Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Ouragan de Laurent Gaudé

Publié par Dominique84 sur 10 Septembre 2010, 09:50am

Catégories : #Mes lectures

 

ouraganLaurent Gaudé est l’un des romanciers les plus lus en France, il est d’ailleurs en tête des ventes de la rentrée littéraire pour son dernier roman « Ouragan ».

C’est l’ouragan Katrina qui cette fois a inspiré l’auteur, cet ouragan qui a dévasté La Nouvelle-Orléans en 1995.

Loin d’être un documentaire, mieux je dirais, Laurent Gaudé nous fait vivre ce déluge à travers des personnages qui tour à tour vont nous raconter leur vie, leur passé mais surtout la façon dont chacun appréhende cette situation dramatique.

 

Ces personnages ont un point en commun, ils ont décidé de rester en ville, ils refusent de fuir, ils font partie des démunis, des parias de la société, des communautés oubliées des USA. Ils choisissent d’affronter la colère du ciel,  leur vie prend alors un tout autre sens.

Cette atmosphère de fin du monde est un moment hors du temps, il n’y a plus de repères de la vie quotidienne, tout vole en éclats.

 

Les sentiments comme la peur, le désir de survivre, le doute prennent le pas sur toutes les considérations de l’existence. Il faut tenir coûte que coûte, s’accrocher à quelque chose, à sa volonté, à une certaine fidélité pour certains, à soi-même et aux autres.

 

Joséphine, la «négresse »presque centenaire (comme elle s’appelle )  ouvre le récit, elle est en quelque sorte la « mémoire vivante du peuple noir », vieille dame dont la colère du ciel n’entame aucunement la fierté, la dignité. Un personnage extraordinaire, décrit magistralement par Laurent Gaudé, une figure attachante par sa force de caractère, son acceptation consentie des tourments de la vie. Et puis il y a Rose, une femme seule, en détresse qui se culpabilise de ne pas aimer son enfant, et celui qu’elle aime qui l’a abandonnée et qui décide en pleine tourmente d’aller la rejoindre.  Eux comme tous les autres personnages sont animés de cet appétit de survie.

 

L’urgence fait toucher du doigt ce pourquoi nous devons vivre, la véritable priorité de notre  vie. C’est dans ces moments-là que nous nous révélons aux autres comme à nous-mêmes.

Ce roman est servi d’un style puissant pour décrire ce climat apocalyptique, avec la voix quasi-incantatoire de Joséphine, qui n’est pas sans rappeler la tradition orale du peuple noir. Ne vous attendez à aucun « happy end », Laurent Gaudé a traduit la réalité à travers sa fiction, celle de cette population qui n’avait rien à perdre puisqu’elle n’avait déjà rien.

 

 

« Homo sum ; humani nil a me alienum puto :

Je suis homme et rien de ce qui est homme m’est étranger » Térence

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sandisa 12/09/2010 12:31



Je le lirai après les 6 livres d'auteurs belges, sélectionnés pour le prix des bibliothèques dont je suis membre de jury...( j'en suis au 5 °)


 J'aime  venir ici  et découvrir  ces auteurs que tu as déjà lus et  que tu recommandes ... bises amie



Alex 12/09/2010 10:04



Heu........ moi j'en connais un d'ouragan, il m'a laissé dans un état apocalyptique ! miaou à la belle chapeautée et bon dimanche ....



Patrick - L'AUTUNOIS 12/09/2010 09:11



Intéressant ! Je prends note pour mes futurs lectures. Passe un bon dimanche et @+ Amicalement. Patrick.



anto 12/09/2010 06:21



Salutè Dumènica !Cela va suremnt m'interesser ,ayant connu deux cyclones violents aux Antilles !J'ai lu de cet auteur le bouquin qui à recu le prix Goncourt je crois et dont le titre exact
m'échappe à l'instant a++bise



Dominique84 12/09/2010 09:25



Salutè Anto, le roman dont tu parles est "Sous le soleil des Scorta"... excellent (meilleur que celui-ci, je dois ajouter). bisous



YANNAMAR 11/09/2010 19:06



Je t'avais écrit ce comme pour te faire chercher, et comme je ne sais plus pourquoi, maintenant, c'est moi qui cherche..... BISALADOMIKIJOUHALAROZEURAROZE



Dominique84 11/09/2010 19:11



PFFFFF... hihihi



YANNAMAR 11/09/2010 11:57



Oui je veux bien.... mais le problème c'est que je n'en ai pas !


As tu retrouvé ce que tu voulais me dire ?


BISALADOMIKALZAÏMERLAGUETTE.



Dominique84 11/09/2010 18:36



qu'est-ce que tu n'as pas ?.....



trublion 11/09/2010 09:49



mon petit passage pour te souhaiter une bonne fin de semaine


gros bisous Mimi



Dominique84 11/09/2010 18:37



Merci Pierre de tes oeillets... de ton jardin je suppose ? bon week-end à toi aussi. Bisous



soleillune 11/09/2010 08:58



Bonjour Mimi! J'admire tes pivoines sur fonds d'écran.. Superbes fleurs dont les pétales tournent tel un ouragan jusqu'au
coeur.. Tes mots résumant ce roman donnent envie de se plonger dans ce déluge qui a causé le malheur de cette ville trop prêt de l'océan.. Je te souhaite un bon week end en Avignon
:-)



Dominique84 11/09/2010 18:38



bon week-end à toi aussi et gros bisous.... merci de ton passage



tinon13 11/09/2010 07:26



Bonjour, ma bien chère Mimi, ma litterraire. Moi, la bavarde, hi ! hi ! comme dit ma bonne copine de lyon,
certe je suis bavarde, mais seulement par le clavier car dans la vie, je suis une petite timide, hi ! hi ! .  Tu nous fait partager tes livres, super. Tien, voici, ce que l'on peut dire de
l'auteur, Laurent Gaudé :


Laurent Gaudé est né le 6 juillet 1972 et vit à Paris. Après des études littéraires de lettres modernes, il prépare une thèse en études
théâtrales.


En 1999 il publie sa première pièce : Combat de possédés. Sa pièce traduite en allemand est jouée à Essen. Sa seconde pièce, Onysos le furieux est publiée
et montée en juin 2000 au Théâtre national de Strasbourg.


En 2001 il publie son premier roman : Cris. Avec La mort du roi Tsongor, il se voit récompensé du Prix Goncourt des lycéens 2002 et du prix des libraires
en 2003.


Laurent Gaudé est marié à une femme d'origine italienne. Son roman Le soleil des Scorta, dont l'action se situe dans les Pouilles, remporte le prix
Goncourt 2004 et couronne pour la première fois son éditeur Acte sud qui jusque là n'avait jamais remporté ce prestigieux prix. Le livre s'était déjà vendu à 80 000 exemplaires avant que le
verdict du Goncourt ne soit rendu.


Je te souhaite un bien bon samedi. Un agréable week-end. Moi, ce sera un week-end reposant, je dois me reposer car j'ai des probs avec mes yeux et surtout avec mes membres inférieurs. A bientôt.
Au plaisir, mes amitiés, je t'embrasse bien fort, ta tinon pour son avignonaise préférée.



Dominique84 11/09/2010 18:38



Merci ma Tinon de la bio.. et reposes-toi bien , bisous



trublion(-'r 10/09/2010 18:56



c' est vrai que c' est devant les difficultés qu' hommes et femmes se découvrent une force morale qu' ils n' auraient même pas soupçonné.


Je trouve que c' est aussi montrer que notre monde nous fait croire que nous avons besoin de tout un tas d' accessoires, en fait, parfaitement inutiles, et que rien ne nous rend plus fort
que l' adversité !


bonne soirée Mimi


gros bisous



Dominique84 11/09/2010 18:40



Sages paroles....



Orroz 10/09/2010 15:26



Heeeeeeeeeeeu, rien à dire.
N'avoir rien à perdre est excellent. Terrible aussi. Je retiens ça !
J'suis un peu,,,, bcp,,,,, tête brulée, hihihi. Rien à perdre !  Sauf, oui sauf...
Partir de 4 fois rien pour arriver à beaucoup de pas grand chose, est déjà preuve de constance, pfffffffff.



Dominique84 11/09/2010 18:43



  On ne perd que ce à quoi on est attaché, c'est vrai ! A défaut d'avoir un destin, il faut avoir un avenir... "The survival of the fittest" !



Monica15....en automne 10/09/2010 13:37



 j' aime bien venir  voir ce  que tu à encore sélectionné ..


( je lit  le choeur des femmes  de martin vinkler tu connait ??? )


 


 ici  soleil superbe  , pour les grandes marées , cà descend bien , mais il faut toujours se méfier


 de la mer .. elle est imprévisible  parfois ..


 


 à kénavo  bises ..



Dominique84 11/09/2010 18:43



Non, je ne l'ai pas lu, j'aimerais bien que tu m'en parles, bisous Monica et bon week-end



Azella. 10/09/2010 11:13



Bonjour domi ! J'ai lu avec attention le résumé de ce livre et tu donnes envie de le lire !!! Situation extrême .... des êtres qui n'ont rien à perdre ! Souffrance de ceux qui souffrent et
toujours les mêmes auxquels on ajoute !  Mais l'instinct de survie subsiste .... des combattants....  c'est .... bien !  Passes un bon WE et des bisous ensoleillés chez moi
aujourd'hui !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents