Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


La fête de l'ours de Jordi Soler, Ed. Belfond

Publié par Dominique84 sur 12 Février 2011, 01:31am

Catégories : #Mes lectures, #Belfond

PhotobucketEd. Belfond, Janvier 2011, 210 p.

Depuis février 39, on avait perdu la trace du grand-oncle Oriol. On savait qu’il avait tenté de traverser les Pyrénées pour échapper aux franquistes. On savait qu’il était blessé, On disait qu’il s’était comporté en héros pour sauver quelques uns de ses camarades soldats, on avait élevé un culte à sa mémoire.

Le grand-oncle Oriol avait été un héros de la Guerre d’Espagne, la famille honorait sa mémoire. Son frère Arcadi n’avait jamais abandonné l’espoir de le revoir un jour, mais Oriol ne revint jamais. En 2007, l’écrivain mexicain d’origine catalane, Jordi Soler est invité à une conférence à Agelès-sur-mer, le lieu même où son grand-père Arcadi avait été interné, comme le furent des milliers d’Espagnols à l’époque. C’est alors qu’une vieille dame s’approche de lui et lui remet sans mot dire une photo et une lettre avant de disparaître. 3 soldats républicains figurent sur cette photo, son grand-père Arcadi, son grand-oncle Oriol et leur père.

La lettre qui l’accompagne lui révèle une incroyable histoire. Oriol que la légende familiale avait transformé en héros ou reconverti en pianiste en Amérique Latine aurait passé sa vie ici, dans un petit village.

L’enquête démarre, Jordi Soler remonte le fil du temps et part sur les traces de cet homme, devenu un mythe dans leur famille. Il va peu à peu reconstituer la vie d’Oriol qui en réalité est loin d’être aussi glorieuse que la famille ne l’avait imaginée.

 

Comment cet homme sauvé par un chevrier, amputé d’une jambe, a-t-il pu devenir un bandit sans scrupule, capable de détrousser les familles juives qui fuyaient les camps de réfugiés. Comment et pourquoi cet homme s’est-il transformé en bête sauvage, un traître qui n’hésitera pas à trahir ceux qui l’ont sauvé, un monstre impitoyable et cupide, un assassin ? Cet homme, vit toujours, pas loin de là, à l’ombre dans sa cellule.

Après « Les Exilés de la mémoire » racontant le destin d’Arcadi, réfugié républicain dans la forêt de Veracruz, « La dernière Heure du dernier jour » sur la vie des Espagnols exilés au Mexique, Jordi Soler termine sa trilogie romanesque autobiographique avec ce roman bouleversant, où se mêlent plusieurs genres littéraires, épopée, journal intime, saga familiale et thriller.

 

 

Commenter cet article

Patrick - L'AUTUNOIS 26/02/2011 11:52



Incroyable le mombre de livre que tu peux nous présenter. Moi je lis en moyenne un livre tous les trois semaines voir  pour les semaines de surcharges de travail  dépasser le mois.
Alors je te dis bravo !



Mary 14/02/2011 16:07



Je te viens te souhaiter une bonne semaine Bisous



fanfanchatblanc.over-blog.com 13/02/2011 20:35



Une période qui m'a beaucoup fait rêver car j'ai eu le privilège de croiser la route (en France) de réfugiés espagnols qui fuyaient le franquisme et pour certains qui avaient connu l'époque à
laquelle le livre que tu nous proposes se réfère. J'ai une particulière tendresse pour ces femmes et ces hommes au courage qui dépasse l'entendement. Là je suis intriguée  par le destin
surprenant de l'un de ceux qui dévièrent de l'idéal pour lequel beaucoup donnèrent leur vie. Sujet intéressant.. J'ai eu aussi plaisir à te lire dans ma tanière et je connais bien ton goût pour
la musique nous l'avons si souvent partagé dans notre ailleurs où il faisait bon rire et écrire. Je t'embrasse très très fort ma mimi.



Véronique-61 13/02/2011 18:58



Ravie de t'avoir fait voyager, voilà une utilité des blogs !



mamie loulou 13/02/2011 14:03



coucou domi , merci de ton passage sur mon blog, tu as aimé mon scrap , tu sais j'ai pris la photo cet été à Pézénas, normal que celà te parle, bisous bon dimanche



tinon 13/02/2011 10:04



Bonjour, ma chère Mimi, ma litteraire, tu dois te régaler avec tous ces livres, tu pourrais toi aussi, en
sortie un comme tu lis beaucoup, bien pourquoi pas. Je passais te remercier de ta bonne visite, de ton bon commentaire, j'ai été très contente de voir que tu es passée voir ta tinon, ta tite
marseillaise, qui comme tu as vu, qui continue à être coquine, hi ! hi ! encore un peu et je change de répertoire, lol ! j'ai pas mal épuisé, hi ! hi ! lol ! Donc, tu as vu mon coloriage, mon
masque que j'ai fait, j'ai pensé à notre amie de lyon et là, je lui ai envoyé pour le plaisir, un montage, en me déguisant aussi, si tu y vas, tu verras, elle va bien rigoler, moi, la rigolote et
elle aussi. Passe un bon dimanche, bonne promenade avec Noon. Bonne fin de week-end. A bientôt, au plaisir, mes amitiés, je t'embrasse bien fort, ta tite marseillaise pour sa tite avignonaise
préférée.


tien, des toutous pour tenir compagnie, à Noon, hi ! hi !



mjyanchou 13/02/2011 07:45



coucou ma mimi d'avignon...


je lis presque  plus mais je vais acheter le livre de missnik....


ca je pourrais le lire facilement et rigoler toute seule .....mdr


en plus je serais rudement fiere de connaitre l'auteur


LES TIENS MA MIMI sont trop durs a lire ..


et pourtant ils y en a certains qui me donnent envie de lire...


sachant que mon tit cerveau ..helas n'est plus en etat d'assimiler et mes yeux .. 


mais j'aime beaucoup lire tes résumes et connaitre ton avis...


comme ca je reste moins bete. questio litterrature..ton blog est tres utile.. yyyes


et je regarde ruqier helas je m'endors souvent... (il presente des bouquinss..) .j'ai rate celle d'hier soir..j'etais au 60 ans d'une copine de gym ( c'est s 2 invitation en 10 ans
qu'on se connait..)mazette nous sommes restes 5 h a table a manger et a discuter......


bonne journee a avignon


moi reste maison au chaud...


7 h du mat -4 a lyon....GRRR....marrede l'hiver


bisous mimi



Claude 13/02/2011 01:27



Je suis admiratif devant les pages que tu dévores par semaine.. Mais comment fais-tu ? Je lis tes résumés et suis sincère, je n'aurais pas le temps de lire ces romans. Et pourtant, certains
m'auraient plu, le temps me manque.


Les secrets de famille sont comme la boîte de Pandore, quand on l'ouvre... on ne sait pas où cela va nous amener, toute connaissance a un prix. Le grand oncle aurait dû rester dans l'ombre du
mythe familial, c'est d'ailleurs ce qu'il avait choisi de faire, il fallait respecter son voeu. Bien mal a pris celui qui a voulu en savoir plus.


Bises Dominique et bon dimanche (qui a débuté depuis plus d'une heure maintenant)



Dominique84 19/02/2011 17:28



Un peu en retard, mais je réponds...


Merci de ta visite Claude, je te fais de gros bisous et te dis à bientôt....


(belle analyse, merci de me lire)



baïne 12/02/2011 20:41



coucou Domi


et quand je pense que l'on donne des nounours aux enfants en leurs disant de faire un calin à leur doudou à qui peut on faire confiance quand on vous conte de telles histoires alors que
bien souvent les monstres sont présents en se déguisant en héros ...... 


bonne soirée bisous



Monica - la Breiz .. 12/02/2011 18:15



bonjour 


je pense que ce livre est interessant ,   il m à l air bien écrit ..


bonne soirée ,  une belle journée à l air  de la campagne pour moi qui se termine , cà sentait le printemps


 bises


kénavo  Domi



tinon 12/02/2011 17:16



Bonjour, ma chère Mimi, ma littéraire. Me voici, je ne suis pas allée à la campagne, mon illustre chéri, y
est monté tout seul voir sa mère et faire quelques emplètes avec celle-ci. Moi, je suis restée tranquille là, car ça ne va toujours pas. Il revient en fin d'après-midi, ce matin, le temps était
nuageux et puis ça s'est levé, mais il fait onze degrés. Moi, j'alterne entre un peu l'ordi et la télé et un peu voir dehors. Je te souhaite un bon week-end. J'ai vu ton dessin, chez notre
mjyanchou, vraiment bien trouvé le déguisement. Tu as vu le mien, j'ai déguisé notre amie lyonnaise avec un masque de petit cochon, hi ! hi ! A bientôt, mes amitiés, gros bisous, ta tinon pour
son avignonaise préférée.


 



kinou31-36:0059: 12/02/2011 14:34



Bonjour ma Mimi. Je crois que beaucoup de famille ont leur prétendu héros mais parfois, il vaut, effectivement, ne pas trop en savoir et se contenter de la légende. Le mien sera peut-être
belle-maman qui ne va pas tarder à débarquer et m'obliger à une pause à durée indéterminée alors, passe un bon week-end. Bisous. @+



Missnik 12/02/2011 14:27



Un livre que j'aimerais lire tant il est bien présenté par tes soins ! Chacun porte en lui le secret de sa vraie nature .... quelques fois surprenant ! Gros bisou et bon WE 



daniel.l 12/02/2011 11:51



bonjour! intéressant... rechercher à tout pix un aïeul n'est pas forcément une bonne idée... la vérité eut nous sauter à la figure...! plein de "héros" ont mal
fini... un certain gilles de rais, par exemple...! mais si le héros s'est transformé en monstre...l y a des raisons...! bon samedi, à bientot, daniel!



ANTO' 12/02/2011 10:23



Salutè Dumè ,surement très interessant et instructif sur la propension de beaucoup à enjoliver les choses ,certaines épopées ou l'on croit que seuls des héros au coeur pur ont pu mener à bien
cachent parfois leur lot de turpitues


bonne journé ici c'est le printemps a++bise



Dominique alias Anoucha 12/02/2011 09:38



Celui-là ne me tente pas trop!


Par contre j'avais très envie de lire "L'amour nègre" de Jean-Michel Olivier. L'idée me paraissait intéressante...et bien...Totale déception! Le début était prometteur mais j'ai eu beaucoup
de mal à aller jusqu'au bout. Les références à des peole existants (ou bizarrement déformées) et les citations incessantes de marques sont vraiment pénibles. Le côté "érotique" aurait pu me
porter...même pas! Je ne trouve pas que ce soit bien écrit, mais je suis peut-être une des seules puisqu'il a eu un prix littéraire! Dommage!


Bon week-end A+



Dominique84 12/02/2011 09:47



Les prix littéraires ne sont hélas pas représentatifs de la qualité d'écriture, pour exemple le Prix Goncourt de cette année ! Je n'ai pas moi aussi aimé à proprement parler ce roman, j'ai essayé
toutefois d'y trouver les différents thèmes que l'auteur a voulu traiter. Voir le lien :


http://dominique84.over-blog.com/article-l-amour-negre-de-jean-michel-olivier-62498952.html


(mais lecture sans plaisir)... Bises et bon week-end



trublion 12/02/2011 09:20



un roman proche de la vérité !plus d' un cachant sous une apparence de héros, une âme bien plus noire que celle  du simple citoyen !


 bonne fin de semaine Mimi


 gros bisous



OUPAS 12/02/2011 09:09



BONJOUR MIMI !


DIBENN SIZHUN MAT


A MARDI MATIN !


Bisous Mimi !



 



Dominique84 12/02/2011 10:00



Bon week-end à toi aussi Oups, bisous... et kenavo



mjyanchou 12/02/2011 05:44







mjyanchou 12/02/2011 05:44



hello ma mimi...


houlala....ce livre me deplait...les gens mechant j'aime pas


suis deja depprimee par l'actualite...et les mails..qui nous font voir la realite..


alors je prefere le carnaval...mdr !!


tu as vu mon peintre en photos..pris a nyons en 2010 comme il est beau..


 


petit jeu de coloriage sur mon blog...


si tu as le temps....


BON WEEK END mimi


ce soir vais aux 60 ans d'une copine. suis contente ca hange de la tv et blog.....jose est invite


il la connait mais veut pas venir..ca m'enerve boof j'ai l'habitude...


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents