Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Le Barbaresque d’Oliver Weber chez Flammarion Ed Flammarion, 314 pages

Publié par Dominique84 sur 7 Mars 2011, 00:51am

Catégories : #Mes lectures

Photobucket Pendant plusieurs siècles des pirates au service des Turcs, vont semer la terreur dans toute la Méditerranée, Ils étaient appelés les Barbaresques car leur base se situait autour des côtes du Maghreb, que l’on nommait la Barbarie.

 

Barbe Rousse fut l’un des plus célèbres, son port d’attache était le port d’Alger. Ces Barbaresques étaient des renégats, des Chrétiens convertis à l’Islam, des corsaires au service des Turcs, sultans Ottomans. Ils faisaient régner la terreur sur toutes les côtes de la Méditerranée, en Corse, en Provence, en Espagne, en Italie, en Sicile. La principale activité lucrative de ces pirates était la prise d’otage et la demande de rançon.

 

C’est ainsi qu’en 1575, Miguel Cervantès, alors âgé de 28 ans et son jeune frère Rodrigo, exilés du royaume d’Espagne, furent capturés par les pirates et retenus prisonniers pendant 5 ans à Alger, capitale de la Barbarie et du commerce en Méditerranée.

Alger était alors la deuxième ville la plus peuplée de Méditerranée, elle comptait 100 000 habitants dont 25 000 captifs Chrétiens. C’était une ville magnifique, en étage sur les collines, sous l’autorité du Rais, le chef pirate. Alger est alors une vaste prison à ciel ouvert, ces 25 000 habitants bénéficiaient d’une semi-liberté, vivant une sorte de vie parallèle dans cette ville, ils avaient leurs commerces, leurs auberges, leurs lupanars, et les otages les mieux traités, c’est-à-dire les plus monnayables, pouvaient avoir l'avantage de vivre près de l’élite d’Alger.

 

C’est le cas de Cervantès car il est captif contre une rançon de 500 écus. En attendant l’arrivée des moines, de frères Français et Espagnols, Siciliens porteurs de rançons pour le compte des familles, il avait une vie relativement agréable, il vivait dans la maison du représentant du sultan Ottoman en poste à Alger, il faisait de la plongée sous-marine pour récolter du corail et ainsi gagner sa vie.

 

 Miguel Cervantès pense à s’évader lorsqu’il fait la connaissance de Zohra, la fille du puissant Hadji Mourad, dont il tombe éperdument amoureux. Le renversement du Pacha, gouverneur de la ville, change la donne politique. Miguel doit gagner Oran pour proposer au Roi d’Espagne un rapprochement avec le Sultan ottoman, menacé par les Barbaresques. Il devient alors une sorte d’ambassadeur au service des Ottomans. Arrêté par l’Inquisition, il est racheté à prix d’or pour être envoyé à Constantinople. L’arrivée des frères de la Trinité avec une lettre de rachat à son nom lui permet de recouvrer la liberté et de rejoindre l’Espagne. Il retourne pourtant à Oran afin de sauver Zohra et va monter une mission de paix entre la Chrétienté et l’Islam, entre le Roi d’Espagne et le représentant du Grand Turc.

 

C’est à partir de cette histoire vraie, que le grand reporter Olivier Weber a écrit une sorte d’épopée baroque sur l’un des plus grands écrivains. Pour l’auteur, il est indéniable que Cervantès n’aurait pas écrit Don Quichotte s’il n’avait pas vécu cette expérience. Il montre comment et pourquoi a germé en Cervantès cette idée de liberté dans l’évasion par l’imaginaire, la prière et la découverte de lui-même. Durant toute sa captivité, Cervantes s’etait créé une sorte d’évasion mentale qui a fait germé en lui, l’histoire de Don Quichotte, l’un des plus grands chefs d’œuvre de la littérature.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Mongin 29/09/2012 09:45


Bonjour,


 


Olivier Weber sera présent au Festival Le Grand Bivouac, une des plus grands efstvals du voyage en France, à Albertville les 25 et 26 octobre, et vous pouvez le
rencontrer lors de la projection de son film ou lors de la signature de ses livres


http://www.grandbivouac.com/festival-2012/invites-2012/olivier-weber


http://www.grandbivouac.com/festival-2012


Bien à vous,


Pierre

DK 12/03/2011 22:53



c'est un roman/récit... où est la fiction ? où est la vérité ?... Cervantès a bien été capturé par les pirates renégats, mais comment peut-on affirmer qu'il ait trouvé l'amour sur le lieu de sa
captivité ?.. Idée romantique somme toute, car rien de mieux pour s'évader de la réalité que de tomber amoureux... je n'ai pas peur des moulins à vent mus par le mistral !



Ydel 12/03/2011 19:46



Toujours tres instructives tes  "avant lectures"



JO/0495 12/03/2011 17:59



 j' apprécie ces sons de guitarre ... je te souhaite un bon W.END .ici  vent et pluie et grisaille . bisous à bientôt , DUME .



talonaiguille 12/03/2011 15:18



bonjour domi.. je passe te souhaiter un excellent WE... je t'envoie plein de bisous - claire




trublion 12/03/2011 08:42



Mon petit passage pour te souhaiter une bonne fin de semaine


 gros bisous Mimi



mjyanchou 12/03/2011 07:29



mimi coucou de lyon !


tiens du pain de lyon excelllant . pour ton tit dejeuner du Wd


jeudi suis baladee rue st jean avec 2 bloggeuses..


viens voir mes photos...je sais que tu connais bien...ca te rapppeler des souvenirs


bon samedi..je repasse demain voir si tu as mis un article





 



tinonette 11/03/2011 10:40



Bonjour, ma Mimiette, tu dois être très occupée, car je te vois pas, il me tarde d'avoir de tes nouvelles. J'espère
que tu vas bien ? Là, tu vas profiter de ton week-end et certainement aller promener, ta Noon, gros câlins de ma part. Je passais te souhaiter un bon vendredi, une bonne fin de semaine et un
agréable week-end. A bientôt, mes amitiés, je t'embrasse très fort, ta tite marseillaise pour son avignonaise préférée.


tien, tu fais comme lui, hi ! hi !, tu travailles dur, hi ! hi ! lol !



ANTO' 11/03/2011 05:33



Salutè Dumè,en tant que descendant des maures et autres barbaresques je te salue pour cet article interessant sur un auteur qui a peu écrit mais que chacun connait


bonne journée bises



Missnik 10/03/2011 18:40



Coucou Domi !!!! Ben ton livre c'est pas le genre que j'aimerais lire !!!! Bisous en passant en Provence ! Chez nous le printemps est là .... même chaud ! Qu'il fait bon gambader !!!!



JO/0495 10/03/2011 14:59



intéressant  de revoir certains pans de l' histoire ..  les pirates ne se sont pas " démodés...et sévissent  encore dans certains coins comme en SOMALIE p ex ..ces barbaresques ont
marqué aussi l' histoire de la CORSE... les siècles se succèdent et les frictions entre religions se répètent .. bon après midi ..je me prépare pour entrer demain en clinique .. je suis sur la
bonne voie ..j' en aurait bientôt fini avec ses séances répétitives ... je te fais de gros bisous ..je vais me reposer un peu .à+



musicolyre 10/03/2011 12:55



Bonne journée ensoleillée.BBises



Marin 10/03/2011 10:31



Trop maure la chronique. Sponsorisée par AREVA ?



musicolyre 09/03/2011 21:00



Ce super article mérite bien une récompense.Bonne nuit"Mimiamie" .BBises



ta marseillaise 09/03/2011 13:57



Bonjour, ma chère Mimi, que deviens-tu ? toi, ma litteraire, je n'ai plus de tes bons écrits, j'espère que tu vas
bien ? tu dois être bien occupée. Tu es comme le lièvre ou la tortue que je vais te mettre en ajout image, lol ! Il me tarde d'avoir de tes nouvelles. Je te souhaite sous le soleil de marseille,
un bon mercredi après-midi. A bientôt, mes amitiés, je t'embrasse bien fort, ta marseillaise.


tu es lièvre ? ou tortue ?, moi, ni l'un, ni l'autre, je suis moi, hi ! hi ! lol !



mjyanchou 09/03/2011 05:46



bon mercredi mimi de provence


la foire de lyon commence le 18.3 ( j'ai des places gratos vais y trainer jose par les tifs..)


le vendredi et le mardi gratuit pour les femmes ..


vais y retourner avec ma tantine qui connait pas..ca occupe


tu te rappelle mimi


c'est grand et interssant cette anne le theme l'univers


je vais tout lire pour mon blog..j'ai des places gratos..



Alainlerigolo 08/03/2011 19:25







michel 003 08/03/2011 10:04



re bonjour dominique excuse moi   pour biquette hihihii  c'est bien pour toi ce com's dominique la princesse de provence  nifff pauvre michel bises excuse moi ancore



michel 003 08/03/2011 10:00



bonjour biquette    j'espere que tu va bien   merci pour ta fidélité et ton amitie ... super article ...... comme dab chez toi merci .. le temps beaucoup de
vent froid le ciel et bleu la mer agite   le feu d'artifice sur la de la fin du carnaval ce soir et reporte a jeudi  je te souhaite un bon et beau mardi   a bientôt bises
amicales michel003



baïne 07/03/2011 21:59



coucou Domi


je suis bien incapable de lire ce soir même pas une page je suis HS (rire) je reviens plus tard après une bonne nuit de sommeil bisous



Alainlerigolo 07/03/2011 18:09



En un lugar de la Mancha, de cuyo nombre no quiero acordarme, no ha mucho tiempo que vivía un hidalgo de los de lanza en astillero,
adarga antigua, rocín flaco y galgo corredor. Una olla de algo más vaca que carnero, salpicón las más noches, duelos y quebrantos los sábados, lantejas los viernes, algún palomino de añadidura
los domingos, consumían las tres partes de su hacienda. El resto della concluían sayo de velarte, calzas de velludo para las fiestas, con sus pantuflos de lo mesmo, y los días de entresemana se
honraba con su vellorí de lo más fino. Tenía en su casa una ama que pasaba de los cuarenta y una sobrina que no llegaba a los veinte, y un mozo de campo y plaza que así ensillaba el rocín como
tomaba la podadera. Frisaba la edad de nuestro hidalgo con los cincuenta años. Era de complexión recia, seco de carnes, enjuto de rostro, gran madrugador y amigo de la caza. Quieren decir que
tenía el sobrenombre de «Quijada», o «Quesada», que en esto hay alguna diferencia en los autores que deste caso escriben, aunque por conjeturas verisímiles se deja entender que se llamaba
«Quijana». Pero esto importa poco a nuestro cuento: basta que en la narración dél no se salga un punto de la verdad.


Es, pues, de saber que este sobredicho



day_lys 07/03/2011 12:02



coucou mimi, je viens rapidement te souhaiter une bonne semaine, encore une histoire bien passionnante que tu nous comptes là, mais les épopées ne sont pas trop ma tasse de thé !!! je te fais de
gros bisous;






ta tinonette marseillette 07/03/2011 10:41



bonjour, ma bien chère Mimi, ma mimiette, mon avignonette préférée, tu vois, je fais des ettes, hi ! hi !, je viens
un peu btinerette chez toi. J'espère que ça, toi, ma litteraire. Moi, de la stabilité. Ca, joue bien de la guitarette, c'est joli. Je venais te souhaiter un bon lundi, une bonne semaine. Au
plaisir de te lire. Je t'embrassette très fort, ta marseillette.






trublion 07/03/2011 10:10



Oups ! il semblerait que les pirates somaliens aient lu ce livre !!


je me dis aussi qu' un Cervantès serait le bienvenu en france pour permettre la fraternisation de l' islam avec d' autres religions !


 bonne journée Mimi gros bisous



daniel.l 07/03/2011 09:35



bonjour! un beau rappel de l'histoire...! les esclaves changent de nom, les pirates deviennent des corsaires... aujourdhui, le monde est prisonnier de
l'argent...! la vie de cervantes n'est pas commune...! bon lundi, à bientot, daniel!



OUPAS 07/03/2011 08:48



BONJOUR MIMI !


        Historiquement la "Barbarie" n'a jamais existé en tant que pays !


        Aux temps des grecs, il y avait le "royaume "berbère" de NUMIDIE (depuis 200 avant JC) sur les côtes maghrebines, "pacifié" par la suite
par les ROMAINS après -49 JC, et envahie puis les VANDALES au 3éme sciècle (peuple scandinave) quasiment jusqu'à l'arrivée des Arabo-musulmans après 622 (Hégire). Il a fallu attendre 1512
pour que les OTTOMANS (Selim I) prennent pieds au Maghreb jusqu'en 1922 (colonnie française) pendant ce temps, l'ANATOLIE devenait la TURQUIE.


        Ce qui gêne la Turquie moderne, c'est l'amalgame que les occidentaux font entre Empire Ottomans et Turquie laïque ! Si effectivement ils
parlaient avant 1924  le "turc ancien", il faut savoir que la zone turcophone va jusqu'en CHINE et que l'Empire ottoman était plus grand que l'Empire Romain ! Comment pouvons-nous accuser,
seulement,  les Anatoliens de crime contre l'humanité sur les Arméniens ?


Et encore le Armeniens de leur coté....


Bon j'arrête là !


Bisous Mimi !



michel 003 07/03/2011 08:35



"


 bonjour dominique  merci pour ton passages  desole pas de temps aujourd'hui   je te souhaite un tres bon lundi et une bonne semaine  bises amicales
michel003 



mjyanchou 07/03/2011 07:13



coucou mimi


mazette tu a ecrit un sacre paquet de choses interssantes sur ton livre..


donc c'est 'ami de don quichotte de la mancha......


le roi de tolede en espagne...on le voit de partout le celebre don quichoote en armure


je me rappelle bien...


bon sur ce je file booossssssseeeerrrrrrrrrrrrr c'est l'or


bonne semaine mimi





je met pas d'autres article "vu le peu de com..ca interesse personne mais bon.....


j'ai pâs envie de mettre mes tites fleurs...



fanfanchatblanc.over-blog.com 07/03/2011 01:29



Liberté... liberté.. je ne retiens que ce mot magique... et au passage je t'embrasse chère MImi....



Nous sommes sociaux !

Articles récents