock, 2008), Valérie Tong Cuong nous plonge avec L'Atelier des miracles au cœur de nos vies intimes. C'est aussi un hymne aux rencontres qui donnent la force de se relever, une ode à la solidarité.

« Il faut accepter la complexité de la vie et des sentiments pour avancer. Même pour soi. Il faut accepter ses imperfections, ses faiblesses. Il faut accepter qui on est, sans jugement» nous dit l'auteur.

 

 

 

Commenter cet article

kinou31-36:0059: 18/03/2013 15:15


Bonjour ma Mimi. N'importe qui peut être confronté à ce qu'on appelle aujourd'hui le burn out mais, tout le monde n'a malheureusement pas la chance de trouver une main tendu sur ce chemin
chaotique. Un roman qui remuera peut-être les consciences...Bonne journée. Bisous. @+

baïne 17/03/2013 22:18


coucou Domi


je viens pour voir tes écrits mais je reviendrais demain prendre le temps ce soir j'suis un peu limite question reflexion  fatiguée de ma journée (rire) Bisous

musicolyre 14/03/2013 21:34


Très interessant ton article,j'aimerai qu'il se passe un miracle pour éradiquer la méchanceté et la connerie humaine.BBises

joo495 13/03/2013 08:45


Histoire poignante de descentes aux enfers où chacun identifiera sa parcelle de vie personnelle ..puis la rédemption , grâce au providentiel réparateur de la mécanique humaine qui remettra "les
pendules à l' heure", y compris la sienne . j' y vois un message d' espoir pour l' humain qui cache au fond de lui des ressources insoupçonnables .  UNE journée ensoleillée s' annonce
propice au jardinage.  bisous de notre ILE et à+ JO

ton amie tinon 12/03/2013 20:58


Coucou, Mimi, je passe sur ton intéressant blog ! alors comment tu vas depuis le temps ? Tu cours ! tu cours ! tu
fais comme le furet ! Il me tarde de te lire. Je te souhaite une bonne seconde partie de la semaine. Là, une bonne soirée, une bonne nuit bien au chaud sous la couette. Comment va ta Noon ? Fais
lui de gros câlins. Au plaisir, mes tendres amitiés, gros bisous, ta tite marseillaise pour ma tite avignonaise.


une exhibitionniste ! lol !

DENIS 12/03/2013 17:20


j'ai déjà lu de bonnes critiques sur son livre et elle est passée à la grande librairie aussi


je ne la connaissais pas sinon

fanfanchatblanc 12/03/2013 11:37


Chacun pourra probablement se retrouver dans les personnages s'agissant d'accidentés de la vie.. car qui ne l'est pas...


Pas toujours facile de s'accepter .. il faut parfois passer par l'analyse mais entre-temps les dégâts sont là..


J'espère que tu vas bien Mimi. Je t'embrasse (sous la neige aujourd'hui)

Véronique-61 12/03/2013 09:11


Ton résumé est très réussi puisqu'il me donne envie de lire ce livre !


Nous sommes tous des accidentés de la vie malgré parfois notre joli petit confort, nous avons tous nos blessures intimes , non ?


Bonne journée sous la neige de Basse-Normandie.

Anne6329 12/03/2013 00:54


C'est une sorte de psychanalyste ce Monsieur Jean ! N'est pas psychanalyste qui veut ! Pour cela un homme ou une femme doit faire sa propre analyse, parfois pendant de nombreuses années... Là
chacune des parties trouve son compte somme toute ! C'est sans doute la raison pour laquelle Monsieur Jean trouve son intérêt !!! Oui je crois qu'il faut accepter la complexité de la vie et des
sentiments plus encore ! S'accepter tel qu'on est avec ses faiblesses et ses imperfections ... Faire abstraction des railleries et jugements portées par des hommes ou des femmes capables de tout
pour mettre à genoux ! Les moyens sont nombreux , parfois ignobles .... Mensonges et calomnies sont des armes redoutables ! Bref je vais peut-être lire ce livre ! Ta description est allèchante
...Presque l'eau à la bouche hi ! hi ! Gros bisous Domi

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents