Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


La ruche d’Arthur Loustalot, Ed JCLattès

Publié par Dominique84 sur 18 Septembre 2013, 21:15pm

Catégories : #Mes lectures

la ruche 

L’auteur nous invite à un huis clos entre une mère et ses filles Marion, Claire et Louise. Alice ne se remet pas du départ de son mari il y a 2 ans, elle sombre dans une grande dépression. Ses filles, encore jeunes puisqu’elles sont encore au collège, assistent à la lente mais violente crise que traverse leur mère qui se noie entre alcool, violence, anxiolytiques et cigarettes. Elle finit par autant haïr les autres qu’elle-même. Toutes trois se sentent  impuissantes devant ce drame car l’homme, le père, figure fantomatique du roman du roman, ne reviendra pas.

La ruche grouille d’un petit monde exclusivement féminin, elles vont de chambre en chambre se parler, se soutenir et finalement faire bloc pour ne devenir qu’une seule et même personne, l’une se réfugiant dans l’action avec l’intendance de la maison, l’autre tentant de ce dégager de ce fardeau psychologique qu’elle clame ne pas être le sien, et la dernière gardant un optimisme sans borne.

Dedans, écrit Loustalot, "le ciel n'est pas visible. Les portes sont ouvertes ou closes selon des règles tacites. Les mots circulent, vibrent et s'épuisent. Les murs de carton filtrent à peine les secrets".

Les dialogues sont courts, incisifs, quelquefois rudes ;  le style peut paraître assez déconcertant à cause du discours indirect, saccadé, entrecoupé de flash-backs et de remarques venimeuses de la mère.  Il contribue à rythmer le récit avec force comme pour symboliser ce mal insidieux qui met en péril toute la famille. C’est un roman puissant qui parle de femmes, de mères, des liens entre sœurs, des ravages de la dépression, véritable prison et poison psychologique. Un roman coup de poing !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cajou 07/10/2013 11:52


Un roman coup de poing, je suis d'accord : mais ce coup de poing m'a mise KO. je n'ai pas aimé ce style décousu et brouillon, je me suis sentie étoufffée toute la lecture !


Je me suis permis de faire un lien vers ton billet dans le mien pour offrir une lecture différente de ce roman à ceux qui me lisent :)


Au plaisir de te lire,


 


Cajou

dasola 23/09/2013 18:29


Bonsoir Dominique, ce qui me paraît intéressant c'est que c'est un homme qui se met dans la peau de personnages féminins. Je note. Bonne soirée.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents