Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


L'Enquête de Philippe Claudel chez Stock

Publié par Dominique84 sur 19 Septembre 2010, 22:43pm

Catégories : #Mes lectures

philippe claudelLa neige tombait abondamment quand le train de l'Enquêteur est arrivé en Gare.
Personne ne l'y attendait. En se frayant péniblement un chemin jusqu'au permier café, il est heurté violemment par un passant, ombre parmi les ombres qui fuit sans s'excuser.
Au café, le serveur refuse de lui servir un grog parce que lui dit-il, la caisse enregistreuse n'est pas en mesure de le facturer, il n'y a pas de code pour le grog...


C'est dans cette ville inhospitalière, voire hostile que l'Enquêteur va devoir
accomplir sa tâche : rechercher les causes de nombreux suicides inexpliqués
au sein de l'Entreprise.
L'Enquête vire peu à peu au cauchemar, tous les moyens sont bons
pour protéger le secret, on cherche par tous les moyens de déstabiliser l'Enquêteur.


Cette ville est en fait le microcosme de notre société, du monde contemporain où le mot d'ordre est de ne surtout pas chercher à comprendre
si absurde et immoral que soit notre environnement.
L'Enquêteur a trouvé à se loger à l'Hôtel de l'Espérance, le mal nommé, car c'est un endroit étrange aux fenêtres  murées, les clients sont des ombres, comme ces Déplacés, ces gens miséreux et affamés, parqués ici par le Service des Raccompagnements...


La Ville est littéralement dévorée par l'Entreprise, qui a imposé ses codes, ses lois aux habitants peu à peu déshumanisés.
Chacun y tient un rôle, une fonction pour survivre,  et s'échapper de l'Entreprise c'est mourir.
L'homme est devenu un pion de substitution dans ce monde informatisé
où l'ordinateur est maître et où l'individu ne maîtrise plus rien.
Le suicide est alors le seul moyen de saboter cet engrenage si bien huilé.


*************
Philippe Claudel nous enferme dans son dernier roman dans un univers kafkaïen, nous forçant à nous interroger sur le sens de notre vie en société.
A-t-il vraiment exagéré ? il suffit de regarder autour de soi pour s'apercevoir
que le monde qu'il décrit n'est pas celui d'une fable ou d'une roman de SF,
c'est dans ce monde que nous vivons, que nous survivons.
Un monde qui se déshumanise tous les jours un peu plus, où les entreprises assignent
un rôle, une fonction  ; nous sommes devenus des êtres robotisés, malmenés,
humiliés et poussés vers la porte de sortie quand nous devenons "inutilisables".
C'est à une inévitable marche vers l'enfer que nous propose le dernier roman de Philippe Claudel,
une réalité à laquelle nous sommes pourtant confrontés.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

musicolyre 24/09/2010 09:27



Ou es-tu passée" Mimiamie" ?Rien de grave j'espère.Bonne journée.BBises



Dominique alias Anoucha 23/09/2010 21:06



C'est tentant, tu en parles si bien!  mais..."la petite fille de Monsieur Linh" m'avait mise très mal à l'aise!!! J'évite  les bouquins qui risquent de m'angoisser ! La vie s'en charge
assez! Mais j'essayerai peut-être!


Bonsoir A+



Dominique84 24/09/2010 09:20



Rien à voir en effet avec ce roman terrifiant c'est vrai. Philippe Claudel n'est pas un écrivain à l'eau de rose, c'est le moins qu'on puisse dire. Je pense que tu avais lu "Les âmes grises", que
je pense être son meilleur roman. Ici, c'est un tout nouveau genre, et je dois t'avouer, confidence pour confidence, que je n'ai pas été conquise.....



Tinon 23/09/2010 14:00



bonjour, ma bien chère Mimi, mon avignonaise préférée. Voilà, une de tes abeilles, hi ! hi ! qui vient un peu
butiner chez toi. Je te remercie de ta bien bonne visite, un plaisir pour moi de te lire, merci, merci bien. Tu me demandes comment je vais, je suis un peu stabiliser, je me gère bien et j'essaye
de me maintenir et bien sur bien tranquille chez moi. Je te souhaite un bien bon jeudi, une bonne saison automnale, puis une bonne fin de semaine, et un agréable week-end. Mes amitiés, je
t'embrasse bien fort, ta tite marseillaise.






OUPAS 22/09/2010 10:19



BONJOUR MIMI !


C'est marrant cette citation de l'auteur c'est, à peu près ce que je dis aux vendeuses des magasins de fringues de Martine :


-Vous cherchez quelque chose, peut-être ? ( La vendeuse )


-Ne vous inquiétez pas, elle ne cherche rien, mais elle trouve toujours ! ( Moi )


Bisous Mimi !



domik 22/09/2010 10:16



cela fait froid dans le dos mais pourtant il suffit d'allumer son poste pour être confronté à cette société , nous allons vers une banalisation qui me fait fremir ......la mobilisation de
demain sera beaucoup moindre j'en suis sure .....nous avons avalé et digéré la nouvelle loi sur les retraites les autres pourront passer à l'aise .....grrrrrrr!! je ne lirai pas ce livre mais
grâce à toi je sais qu'il existe......lol trop pessimiste ou trop réaliste .....!! bisous la belle je fais une petite incursion sur les blogs de temsp à autre pour ne pas perdre le fil de mes
amités...



Marin 22/09/2010 09:35



mdr, on te fait lirees asomoires et tu es tombée entre les pages. Te voilà avec des marques de lunettes maintenant. Un métier pas sans risques.


Mais au moins au pays des songes, il arrive d'être dans l'extaordinaire.


Non, tu as dû aller en ville, et les villos t'ont prise en otage. Le gang de Dordogne- avé son péri-gourdin, d'appellation d'origine "contrôlée" Pécharmant, t'a prise en otage contre les
magna des Papes alcoolos dépendants de Kastel-Nevez du Gard. Une sombre histoire de tournevis, et contre les bouchons moderne qui ne ralentissent la délivrance du beuvage et du goulayage. Eh oui
vaste question : doit-on, oui ou non, gouleyer avec ou sans plastique ? Te voilà entourmentée dans cette vastequestion. Ton malheur est de bosser in vaticuum plaza romamana ...Mais en mêm temps
te voilà rebaptisé journaliste, tu tiens un méga scoop régiono-régionnal.


Dear Pontesse, je m'en vais cuver à mon tour, sans oublier ta cargaison de sweety-kisses. J'irai même marcherdemain matin, je pense, devant la cathédrale quimpéroise pour réclamer ta libération
anticipée à 60 ans de te détention bachique.



mjyanchou 22/09/2010 06:27







mjyanchou 22/09/2010 06:27



hello ma mimi !!


quel horreur ce livre ne me plairait pas du tout....


il me semble trop dur a lire et triste realite....


je prefere mon livre passionnant que je lis en ce moment...daniellle steel..a l'eau de rose....ou a suspens..ou comique c'est ce que je prefere..


dis c'est a france telecom les suicides...mdr !! mais je sais qu'il y en a ailleurs...triste vie !..dur dur le boulot et sarko qui en rajoute..grr!!!


 bon regarde mes tis bouchons sont marrants.en plus ils sont animes..


100000 bisous mimi passe une bonne journee ..fait encore beau


c'est lheure d'alller au boulot...trlalerrre..j'y vais avec plaisir j'ai de la chance je me plains pas pour le moment "pourvu que ca dur'


 



baïne 21/09/2010 19:00



coucou Domi


je crains de ne pas être à la hauteur j'peux prendre une loupe pour chercher mais de là a trouver (rire) merci pour tes coms sympa


bonne soirée bisous



Patrick - L'AUTUNOIS 21/09/2010 18:43



Génial tous ces articles sur les livres. On peut choisir comme ça. Passes une bonne soirée et @+ Amicalement. Patrick.



epolyne 21/09/2010 15:47



Bonjour ma Mimi...ha la la comme ce livre doit faire mal , très mal ..C'est Sarko et son travailler plus pour gagner plus qui devrait le lire ...mais suis-je bête, il ne comprendrait pas !


Il est vrai qu'aujourd'hui l'employé doit-être capable de gérer un volume accru d'informations avec des délais de plus en plus serrés, ce qui a pour effet de le soumettre à des conflits
croissants de priorités , dont découlent des pathologies, essentiellement traduites par le stress, l'angoisse, les salariés vivent dans la crainte perpétuelle de perdre leur emploi , les patrons
sont tyranniques, les employés résignés, et les petits chefs survoltés ..Il y a matière pour un livre avec la déshumanisation galopante que l'on connaît ! je pense que  chacun devrait le
lire , c'est une sirène d'alarme sur notre condition d'être humain au boulot ou plus largement dans la vie ...Monde inhumain quand tu nous tiens !!!


Philippe Claudel est un écrivain  courageux ; il faut oser je trouve ! j'achète ma Cigale ..Très bonne fin de journée à toi , je t'embrasse bien fort. Evy



michel 003 21/09/2010 10:06



bonjour dominique  j'espere que tout va bien pour toi et les tiens ..merci pour tes gentils passages  cela fait toujours plaisir de te lire ..et de venir litre tes trés bon et beaux
articles..... le temps ce matin soleil ciel bleu mer belle  je te souhaite un bon et beau mardi  a bientôt bises amicales michel003



Marin 21/09/2010 09:54



Non ce n'est pas une fable. Hier, sous Miterrand-Chirac, Fabius vendait à 7€ l'hectare des terres agricoles, après expropriation, à la firme de mickey. Aujourd'hui cete firme y fait pousser des
villages à forts prix.


En économie, on parle de la dégradation du bien de l'échange, quand on fait venir d'un pays de la matière première à bas prix et qu'on y ré-exporte une produit de consomation fini à prix cher.
Là, on a fabriqué de la dégradation du bien de l'échange en interne, avec les USA, si vous me perettez ce raccourcis.


J'entendais un cadre mickey dire que la France se rendait compte qu'elle ne pouvais plus assurer la mixité sociale et la sécurité dans ses villes, et qu'en la vendant à cette  firme, elle
avait fait cete délégation de pouvoir pour y faire cette responsabilité à sa place. Ce discours hyper libérale m'est insupportable. Le journaliste qu service publique n'a même rien objecté : on
nous servaitune saloperie à la petite cuillère : l'entreprise est meilleur que l'état avec sa fumeuse théorie du "laisser faire".


Après les têtes, se sont des coucougnettes qu'il faudrait évincer ! Dire qu'ils voulaient faire signer la vente avec un mpersonnage de mickey, ce que le Président de la République de l'époque
avait refusé, estimant qu'un président n'était pas du niveu d'un mickey de papier ou de foire. Mais il a signé quand même. Dernier soubresseaux de coucougnettes gaulistes ? ou simple précaution
de communication ?


Mais le livre équivaut au rél apparemment.


Dear Pontesse et vraie chienne de garde de notre liberté à la française.



loulou le filou 21/09/2010 08:42



Hoouu ! c'est triste.



anto 21/09/2010 07:50



Salutè oDumè :celui ci je pense que je le lirai avec interêt ,car bien que nous soyons plongés dedans rien ne vaut un oeil extérieur pour nous faire prendre conscience des dures réalités de ce
monde


passe une bonne journée  bise



YANNAMAR 20/09/2010 21:44



Je reviens butiner... je vois que tu as lu et régurgité ce que tu as emmagasiné.


Moi aussi j'ai bossé, mais ça ne se voit pas sur le blog...


BISALAJEANCLAUDEKILIDOMI.



Azella. 20/09/2010 19:23



Bonsoir Domi ! Beau sujet d'actualité que ce livre .... Drame de notre société ... du chômage ect ! et bien souvent  chacun se tait pour ne pas perdre son emploi ... Vaste sujet qui mène
parfois au suicide  ! Un petit bisou



musicolyre 20/09/2010 18:40



Mimiamie l'avenir n'est pas rose !!!Très belle musique.Bonne soirée.BBises



Tinon 20/09/2010 17:37



bonjour, ma bien chère Mimi,


me voici, moi, la petite abeille marseillaise, je viens butiner chez toi, hi ! hi !, toi, la fan de litterrature, tu te cultives bien, mon illustre aussi. Tien, voici, ce que j'ai trouvé
du philippe claudel :


Philippe Claudel, le bruit des trousseaux, Stock.234054494
Témoignage sur les prisons.
Philippe Claudel fut enseignant dans les prisons et il livre des instantanés de cette expérience. "Faux-témoignage", dit-il, car jamais il n'y passa la nuit. Il y a en effet une grande
différence entre pénètrer dans une prison en sachant qu'on en sort sur simple demande, et y séjourner à temps complet ! le temps de la prison est le temps de l'attente : du parloir, du procès, de
la libération etc...

On lit de courtes mentions de comportements de détenus, de gardiens, de parents, sans que l'auteur intervienne pour émettre un jugement ou un avis tranché.

Ces instantanés risquent d'être vite oubliés, c'est pourquoi je conseillerais pour accompagner cette lecture l'ouvrage de photos "hautes surveillances" de Matthieu Pénot chez Actes Sud :
on y voit des "hurleurs", ceux qui, parents ou amis des détenus, font parvenir des nouvelles aux enfermés par des cris. Ces photos sont dramatiques.


Je te remercie de ta bien bonne visite qui me fait toujours bien plaisir, de ton bon commentaire, oh ! tu as râté de peu mon humour que j'ai mis, tu le verras la prochaine fois. Je te
souhaite une bien bonne semaine, c'est avec un lundi sous le soleil que nous avons commencé la semaine, c'est apréciable pour ceux qui sortent.  Au plaisir, mes amitiés, gros bisous, ta
petite abeille marseillaise.



mjyanchou 20/09/2010 17:28



bonjour mimi ..


je viens butiner un peu chez toi ..avant d'alller me derouiller a la gym qui reprend ce soir 18 heures....fini la fainiantise de l'ete... faut que j'evacue mes kilos...mdr !! au faite
mimi  je sais que tu es brune...est ce que cette jolie nenette chapote que tu mets souven,t sur ton blog....??  si c'est toi tu es hyper belle ... ca fait longtemps qye je voulais te
poser cette question...repond moi..si c'est pas toi...hohoh tu es super hyper bellle..j'en suis sure et certaine...bon je file a la gym.....bonne soiree mimi






ADSTRAT 20/09/2010 15:59



Coucou; je profite du soleil revenu (pas pour très longtemps parait-il ) pour venit te faire un gros bisou et adresser une caresse à Noon. A+



Véronique-61 20/09/2010 15:27



Pas très loin de la vraie vie quand on voit ce qui se passe dans nos grandes entreprises, Orange, Renault et encore d'autres ! Bises à bientôt.






kinou31-36:0059: 20/09/2010 15:14



Bonjour ma Mimi. Charlot nous en avait donné un avant goût dans les "temps modernes"  mais, il suffit de voir ce qui se passe chez notre ancien hébergeur de blogs pour constater que tout
celà n'est effectivement plus de la SF. Et, ce ne sont pas les nouvelles réformes pour la retraite qui vont arranger les choses. On pensait avoir évolué grâce aux nouvelles technologies mais au
niveau humain, nous revoilà revenus à des temps que l'on pensait révolus. Enfin...Passe un bon lundi. Bisous. @+



OUPAS 20/09/2010 12:03



BONJOUR MIMI !


Je n'avais pas tout mis, ci-dessous, j'aime bien les polars, et encore mieux avec un soupçon d'irréel comme celui là !


C'est à voir !


Bisous Mimi !



michel 003 20/09/2010 11:35



bonjour dominique   je veux bien butiner sur tion trés beau blog hihihi j'espere que tu va bien et que tu a passe un bon week-end merci pour ton gentil passage  ..  pour
moi ce week-end  les régates 1879 de nice avec des trés beaux voiliers d'exception et annimation trés bon article merci pour nous ..... je te souhaite un bon et beau debut de semaine a
bientôt bises amicales michel003



trublion 20/09/2010 08:56



c' est la raison pour laquelle je prie les missionnaires et autres aventuriers, de laisser vivre à leur façon, les quelques peuplades échappant encore à l' enfer d'un monde
robotisé.



Monica15....en automne 20/09/2010 08:28



bonjour


 un roman qui ainsi décrit  donne la chair de poule ..


quand on pense à ce que le monde devient ..et que l on regarde les  coulisses ...


 bonne journée à toi


 kénavo



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents