Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


La vie rêvée d’Ernesto G. de Jean-Michel Guenassia, Ed. Albin Michel, 534 p.

Publié par Dominique84 sur 3 Septembre 2012, 21:38pm

Catégories : #Mes lectures

Photobucket

 

Après l’échec de sa mission au Congo en 1966, Ernesto Guevara  séjournera plus de 4 mois à Prague. Sa présence est clandestine car il se méfie des services secrets tchèques. Atteint de paludisme, souffrant d’asthme chronique, ne pesant alors plus que 48 kgs, c’est un homme à l’agonie qui arrive à Prague.

Personne ne sait pourquoi il s’est réfugié dans cette ville dont le climat n’est pas le plus approprié pour se refaire une santé avant de se lancer dans le projet fou en Bolivie.

 A cette question nul aujourd'hui ne peut répondre, sauf Jean-Michel Guenassia qui a imaginé, avec tout le talent qu’on lui connaît, une uchronie dans laquelle il propose sa version des faits....

 

Si plusieurs histoires s’imbriquent les unes dans les autres dans ce roman, le fil conducteur est Joseph Kaplan, un centenaire qui retrace tous les événements de sa vie. Né en 1910 à Prague, il connaîtra tour à tour la Première Guerre Mondiale, la Révolution Russe, la Guerre d’Espagne, la Seconde Guerre Mondiale, l’avènement du Communisme et sera témoin de la chute du Mur dont il dira, lui qui fut élu député au parti communiste tchécoslovaque, qu’elle a été  l’écroulement de la pire dictature de tous les temps, du plus grand mensonge de l’histoire de l’humanité.

Chez les Kaplan on est médecin de père en fils, Joseph sera donc médecin mais il a une passion qui lui tient à cœur, il aime danser, danser pour séduire. Tout ce qu’il fait, il le fait avec sérieux et assiduité. Brillant étudiant de médecine, il l’est tout autant quand il évolue sur la piste de danse où il est passé maître ès-tango, sur les notes langoureuses des chansons de Carlos Gardel, son dieu. Devenu médecin-biologiste, il quittera Prague pour Alger où il devra vivre caché dès les premières rafles de juifs. Il apprendra à s’adapter aux conditions difficiles, à soigner avec des moyens précaires, il apprendra à aimer son prochain. En 1945, il quittera Alger avec Christine, une jeune femme féministe avant l’heure, qui prône l’égalité et les idées pacifistes. De retour à Prague, il sera missionné par les hautes autorités politiques du Pays, de soigner secrètement le Che en 1966. 

Le roman s’articule autour d’un trio, Joseph, Christine, l’amour de sa vie et Helena, sa fille  pour qui Enersto G. aurait peut-être abandonné la lutte armée, par amour.

 

Merci à l’auteur pour ce grand plaisir de lecture renouvelé après  Le Club des Incorrigibles Optimistes, paru en 2009.  Jean-Michel Guenassia est un conteur extraordinaire, qui sait nous faire ressentir de l’empathie pour ses personnages jetés dans le hasard des tourments de l’histoire. Il s’approprie l’histoire sans la trahir et nous livre une fresque captivante  du XXème siècle, teintée d’un idéal communiste déchu.

 

Il écrit : « « Il y a deux façon d’écrire l’Histoire : dans l’action, au moment où elle s’accomplit, ou à tête reposée, longtemps plus tard, avec le recul du temps, quand les passions sont apaisées. Le point de vue est alors si différent qu’on se demande comment ces faits ont pu avoir lieu, on a du mal à en comprendre les acteurs, leurs motivations, leur inconscience. Tous les Tchèques se sont posé cette question, se sont interrogés sur les raisons de leurs choix. La plupart n’ont trouvé qu’une seule réponse : à cette époque, nous étions sincèrement convaincus d’avoir raison et on ne savait pas ce qui allait se passer. Après coup, c’est plus facile d’être lucide, on a eu accès à des témoignages, des archives, et on connaît le résultat du match. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kinou31-36:0059: 07/09/2012 16:40


Oui, oui, c'est bien "les oiseaux se cachent pour mourir" !!! J'ai tellement de moqueries de la part de mon cher et tendre sur mon coté "fleur bleue" que je le relis presqu'en cachette. MDR !!!

michel003 06/09/2012 08:56


bonjour dominique j'espere que tu va bien depuis le temps hiiiiiii    bravo pour tes super articles !!!.le temps soleil ciel bleu mer belle je te souhaite un trés bon et beau jeudi a
bientôt bises amicales michel003

celange 05/09/2012 15:56


coucou ma domi super contente d'avoir de tes news et heureuse de voir que tu recommences à nous faire découvrir des livres et des auteurs. bé  je pense en effet comme lui qu'il y a deux
façon d'écrire l'histoire à chaud et à froid(sourire) à chaud elle sera sans aucun doute plus virulente à froid elle sera plus "posée" pour moi à chaud ou à froid le fond en reste le même bonne
aprèm ma domi gros bisous à+

ta tinon, ton amie marseillaise 05/09/2012 15:19


Bonjour, mon amie, ma bien chère Mimi, me voici, que je suis très contente de te retrouver, tu m'aurais beaucoup
manquée, déjà, que je n'ai pas grand monde là, sur mon blog ob, ça aurait été sans toi encore plus désert. Je te remercie bien de ta bonne visite, de ton bon commentaire. Je t'ai envoyée un mp.
Je vois que tu te plonges dans de sacrés livres, ma litteraire. Je te souhaite un bon mercredi après-midi, une bonne seconde partie de la semaine. A bientôt, au plaisir, mes tendres amitiés, gros
bisous, ton amie, ta tinon marseillaise pour ma mimi, mon avignonaise.


humour en rose avec le clavier pour les filles ! lol !

kinou31-36:0059: 05/09/2012 15:09


Bonjour ma Mimi. Une lecture agréable mais à ne pas prendre à la lettre puisqu'il s'agit d'un roman.Si tu savais ce que je relis en ce moment. Je n'ose même pas le dire tellement j'ai honte . MDR
!! C'est l'histoire d'un prêtre et ça se passe en Australie...lol !! Passe une bonne journée. Bisous. @+

Dominique84 07/09/2012 16:05



Il n'y a pas de honte à lire ou à relire... ton roman c'est bien "Les oiseaux se cachent pour mourir" ?



M.Old 05/09/2012 12:56


Justement, j'attends la livraison, haha.


On en reparle ce soir devant le cawa et les scones. Je file.  

ANTO 05/09/2012 12:50


Salute Dumè


Je ne voyais pas le Che sous cet angle la ,mais chaque personne a son double


bonne journée ,toujours puie


a+bise

OUPAS 05/09/2012 11:46


BONJOUR MIMI !


 


         Je croyais que tu avais laissé tomber le blog !


 


         Ah !...... Tu es bien une femme !.....la versatilité, çà te dit quelque chose ?


         Je n'ai pas eu le temps de lire ta prose, je m'y mets après ce commentaire!


         Au fait tu as de la chance de réapparaître avant le 14 septembre ! En effet, à partir de cette date mon blog sera en semi-sommeil
définitivement !......... Martine sera en retraite et je compte bien m'occuper QUE d'elle, et donc de voyager, de visiter monuments et amis (dont des blogueurs de Provence)


 


Bisous MIMI !

DENIS 04/09/2012 22:50


j'ai adoré son premier roman lu en ce début d'année en poche. A te lire celui-ci est également de grande qualité

Anne6329 03/09/2012 23:41


Contente de ton retour Domi !


Oui toujours analyser avec recul ... c'est la clé de la clairvoyance et de l'objectivité par rapport à des évènements ! C'est un truc que je découvre peu à peu victime de ma spontanéîté excessive
... Ceci dit ce livre doit être très intéressant .... Peut-être  deviendrai-je lectrice assidue grâce tes articles ! Bisous Domi !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents