Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Napoléon ou La destinée, Jean-Marie Rouart, Ed. Gallimard

Publié par Dominique84 sur 28 Septembre 2012, 09:35am

Catégories : #Mes lectures

Image and video hosting by TinyPic , 343 p.

Il fallait le talent de Jean-Marie Rouart pour trouver de l’inédit sur la biographie de Napoléon. L’auteur nous fait découvrir sa part d’humanité, sa puissance et ses faiblesses et les coulisses du pouvoir. Il revient sur des épisodes méconnus de la vie de l’empereur et nous raconte un homme aux prises avec des troubles anxieux qui peut gratter jusqu’au sang ses boutons de fièvre. Bah oui !

Un homme tout en nerf, un homme superstitieux qui se sent guidé par la main des dieux et d’un Dieu dont il confèrera à nouveau à l’Eglise la représentation, un homme à la fois solitaire et causeur, souvent désespéré, aux pensées suicidaires, presque toujours au bord du gouffre, un homme passionné vouant un amour fou et possessif pour Joséphine, un homme ambitieux, jamais ingrat avec ceux qui ont été sur sa route pour l’aider, un homme dont la vie est aussi ponctuée d’échecs et de catastrophes.

Son existence tissée à la fois d’immenses succès et de profonds échecs a fait de lui un être d’exception, toujours conscient qu’il était voué à la postérité. Il disait « On serait heureux de mourir assassiné à condition d’être César ».

Cet homme auréolé de gloire n’était qu’un petit garçon devant les femmes, devant Joséphine notamment qui le trompait éhontément, il connaissait la trahison de ses amis, sa famille se déchirait pour gagner une part du butin.

Napoléon apparaît ici à la fois comme un être fragile, romantique dans sa vie privée et maladivement soucieux de laisser une empreinte dans l’histoire du monde. Cet être de chair et de sang, considéré comme un demi-dieu exerce toujours et encore une attraction et fascination quasiment mystiques.

« Quel roman que ma vie » avait-il coutume de dire, le romancier académicien Jean-Marie Rouart lui donne raison tout comme Stendhal, Dostoïevski pour l’inspiration de leurs personnages, Julien Sorel et Raskolnikov.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véronique-61 30/09/2012 16:04





Touchée, coulée, tu as visé en plein dans le mille car j'ai une vraie passion pour Bonaparte, Napoléon et Napoléon-Bonaparte ! J'ai déjà tant lu sur lui mais là ... une petite idée de
cadeau pour Noël ! Merci pour l'info.


 

denis 29/09/2012 21:20


un livre qui semble passionnant par un auteur au nom si réputé

Anne6329 28/09/2012 21:13


Cet auteur est en quelque sorte un Stéphane Bern dont j'adore les émissions "Secret d'histoire" ! Un livre que j'aurais envie de lire ... J'adore les romans historiques et leurs petites histoires
... Merci Domi pour ce partage ! Bisous

danielle 28/09/2012 14:52


je vais signaler ce livre à qui de droit, qui s'int"resse au personnage. j'ai changé d'adresse, je ne sais pas si je t'avais informée de ça... bon w-e! dalinele

anto 28/09/2012 14:44


Salute Dumè


Ça va peut être t'étonner mais j'ai connu cet homme et son père à l'occasion de mon travail et j'ai pu ainsi visiter la maison de Paul Valery (son aïeul ) ou ils habitaient à Paris 16eme 
rue Paul Valery,qui était un véritable musée  .Il m'avait fait cadeau d'un livre sur sa grand mère Berthe Morizot .....le monde est petit


bonne soirée bise

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents