Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Le coeur régulier d'Olivier Adam

Publié par Dominique84 sur 6 Septembre 2010, 16:07pm

Catégories : #Mes lectures

book cover le coeur regulier 74920 250 400

Sarah a tout en apparence pour être heureuse. Mère de famille accomplie, épouse aimée d’un « si gentil et si parfait » homme, salariée appréciée et grassement payée, propriétaire d’une maison coquette, Sarah est l’image même de la femme bien installée dans la vie, d’une quadragénaire heureuse et épanouie. Mais c’est sans compter Nathan, son frère, son presque-jumeau, qui lorsqu’elle le voit, agit comme un reproche vivant de ce qu’elle a rayé de sa vie pour parvenir à cette vie apparemment idéale. Nathan, le torturé, Nathan l’écorché vif, Nathan qui veut devenir écrivain, Nathan qui poursuit lui son idéal. Un platane aura eu raison de lui, lors d’une sombre nuit d’errance. Cet accident, comme on s’accorde à le dire dans sa famille, est un suicide, Sarah en est persuadée. Elle n’avait plus revu Nathan depuis qu’une dispute violente avait éclaté entre lui et son mari, ce dernier ne pouvant plus supporter ce parasite qui prenait sa maison comme un hôtel, se permettait de le juger dans sa petite vie de cadre nanti. Nathan avait claqué la porte ce soir-là, Sarah ne se doutait pas que c’était la dernière fois qu’elle voyait son frère.

Elle décide alors de tout plaquer, partir sur les traces de son frère tant aimé, quitter son petit nid douillet et sécurisant pour aller au Japon, pays où Nathan comptait s’installer définitivement. Il disait que là-bas enfin, il se sentait vivre,  il était sûr de trouver l’apaisement. Sarah ne se doute pas un instant en partant sur les traces de son frère que c’est elle-même qu’elle va trouver. Le récit alterne la nouvelle vie de Sarah sur l’archipel où le bon Monsieur Natsume, policier à la retraite, tend la main aux désespérés venus pour se jeter du haut de la falaise et sa propre histoire avec son frère adoré. "Tout le monde veut vivre, lui explique-t-il. Seulement, à certaines périodes de votre vie, ça devient juste impossible."

 

Olivier Adam nous entraîne dans les méandres de la pensée de cette femme qui fait le bilan de sa vie, dans un récit admirablement construit et maîtrisé.

Il est cependant à regretter que les personnages soient des clichés comme Nathan l’artiste raté et Alain, le mari idéal, aux idées arrêtées.

Sarah comme bien d’autres a cru que la normalité et le confort allaient suffire à la combler, mais au fond, la conformité est sans doute la pire des cruautés que l’on puisse s’infliger. Dans ce petit village côtier de l’archipel, Sarah ressentira enfin son cœur battre de battements réguliers.


Commenter cet article

dalinele 08/09/2010 10:27



c'est quelque chose qui me fait fuir de plus en plus, ces clichés... 



MJYANCHOU 07/09/2010 20:16



salut ma mimi......un roman complique ....et be dis donc si ma vie etait comme la siennne ..je me casserais pas la tete....hohohoho les gens sont compliques ...bon bref...faut pas trop chercher
la tite bete ...sinon la vie est impossible.....et tout fini mal..... bon bref ce roman doit etre passionnant a lire tout de meme tiens une tite boite en bebe..une photo de la brocante...il me
plait ce poupon...bisous mimi



YANNAMAR 07/09/2010 19:45



Sur quoi t'interroges-tu, Tu as peur que je ne résiste pas, sans ma potion magique ?


                                                           
BISALADOMIKITREMBLEPOURMOI.



Tinon 07/09/2010 19:24



Bonsoir, ma bouquineuse, ma bien chère Mimi, me voici, là, je vois que c'est un auteur que j'ai entendu
parlé, tien, voilà, ce que l'on peut dire aussi :  Son écriture, repérable entre mille, nous plonge dans les abîmes de la mélancolie et des destins déchirés. Un roman puissant, au ton juste,
mais qui parfois se perd dans un dédale de poésie. Voire un peu trop. Je passais te souhaiter une bonne soirée, une bien bonne nuit. Temps à la grisaille, mais moi, je préfèrerais juste un peu de
pluie, si paraît la semaine prochaine nous risquons d'avoir un peu de bruine. Fais des beaux rêves. Câlins à Noon, au plaisir, mes amitiés, je t'embrasse, ta tendre tinon, pour son avignonaise
préférée.



epolyne 07/09/2010 18:53



On dit que la curiosité est un vilain défaut , mais je n'ai pu résister et je ne suis pas déçue :0079: - ah ! tout de suite,  on se sent mieux , n'est-ce pas ?


BISALADOMIKIRITDERRIERESONECRAN



Dominique84 07/09/2010 19:13



heu... là.. je ne saisis pas tout...!!!



anto 07/09/2010 15:11



Salutè o Dumè ,même si c'est bien écrit ,ce qui est sûrement le cas je ne suis pas attiré par ce genre de récit ayant peu de goût pour la lecure des états d'ame des autres ,et supporte pas
l'odeur de l'eau de rose Peut être me tromp'je ?


bona sera bise (beaucoup de monde dans les rues à Bastia )



YANNAMAR 07/09/2010 13:35



 Grace à toi j'ai assisté, quasiment en direct, à une prise de conscience.... Merci !


et BISALADOMIKISUCITEDESINTERROGATIONCHEZSESFANS.



Dominique84 07/09/2010 18:04



hihi.. tu persistes et tu signes toi !!! ça n'est pas de mon fait, mais des histoires.. voilà la véritable fonction de la lecture... BISOYANNKIRIKIRI



epolyne 07/09/2010 13:11



Bonjour ma Mimi ..les premières lignes m'ont fait sursauter ..lol...voilà comment je  réagis à ma propre sensibilité ... les compromissions, les choix, puis les dérives intérieures ..je
pense que ce livre prouve qu'il n'y a pas de recette miracle pour vivre heureux , mais que chaque personne aspire à cette liberté qui est , en fait une liberté intérieure , c'est pour chacun
selon les cas un chemin bien particulier qui comporte de volumineux cahots ..être fidèle à soi-même , il faut oser ..car souvent c'est " contre-culturel " ! et puis chacun a sa propre capacité à
encaisser les coups durs de la vie ...passionnant ce livre !...


Hier soir la météo annonçait une alerte orange pour ton département ...j'espère qu'ils ont exagéré et que le ciel ne vous tombe pas sur la tête ?


Ici c'est gris mais calme ..l'automne s'installe ! mais j'aime cette saison .


Très bonne journée pour toi ma Cigale, je t'embrasse bien fort . Evy



ADSTRAT 07/09/2010 10:00



Puissent nos coeurs battre, bien sur pour vivre, mais surtout pour exister. Bises



Monica15....en automne 07/09/2010 09:47



toujours des  drames en famille  , et oui cà peut faire un roman 


 merci pour le clin d  oeil   .. vais  surement lire un autre polard loll


 belle journée  ,   petit soleil  , mer belle loll


 bises  Domi


 kéna ..



OUPAS 07/09/2010 07:43



BONJOUR MIMI !


Quand je relis mes commentaires, je me rends compte que je suis souvent incompréhensible ! Je m'imagine avec mes "confrères" qui s'expriment aussi en hexagonal ! Sans doute les séquelles
d'une vie "politiqueuse" !


Bisous Mimi !



Azella 07/09/2010 00:15



Rien de tel pour remonter le moral !!!! Tiens l'orage gronde chez moi .... Je crois que l'extinction des feux est envisagable ! Bisous la Provence ....



ALEX 06/09/2010 23:33



salut Domi, y a pas plus gai comme bouquin ?... tu me casses le moral, je sais que quand on lit du Oliver A. on ne se tape pas le ventre, mais alors celui-là..... bof bof et rebof !!! Puisque
c'est comme ça, je vais rire ailleurs, ça t'apprendra ! à la revoyure Domi, d'ailleurs en y pensant, ça fait un péton de temps qu'il n'y a pas eu de revoyure,  faudra penser à
y remédier.... pffff fffff ffff pas de bisous, suis trop triste



Dominique84 07/09/2010 22:56



pas difficile... tu sais ce qu'il faut faire ... tu sonnes et je t'ouvre !!!! donde esta el problemo senor Alex ? au fait, tu es triste à cause du livre ou parce que tu ne sais pas sonner ? allez
je plaisante... ok pour un resto, ça te va ?



RIBOULDINGUE 06/09/2010 21:33



Bonsoir, Domi,


c' était ta lecture d' hier soir ?


il a l' air pas mal, ce livre,


bisous.



ingene 06/09/2010 21:25



Coucou "Mimiamie" me revoici après un été qui fut fatal à mon pc.Je suis attirée vers les livres documentaires ou biographiques mais très peu par les romans.Bonne nuit.BBises



Axel21 06/09/2010 20:53



Bonsoir ma belle avignonaise. Je te sens d'un avis mitigé sur ce livre nippon ni mauvais (fallait bien que je l'amène). Toujours, quand on voyage, on pense changer de vie alors qu'on emmène ses
problèmes dans ses bagages. Je parle d'expérience. Gros gros bisous.



Le Forestier, et non Le Fox Terrier 06/09/2010 19:19



Enfin tu t'es décidée à venir voir mes fleurs..... Ba&cchus ne va pas dans le parterre, non par respect, mais par peur des
chatouillis sous les aiselles.


Pour la cueillette pas grand chose, c'est sec, très sec, si ça voulait mouiller, on pourrait peutêtre trouver les 1er cèpes dans
une quinzaine, il y a quelques "raboteux" (les précurseurs... pas très bons)... les mûres sont chétives, en revanche j'ai vu hier soir 4 sangliers, deux d'environ 90 kg et deux de 50 kg, il
fouillent partout, j'ai largué 15 kg de pommes et du pain dur, en une nuit tout était bouffé.


Et pendant ce temps là, LADOMIHADECERNESSOULEZYEUHAFORCEDELIRE....


 



trublion 06/09/2010 18:45



un sujet sérieux !


il vaut mieux ne pas se quitter fâché, puisqu' en cas de malheur, on a toujours tendance à s' en accuser.


Mais quelle est notre responsabilité envers les autres, fussent ils de la famille, voila qui n' est pas facile à déterminer.


En ce qui me concerne, j' ai tendance à penser qu' il y a des esprits compliqués ou faibles, qui de toutes façons ne se plairont jamais sur terre.


Alors, je ne suis pas sur qu' on doive se faire reproche d' un suicide qui est peut être pour celui qui  le fait , le seul moyen de trouver la liberté .


 bonne soirée Mimi


 gros bisous



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents