Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


La déesse des petites victoires de Yannick Grannec, Ed. Anne Carrière

Publié par Dominique84 sur 24 Septembre 2012, 06:27am

Catégories : #Mes lectures

Image and video hosting by TinyPic

 

Anna, Adèle, plus d’un demi-siècle sépare ces deux femmes. L’une est documentaliste, l’autre est clouée sur une chaise roulante dans une pension de retraite. Anna a pour mission de récupérer les archives de Kurt Gödel, logicien et philosophe autrichien, contemporain d’Einstein, qui travaillait à l’Institut de Recherche Avancée de Princeton. Elle part donc à la rencontre d’Adèle, la veuve du mathématicien, qui refuse obstinément de remettre ce document depuis des années.  Comment Anna parviendra-t-elle à amadouer la vieille dame revêche qui semble en vouloir à la terre entière ? Comment ces deux femmes que tout sépare peuvent-elles nouer une amitié ? L’auteur dit avoir proposé différents niveaux de lecture : « l’amour me sert de cheval de Troie, dit-elle.  C’est à la fois un roman d’amour, la genèse d’une amitié et une épopée historique et scientifique ». Si les mathématiques sont omniprésentes, elles ne rendent pas le roman hermétique. « L’idée était de faire partager ma propre passion amoureuse pour les sciences en tissant les ponts naturels entre mathématiques, physique, philosophie et histoire ; entre les trajectoires individuelles et le destin collectif », poursuit-elle. Outre le face à face savoureux entre les deux femmes, nous traversons grâce au récit d’Adèle, tout un siècle d’histoire. La montée du nazisme, l’Anschluss, la fuite des cerveaux aux Etats-Unis, la bombe H.

 

Adèle, danseuse dans un cabaret dans les années 30, n’a jamais tenté de s’intégrer au milieu scientifique que son mari fréquentait. A peine essayait-elle d’exister, " je serai, reconnaît-elle, toujours une exilée au milieu de ces génies (…) Que valaient leurs acrobaties philosophiques en regard du quotidien? ( ...) Moi, se souvient-elle, je connaissais l'ordre du temps : dans l'enchaînement des points d'un ourlet, à la vaisselle lavée et rangée, dans l'alignement des piles de linge repassé, a la cuisson parfaite d'une tarte qui embaume(...)Je croyais à cet ordre de la vie à défaut de lui donner un sens ». Face à ces génies, Adèle symbolisait le bon sens mais vouait à son mari un amour-sacrifice indestructible.

 

Mais il y a autre chose qui a fait souffrir Adèle, c’est la psychose paranoïaque dont était atteint son mathématicien de mari. « Le plus grand logicien du monde? Le roi des emmerdeurs, oui !  Fuyez les mathématiciens comme la peste!. Ils vous pressent comme des citrons, vous éloignent de tout ce que vous aimiez et ne vous accordent même pas un chiard pour compenser! ». Persuadé qu’on voulait sa mort, Kurt Gödel s’est laissé mourir de faim en 1978, pensant que sa femme faisait partie du complot et empoisonnait ses plats.

 

Cette biographie romancée plaira d’une part aux amateurs de romans historiques, aux nostalgiques, aux dévoreurs de biographies mais aussi à tous ceux qui aiment les narrations bien ficelées, aux histoires d’amour et d’amitié. C’est un magnifique hommage rendu à celle qui vécut à l’ombre d’un génie, dans le don de soi. Excellente et passionnante  lecture.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Amstutz 23/10/2012 23:55


Merci beaucoup pour ce très bel article consacré à Yannick Grannec. Comme elle a obtenu ce soir à Lausanne le "Prix Edelweiss 2012", je me suis permis d'afficher le lien de votre blog sur ma page
de Facebook.


Avec mes cordiales salutations,


Claude

baine 24/09/2012 21:55


coucou Domi


je te retrouve et ça pour moi c'est déjà un grand pas vers la lecturemais  tu le sais je suis une visuelle et c'est  sur une image que je dépose mes mots (rire) Bonne
soirée Bisous

pourquoi-pas732 24/09/2012 20:56


Bonsoir Dominique.


Je regrette de ne plus être un lecteur assidu, depuis que j'ai mon PC, car je trouverais chez vous, de bons conseils !


Je m'amuse avec des montages par code html: ça va m'occuper pour l'hiver !


Bonne soirée.


Gilbert

Axel21 24/09/2012 17:19


Bonjour Domi arlésienne de mon blog qui ce matin est apparue sur le Champ de Mars. Y aurait-il plus d'écrivains que de lecteurs. En tout cas, j'en ai quatre en attente. Je me demande pourquoi
j'en ai acheté certains, avant d'avoir lu les autres, comme par crainte de ne plus les retrouver dans l'avalanche d'éditions. Gros mimis.

anto 24/09/2012 13:24


Salute Dumè


C'est bien sur la bonne époque pour faire provision de lecture ,mais il faudrait avoir le temps pour cela et j'ai tellement de choses à faire !Je le regrette bien sur mais il faut faire un choix
.


bonne soirée bise ,très beau temps au pays en ce moment

sohalia 24/09/2012 11:42


merci de ton passage sur mon blog


j aurais envie de lire ce roman, curioste oblige,et je devine beaucoup de suspens


bises et a bientot

ton amie tinon 24/09/2012 09:35


cc, bjr, mon amie, ma bien chère Mimi, ma litteraire, me voici, que je suis contente que tu sois passée, je viens
t'en remercier, merci bien de ta très bonne visite qui me fait énormément plaisir, de ton bon et adorable commentaire. Pour moi, tout doux, je commence mes mauvaises périodes avec mes allergies à
l'humidité comme chaque année à cette époque, je vais encore trimer, mais cette année, je me suis aménagée un coin nuit dans mon salon, pas évident, mais ça m'atténue un peu de ma toux rebelle,
même si par le reste je dors par intermittence. J'espère que tu vas bien ? Bosses bien. Je te souhaite un bon lundi, un bon début, une bonne semaine, la dernière du mois de septembre, passe une
bonne saison automnale. Prends bien soin de toi. A bientôt, au plaisir, mes tendres amitiés, je te fais pleins de gros bisous, ta tinon, ta tite marseillaise pour ma tite avignonaise préférée et
mon amie de tjrs.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents