Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Marc Dugain L'insomnie des étoiles

Publié par Dominique84 sur 8 Septembre 2010, 20:19pm

Catégories : #Mes lectures

Nous sommes en 1945, L’Allemagne connaît

l' humiliation de la défaite, une délégation de l’armée française a pour mission d’occuper cette partie de l’Allemagne,

L’ennui s’installe dans les troupes. A quoi servent-ils ? Que doivent-ils faire exactement, ils ne le savent pas, leur mission n’est pas vraiment définie, ils occupent, point !

Lors d’une reconnaissance de terrain, ils découvrent Maria, jeune fille d’une quinzaine d’années, abandonnée dans cette ferme, emmurée dans un mutisme énigmatique, mais plus étrange encore,  tout près d’elle se trouve un corps calciné. Maria a vécu seule dans cette ferme depuis le départ de son père au front, ses conditions de vie ont été précaires, les animaux de la ferme sont faméliques. Elle est coupée du monde par la distance qui la sépare du bourg mais aussi parce qu’elle a perdu ses lunettes l’empêchant ainsi de lire le courrier que lui adresse son père.

Sa mère a été internée avant que la guerre n’éclate dans un établissement de repos, elle est décédée depuis sans que Maria ne puisse aller se recueillir sur sa tombe, on ne sait pas ce qu’est devenu son corps depuis que l’établissement a été fermé, sans raison.

Tout cela intrigue l’officier chargé d’occupé la région. L’ennui, le manque de distraction, l’impression d’avoir été lui-même abandonné par ses compatriotes vont faire que le capitaine Louyre va s’obstiner à enquêter. Cela paraît absurde aux yeux de ses subordonnés, mais ils doivent obtempérer et ramener Maria au campement. Des milliers d’hommes ont péri lors de cette guerre, qui va s’en soucier, alors pourquoi s’intéresser à ce cas isolé, à plus forte raison un Allemand ? Lui qui dans la vie civile est un astronome, lui qui passe ses nuits à explorer le ciel, à la recherche d’étoiles, pourquoi ne le ferait-il pas ici, sur terre ? L’officier désœuvré décide alors de mener son enquête.

 

 Marc Dugain est passé maître pour mêler l’Histoire (avec un grand H) à l’histoire. L’histoire de Maria va nous amener à rencontrer des monstres, à plonger dans l’horreur, à découvrir des secrets inavouables, à côtoyer la barbarie légitimée par la raison d’Etat.

 

C’est un roman fort, un roman à suspense, un roman qui pousse à la réflexion et que rien ne laissait présager puisque le roman démarre par  la triste vie d’une adolescente sans grâce et myope, dont les lunettes ont été écrasées par les sabots de ses chevaux.

 

Son premier roman, La Chambredes officiers, racontait l'histoire de son grand-père, survivant de la Première Guerre  mondiale, dans Une exécution ordinaire, il sondait l'âme de l'Union soviétique, à travers le monstre qui le dirigea, Staline. 

 

 C'est mon deuxième coup de cœur de la rentrée littéraire 

Commenter cet article

Alex 12/09/2010 10:02



Heu........ moi j'en connais un d'ouragan, il m'a laissé dans un état apocalyptique ! miaou à la belle chapeautée et bon dimanche ....



Dominique84 12/09/2010 11:48



l'ouragan a laissé qq séquelles,,, tu as mis 2 fois ce commentaire ?????? mdr



ADSTRAT 10/09/2010 19:07



Trop pressé ce soir. mais je tenais à te faire un petit coucou et te faire une grosse bise.Mon petit Crunch (bichon) adresse une "lipette" à Noon. Bises



Dominique84 11/09/2010 18:40



Noon est flattée, elle me fait dire qu'elle fait de même à Crunch ! bisous Adstrat et bon week-end.



mjyanchou 10/09/2010 07:00



desoleeeeeeeee mes coms sont bourres de fautes de frappppppe...


suis tellement bavarde et etourdie que si je me relis ...j'efface tout ..ca m'arrive souvent en plus..mais je sais que tu me pardonnes...bisous mimi


 



mjyanchou 10/09/2010 06:56






tinon labavarde est encore plus bavrade que moi hihi


c'est ma copine de marseille comme toi de provence..


sa glace chinoise m'a fait rigoler que me suis fait disputer ' j'ai entendu dire (jose)  la folle ...ton cerveau est deja en route de bon matin...hihihi mimi ..


yannick est sorit de la salle de bain..donc au lieu de dire des betises


j'y cours...


bon vendredi chere mimi...


des fois je viens pas..mais je sais me rattrapper avec mes cheres copines 


tralalerrre.....va faire beau dimanche...



mjyanchou 10/09/2010 06:47



je vois bien ce livre transforme en film emouvant et romantique........


le vilain qui seduit et sauve une titre francaise.......


suis bete mais des fois j'ai des idees...mdr !! 


c'est quand mimi  que tu vas passer a la TV dans une émission litteraire.....??


yyyyes...ca me ferait plaisir de te voir en vrai et fiere de connaitre une telle celebrite.....hihihihi......apres il faudra que tu m'envoie une photo dedicadeeeeeeeeeeeee.......comme ca..je te
connaitrais enfin....tu es brune me rappelle de la tite photo d'orange..mais ca fait 3 ans ca passe....


tu es capable ..vu que tu fais deja de la radio.....c'est vachement bien..


ton heure de gloire vendra ma mimi de provence....


bon sur le boulot..m'atttire ..bisou..


un nounours pris en photo a brocante....j'en ai pris une tonne tous marrant..mais j'en ai perdu la moitie...je debloque...avec mon vieil ordi...tu me diras ca change pas....jose m'entend souvent
m'enerver sur mon pc ' a cause de mes photos "



mjyanchou 10/09/2010 06:37



coucou ma mimi de provence !!


mzette mine de rien ton livre la me donne envie de lire....j'espere quet cette alllemand va transformer cette jeune fille  ( le vilain petit canard ) en une beaute et en tomber
amoureux...hihihi..moi perso pas du tout intello comme toi mais mon cerveau est romantique et j'aime tout ce qui fini bien.......ca fait rever...vu que la vraie vie....et be...bon bref...bon je
fille bosset c'est bientôt l'heure....aut que je prpare ce soir mes trucs a mettre dans ma toto......(pour 1 fois je vend mes inutiles ) ..1000 bisous


 


 



ALEX 10/09/2010 00:15



D'ici quelques mois, je suis sûr que cela va être transposé au cinéma, Dugain est un habitué du grand écran. J'ai vu dernièrement Une exécution ordinaire avec un Dussolier magistral, il me tarde
de voir celui-ci. Bon à part ça... comé va ? j'te vois plus sur FB, moi non plus d'ailleurs, je ne me vois plus....!!! Si t'es dans le coin, pense à venir me faire un hello, lors de l'insomnie
des étoiles... bisous du fêlé aux grandes dents...



Tinon 09/09/2010 20:26



Coucou, ma Mimi,


me voici, je ne peux plus me passer de toi, hi ! hi ! Tien, je viens avec une blague marseillaise,


Un bateau est pris dans une violente tempête et coule.
Seul rescapé, un marin marseillais, accroché à une planche, échoue sur une île déserte.
Heureusement il y a de l'eau douce, des fruits à profusion, et la mer est remplie de poissons, ce qui lui permet de survivre. Le temps passe et au bout de plusieurs mois, un point grossit à
l'horizon, un radeau apparaît, il s'échoue sur la plage et une superbe naufragée débarque en s'écriant :
- Oh Bonne Mère ! Quelle île !
Et le Marseillais s'exclame:
- Té ! Je rêve ! Une femme et en plus une Marseillaise !
- Mademoiselle j'aimerais vous offrir un verre pour votre arrivée, mais je n'ai que de l'eau.
- C'est parfait, dit la fille, moi j'ai le pastis.
Elle sort de sa trousse de survie une bouteille de 51. Le Marseillais est ébahi. Il lui dit :
- Je m'excuse, je n'ai que des fruits pour l'accompagner.
- J'ai ce qu'il faut dit la fille en sortant des olives.
Le Marseillais est aux anges. Quand ils ont terminé leur apéritif, la fille lui demande :
- Ça fait longtemps que vous n'avez pas vu une femme ?
- Pardi ! Six mois. Alors elle se rapproche de lui et lui dit d'une voix douce :
- Ça vous plairait de tirer ?
Et le Marseillais extasié s'écrie :
- Oh putaing ! Ne me dîtes pas que vous avez aussi amené les boules ?
Comme ça, ils pourront faire une bonne partie de pétanque, hi ! hi ! lol !


 


Je te souhaite une bien bonne soirée, une bonne nuit, des beaux rêves.


Câlins à Noon. Je t'embrasse très fort, ta tinon.



baïne 09/09/2010 18:33



coucou Domi


toute cette période des années 1945 me glacent je n'arrive pas à comprendre mais je vais rêver d'un ciel étoilé avec le mot aimer


bonne soirée bisous



ADSTRAT 09/09/2010 16:08



Je suis assidu maintenant à tes synthèses toujours éclairées. Mais je suis tout aussi curieux de comprendre comment tu peux faire, pour presque chaque jour, nous proposer un ouvrage? Bises
 Mimi et vive le soleil retrouvé sur notre ville. ( as-tu su qu'une partie des remparts, Bd St michel, avait souffert de la pluie et des intempéries dans la nuit de mardi à
mercredi?). 



Incognito71 09/09/2010 15:36



je devrais me remettre à lire, celui que tu nous propose parait tres intéressant .


Bisous ,bonne journée



epolyne 09/09/2010 13:52



Bonjour ma Mimi..Tu nous proposes une plongée effrayante dans la déchéance humaine, et les atrocités guerrières du XXe siècle ..alors là  je dis non ..mdr..j'ai chez moi des tas  de
livres qui traitent  ce sujet  ( mon mari adore )   j'en ai lu  quelques uns ..mais ces lectures me dépriment  et je n'ai aucune envie de me faire du mal . Pour une
fois je ne prends aucune note sur ton coup de coeur,  très certainement parce que je  fais entièrement confiance à ce que tu penses ... Aussi , ce Roman est trop fort pour moi.


Je t'embrasse ma Cigale, passe une bonne après-midi .


 



antoI 09/09/2010 12:35



Salutè o Dumè ,j'ai lu le premier l'an dernier et j'ai trouvé une belle écriture ce qui m'intéresse autant que le sujet .Il, n'est pas question de faire l'apologie de la vie militaire mais
l'armée n'est la que pour poser le décor .Et contrairement à ce que l'on dit les militaires de tous grades réfléchissent et manifestent leur états d'âme .Je ne sais pourquoi le début de  ta
présentation me fait penser au "desert des tartares " ,qui n'a rien à voir avec le sujet !!


bonne apmd à++bises



OUPAS 09/09/2010 12:25



BONJOUR MIMI !


Ce livre me parait très interressant, même si tu est suffisamment douée pour faire passer un navet ! C'est à voir pour les vacances prochaines !


Ah ! J'oubliais ! Moi aussi j'ai une "Mimi" en photo :





Bisous Mimi !



Orroz 09/09/2010 11:27



Et bien voilà une chose de faite.
J'ai lu ton résumé, et je suis heureux de savoir qu'au moins un militaire se pose des questions sur son humanité.
Un regard certainement plus agréable que l'égoisme de la guerre.
Quant à l'insomnie des étoiles, une seule inacccessible perdue vers l'Orient et c'est la guerre des maux.
Je remonte sur mon chameau droïde et je pars vers les moulins à vent du désert.
 Damned, Don quichotte est un rigolo!!! Grrrrrrr, et si je rencontre Dark Vador, je lui taille les oreilles en pointe. 



Dominique84 10/09/2010 14:21



alors que tu partais à la rencontre de Dark Vador, pendant ce temps,  Sancho réfléchit, que dis-je, il pansa ! gling gling (c'est le bruit des clochettes)



marin 09/09/2010 10:52



C'est amusant le début de ta description. Hier je te disais que l'écrivain propose des mondes et vous, journlistes, ouvrez parfois les portes de ces mondes. Et aux travers de ces mots se créent
des échanges relevant de l'amitié quand ces échanges portent à l'échanges des idées et des sensations ; autour de la lecture quand il s'agit de littrature.


Mais là, ce que tu donnes e intro me fait sourire et moi qui connait l'envers du décors du monde  militiare, des militaires qui sont à un endroit sans savoir quoi  y faire me fait rire
et l'auteur m'agace. Le militiare de base , en tant que tel, pas en tant que citoyen, n'a rien à foutre de pourquoi il est là ou ici, il a juste besoin d'information pour parfaitement exécuter
les ordres qui lui sont donnés. L'officier en sait un peu plus, mais lui aussi est ordres du politiques. Donc, en fait, le militaires sait parfaitement ce pourquoi il est là, déployer les
techinques de sa spécialité sur objetifs désignés par le civil - pas d'état d'âme. Mais que le s civils se torturent l'esprit pour se mettre dans la peau de, tout en restant civil ... désolé,
mais cela me détourneai de lire le vlivre.


Là le boulot du journaliste et de la realtion amicale avc son lecteur est importante, car le journaliste défriche la terre surlaquelle il ouvrira la fameuse porte pour le lecteur à ce monde de
l'écrivain.


Mais cetterelation fonctionne comme l'amitié, au début , le journaliste littéraire ,on l'écoute, il peut nous faire lire qq chose. SI on est heureux de laecture se napît cete alchimie, sinon
qu'il aille au diable ce valet du marketing.


Alors ton blog a un ton libre car tu dois bien défriché et ouvrir correctememnt pour beaucoup les portes sans les décevoir, je veux dire avec une grande honnêteté qui permet à chacun de 'sy
retrouver dans les marias des rentrées littéraires.


Et j'aime ton blog, parce que un certain nombre teréponde avec une belle liberté de ton et de façon originale et personnelle. C'est si rare dasn ce monde normalisé.


JE suis étonné qu'il n'y ait pas de mail contestataire par contre, les gens qui ne sont pas d'acord n'osent pas répondre publiquement de nos jours, triste démocratie de béni oui-oui ou de gens
cachés derrière leur rideau (au singulier, rideau, car toujours le même, il suffit de regarder avec attention les fenêtres, y toujours uncoin de rideu plus sale que les autres ...)


Mais là, cette histoire ne me botte pas, quitte à déployer les sentiments humains, depuis cette époque, il s'en est passé des chsoes, mais est ce que le s maisons d'éditions ont si peur, ou si en
conivanceavec les pouvoir, qu'on préfère encore le cadre histoirque ancien ?



trublion 09/09/2010 10:17



j' ai toujours pensé que c' était la " petite" histoire qui déterminait la grande !


C' est pourquoi j' aime ce type de roman qui est finalement plus proche de la réalité que les livres d' historiens.


bonne journée Mimi


gros bisous



Monica15....en automne 09/09/2010 08:53



un livre que  je vais lire certainement   c' est noté ..


 il doit être  aussi bien  que la  chambre des officiers ..


 je pense que  je l' aurais  sélectionné aussi ..


 bonne journée   bises  Domi


 


 ( j ai eu du mal à poster  chez toi ce matin  enfin cà marche )



YANNAMAR 09/09/2010 08:51



J'aime ces récits gais, où tout se passe dans la lumière, et puis que serait, aujourd'hui la création sans cette guerre qui je le rapelle est terminée depuis 65 ans....


Dis Mimi, c'est ça la page noire dont tu parlais récemment ?


BISALADOMIKEPAGAIKOMONDIHENKANOE.



Dominique84 09/09/2010 09:40



c'est vrai que la IIème Guerre Mondiale semble inspirer encore et encore les écrivains, ceux qui ne l'ont pas connue. Tout comme aux USA, les Twin Towers, le sujet est récurrent. Bisous Yann ..
désolée très difficile de trouver de bons livres gais, à croire que l'humour n'inspire pas autant...



tinon13 09/09/2010 08:15



Bonjour, ma Mimi,


ma littéraire, et pleins d'autres choses, hi ! hi ! Me voici, dans ton bon domaine. Tien, je t'ai trouvée des bonnes blagues, hi ! hi !


Béatrice entre dans une librairie. - Bonjour, que puis-je faire pour vous ? lui
demande le vendeur. - Je voudrais acheter un livre. - Oui, de quel auteur ? - Oh, environ 30 centimètres!


 





 


Le prof : Qui peut me dire ce qu'est une autobiographie ? L'élève : C'est un livre qui
raconte la vie d'une voiture.


 





 


Laurelle va voir une copine à qui elle a prêté un de ses livres préférés. - Je veux ravoir mon livre tout de suite! Je t'avertis, c'est la dernière fois que je te le
demande. - Tant mieux! Je commençais à en avoir assez que tu m'en parles tout le temps!


 





 


Où trouve-t-on des chats rigolos?


Réponse : Dans les livres.  Parce qu'on y trouve des chats pitres.
(Chapitres)


 


Je te souhaite, un bien bon
jeudi ensoleillé. Pour moi, ce sera la routine, puis de la détente sur le net. A bientôt, au plaisir de te lire. Je t'embrasse, ta tite marseillaise, pour son avignonaise préférée.



RIBOULDINGUE 09/09/2010 00:28



Bonsoir, Domi,


encore un livre qui va me plaire, merci,


bisous.



bb et la musique 08/09/2010 22:33



Bonsoir"Mimiamie",te rappelles-tu le temps du blog orange.Sans lui je n'aurai pas renconté une fille d'Avignon lettrée comme toi.BBises



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents