Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Petite soeur, mon amour de Joyce Carol Oates

Publié par Dominique84 sur 17 Octobre 2010, 23:31pm

Catégories : #Mes lectures

petite soeur, mon amourInspiré d'un fait divers réel qui défraya la chronique en Amérique à la fin des années 80,
ce roman relate l'histoire du meurtre sordide jamais encore élucidé d'une petite fille célèbre, devenue à 4 ans seulement la plus jeune Miss.
Bliss est née dans au sein d'une famille de la Middle Class apparemment sans problème. On devine pourtant que le mari n'est pas aussi fidèle qu'il le prétend et que Betsey sa femme vit cela dans une dépression cachée.
Mais les apparences sont sauves et c'est le principal.


Comme beaucoup de parents, ils rêvent d'un grand destin pour leurs enfants, Skyler et Edna Louise.
quitte à leur voler leur enfance. Leur mère vit dans la frustration d'une vie terne et sans gloire,
elle qui avait rêvé enfant de devenir une grande patineuse.
Un accident signe le destin de Skyler, le fils aîné, devenu infirme, les yeux se portent alors sur
sa soeur Edna que l'on va rebaptiser Bliss (Félicité), façonner en petite poupée, déscolariser, gaver de vitamines et entraîner à outrance, pour qu'elle devienne Miss Princesse de la glace de New Jersey.


"Si Bliss pouvait rester éternellement petite, ne jamais dépasser les 20 kgs, ça serait merveilleux" dira sa mère.
Bliss restera éternellement petite, jolie et pleine de grâce car on va la retrouver un matin froid de janvier,
assassinée.
C'est Skyler, son aîné de 4 ans qui est le narrateur de son histoire, lui, le fils qu'on oublie derrière l'étoile, le frère aimant et douloureusement suspecté du meurtre. 
Skyler se souvient et il écrit la fulgurante ascension vers la gloire de sa petite sœur, le monde cruel des paillettes au milieu duquel sa sœur a vécu, impuissante devant la vanité des adultes.
Il a 19 ans quand il entame son récit, c'est à dire 10 ans après la mort de Bliss.
Il est névrosé, son style hâché, saccadé, syncopé reflète le trouble qui le hante encore, il pose souvent des notes à son récit, tout comme il a été une "note de bas de page dans la vie de ses parents".
Qui sait, c'est peut-être lui qui a tué sa soeur. Il ne sait plus


C'est un roman effrayant qui nous ouvre les portes de l'intimité d'une famille corrompue par l'orgueil et la bêtise.

L'auteur dénonce ici l'exploitation des enfants par des parents peu scrupuleux, avides d'argent, de reconnaissance, d'existence

 

Dans ce monde médiatisé à outrance, les enfants deviennent alors les outils de leur propre frustration, des transferts de leur réussite, ils offrent à la société leur progéniture qui dévore leur enfance, tel un ogre.

 
Joyce Carol Oates nous trace une société américaine monstrueuse, prête à tout pour gagner de l'argent, se retrouver à la une dans la presse, au journal télévisé.


Elle ouvre le vaste débat de la responsabilité de chacun.

Qui doit endosser la culpabilité ?
Celui qui met en pâture sa vie, son intimité, sa famille, ses enfants, ou bien la presse qui l'étale au grand jour sans aucun scrupule ou encore 
le public-voyeur, avide de sensations ?

 

 

 

 

Commenter cet article

Din 23/10/2010 02:00



thé là mais thé pas là !!!! alors thé où ? thé au café ? 14h seventy-five ok ?



Monica - et la mer ... 22/10/2010 17:40



un bon week end pour toi  Domi


 à kénavo ..ici soleil oui mais   d automne ..lolll



geotrouvetout 22/10/2010 16:59



bonsoir ma belle  c est avec le soleil du soir que je passe te souhaiter une tres belle fin de journée ainsi qu une agréable soirée bisous MICHEL



Sandisa 22/10/2010 12:30



L'amouir et le respect de l'enfant passe d'abord par le respect de sa personnalité .... voir dans mes favoris l'excellent blog de " toupetits"...



YANNAMAR 22/10/2010 10:45



Manquait plus que ça ! Ladomi s'est mise en grève... mais contrairement à certains, elle n'pas beaucoup de gueule .
BISALADOMIKIMANIFESTEMENMANIFESTE.



musicolyre 22/10/2010 10:04



ou es-tu ,Que fais-tu?BBises



YANNAMAR 21/10/2010 20:17



Oui ben justement, je suis lessivé ! j'ai passé 3 heures sur la mini-pelle, mais j'ai pas vu la mère d'annie, ou d'anis, je ne
sais même plus...


BISALADOMIKAPALIHOJOURDUIHEKERESTEHAULI.



ADSTRAT 21/10/2010 16:08



Un petit coucou et un gros bisou. Sans oublier une caresse à noon.



dalinele 21/10/2010 14:53



terrible histoire en effet. comment peut-on ainsi "nier" des individus, ses enfants qui plus est??? voilà bien quelque chose qui m'est étranger! 



Monica15- un air Marin 21/10/2010 13:52



bonjour


 je lit  , je lit loll  , sous le soleil d automne loll


 bonne journée  Domi



geotrouvetout 21/10/2010 11:24



bonjour ma belle  lobjet a eté trouvé ce matin il a bien gelé et il fait tres froid   je vais rester au chaud passes une bonne et agréable journée gros bisous ton ami
Michel



"Mimiamusicolyre 21/10/2010 09:53



"Mimiamie" tu as déserté la blogosphère!!Tu n'es pas malade j'espère?BBises



celange 21/10/2010 09:30



coucou ma domi bé non je le vois tjrs pas mon com!!! alors je vais le reécrire (sourire) je te disais si mes souvenirs sont bons que souvent les parents souhaitent pour leurs enfants une vie
qu'ils n'ont pas eu jusque là cela semble juste sauf que leurs ambitions ne sont pas tjrs celles de leurs enfants!! bonne journée bisous à+



Dominique84 21/10/2010 10:09



coucou petit ange, si si ton com à propos de ce roman est bel et bien là,,,, mais il se trouve sous l'article "En apesanteur" !!! pourquoi ??? je n'en sais rien, un erreur de clic je suppose,
hihi bisous Celange et merci de tes visites



Din 21/10/2010 09:09



Tu ne lis plus ma chère ou es-tu ensevelie sous une montagne de bouquins ? plus de nouvel article ? exigeant hein ????? J'ai pas mal de temps libre aujourd'hui, je vais parcourir ton blog, j'ai
raté pas mal d'articles, depuis...


bonne et belle journée à la miss avignonaise qui arrivera peut-être aujourd'hui, portée par le mistral.  bou-bou



Anne-Marie lejeune 21/10/2010 00:30



La manière dont tu parles de ce livre donne vraiment envie de s'y plonger. Mais Dieu qu'il a l'air dur ! Peut-être pas à ce point, mais j'en ai connu des parents qui sacrifiaient leurs enfants à
leurs propres rêves !


Bisous


 



mamie loulou 20/10/2010 19:34



coucou domi , je vais acheter ce livre, je ne connais pas du tout merci , je suis toujours en attente avec ma maman et je cours souvent au havre donc j'ai moins de temps mais je ne t'oublie pas,
bisous



Axel21 20/10/2010 19:01



Bonsoir ma belle avignonaise aussi rare qu'une arlésienne (mille bizet quand même). Je me souviens de ce fait divers, à l'époque il semblait à peu près sûr que le frère avait occis la soeur. Les
américains sont parfois étonnants dans l'ânerie, mais bon, nous autres.... mille bisous.



La mère Denis. 20/10/2010 18:44



Ca c'est vrai ! (la réponse au Yann)



Dominique84 20/10/2010 19:04



  alors... si c'est la mère Denis qui le dit, c'est qu' il n'y a plus aucun doute ! et merci de laisser une trace de votre passage, Mère Denis, maintenant il est temps de retourner à votre
lessive !



YANNAMAR 20/10/2010 17:57



J'ai pas butiné, le peut que j'ai lu ne m'a pas fait rigoler, alors j'ai calé.


Mais non je ne suis pas de mauvais poil, je fais comme les autres... je manifeste mon mécontentement ! Dis Mimi fais nous rigoler, s'il te plait.


BISALADOMIKIRACONTEDETRUKPADROLE.



Dominique84 20/10/2010 18:39



c'est vrai que tout ça n'est pas drôle... qu'y faire ? crois-tu que je m'amuse tant que ça à lire ces "trucs-là" ?... le temps est à la morosité, je suis le mouvement. Il te reste mes coms où
j'essaie autant que possible de laisser passer une pointe d'humour. Merci et bisauyannkhéunvéritableami



geotrouvetout 20/10/2010 16:09



bonsoir ma belle je passe en retard  ,cmais j ai ete retenu je n ai pu me liberer je te souhaite une tres belle et agréable soirée gros bisous Michel



celange 20/10/2010 11:33



coucou ma domi bé je vois pas le com que j'avais laissé hier sur cet article?? j'espère que tu l'as eu?? vi j'aime jouer au ping pong et à beaucoup de jeux en fait j'suis restée une grande petite
fille (sourire) bonne journée bisous à+



Marin 20/10/2010 08:59



Today i'll be short, I ride shovels on the bridge of Avignon. Dear Pontesse aux pays des travaux non publics !






Dominique84 20/10/2010 18:48



Thanks for the shovel...it was a great pleasure !!!



bbbbbbMJYANCHOU 20/10/2010 07:14



a bientot mimi


te dire quand mon retou faut demander a jose..et a hp sin mon ordi est ok...



trouduc 19/10/2010 23:34



Je butine vite fait avant de retourner dans ma ruche.


Je te souhaite une bonne nuit.


Bisess


Domi.85



Kliklak 19/10/2010 22:01



tentant ça...triste surement mais..un reflet de la société sans doute...je note..



day_lys 19/10/2010 20:05



bonsoir domi, ce livre doit être interessant mais démoralisant, j'ai toujours eu horreur des parents qui transforment leur enfant en bête de scène, c'est de l'esclavage en quelque sorte, c'est
priver un enfant de son enfance; je te souhaite une belle soirée et t'envoie toute mon amitié



Tinon 19/10/2010 14:07



bonjour, ma bien chère Mimi,


je reviens petit à petit, j'étais malade, ça commence à aller un petit peu mieux, sauf que j'ai toujours un peu cette trachéite. Je venais, voir, ma litteraire. Tien, voici, une citation
:


Sous-estimer le goût des américains ne vous mettra jamais sur la paille.


En tous cas, c'est triste ce qui lui est arrivée.


Je te souhaite un bon mardi après-midi, pour ce soir, une bonne soirée, une bonne nuit. Au plaisir, à bientôt de
te lire. Je te fais de très gros bisous, ta tite tinon.



musicolyre 19/10/2010 11:11



"Mimiamie" un petit coucou quotidien.BBises



geotrouvetout 19/10/2010 10:07



bonjour ma belle je viens te remercier pour tes gentils coms c est avec la pluie que je passe te souhaiter une agréable journée bisous Michel



marin 19/10/2010 09:44



Je ne peux m'empecher à Jules Vallès, à Freinet, à Monsouris que je lis ton papier et à la sortie de la guerre de 14-18. On avait investi toute la jeunesse de l'amour du meurtre et du suicide
pour des intérêts supérieur d'une classe sociale du même nom.


En ce moment , je suis heureux que les JEUNES défilent avec nous et avec des slogans bien trempés - ils démontrent une maturité que les media à longueurs de phrases s'évertue à maintenir dans un
racisme anti jeune. MAIS je trouve désolant qu on manife pour la retraite et pa contre lafaim dans le monde, le respect des baleines, le préservatif gratuit et le libre droit de sa sexualité. Oui
la société  dont les anciens baignent dans un jeunisme arrivent à amener la jeunesse avec  des slogans de "vieux". L'école n'est pas là pour apprendre un métier, mais pour
fabriquer des être responsables et créateurs de vie.


Je me suis demandé pouruqoi et comment ? Mais dès l'école, dès la maternelle, les parents ont l'obssession du travail pour leur progéniture et veulent l'excellence, ou en ont rien à foutre total.
Un enfant est là pour 25 ans à fabriquer des conneries, des âneries et autres erreurs, là est son vrai métier d'enfant. Sinon, il intégrerait directement le marché du travail dès sa naissance ...
Oui on y va ici aussi, comme en chine, à moins que la délocalsation des moyens de production les sauve de cela ; le chômage comme autorégulation et sauvegarde de 'lEtat d'Enfance.


Notre société est folle. Nos jeunettede 15 16 ans ressemblent à des femmes rompues aux carambolages noctambules alors que nos jeuneaux n'en finissent pas d'appuyer sur des boutons, mais, oh mon
Dieu, pas des boutons de seins ou pré-vaginaux, nons de mannettes électroniques, jusqu'à l'âge de la pré-retraite.


Les publicitaires depuis longtemps visent les enfants dont ils savent  que ce sont les garmins qui pèsent fort dans tous les choix des parents, meme lors de choix tres couteux comme celui
d'une voiture, de vacances ou tout autre dépassant les 1000€. Oui ils ont constaté que les parents ne veulent pas assumer leurs choix et font choisir des irresponsables, puisque des êtres en
devenir.


On se plaint de la mortalité des jeunes en voiture et à la sortie de discothèque. Pour moi, ce sont des sortes de suicides. Mais on ne parle jamais des suicides. Tabou, jamais d'auto-critique au
pays des adultes. Les jeunes sont là pour expier le malhaise et le mal-être des vieux.


Mais tout le monde est devant son téléviseur, ou son livre, avec des histoires comme cellei que tu nous présente pour dire :





Eh oui la plupart des mannequins des vpc sont souvent  de très très jeunes femmes. A vôtre main droite ... quel monde d'hypocrisie.



YANNAMAR 18/10/2010 20:38



Si tu as lu mon dernier article, je butine...... BISALADOMIKAPAFINIDELIRE



epolyne 18/10/2010 17:43



Bonjour ma Mimi,


Le destin est parfois celui de la société qui a pour point commun le thème de la violence au service d'une ambition forcenée de réussite, mais cette dernière a un envers, elle ne s'accomplit que
sur les décombres d' âmes bisées et ici de l'innocence saccagée par des parents  narcissiques - soit la réussite à tout prix - et si l'on s'attarde sur les dégâts que causent les médias sans
scrupules, c'est une catastrophe et en Amérique notamment , les gens sont dans une perpétuelle corrida, ils attendent la sensation - c'est  monstrueux en effet ! - quant à l'avidité de
l'argent on peut se référer à l'harpagon de Molière, au Grandet de Balzac , agggripés à leurs tas d'or pour mieux tyranniser leur entourage et le maintenir dans l'emprise, détournant ainsi toute
possibilité d'échange à leur unique profit . depuis toujours, l'argent est un but et l'humain pas une valeur pour certains...même pour des parents ! oui ce roman est effrayant ..pas envie de le
lire ma Cigale ..mais je prends note pour d'autres ..


Bonne fin de journée à toi et gros bisous.



Azella. 18/10/2010 14:20



Un livre intéressant ... en tout cas tu le décris très bien ! On a vu et revu ce genre d'histoires qui finissent mal ... heu très souvent ! Très difficile d'imposer un choix à nos enfants ! Leur
avenir dépend d'eux ... uniquement d'eux ! c'est le choix que j'ai fait pour les miens ...  J'espère que tu as passé un bon WE .... pour moi ce fut délicieux ... un plus si le soleil avait
été au rendez vous ! Prendre le meilleur ... pour des souvenirs magnifiques ! Bisous ma cigale .... 



anto 18/10/2010 14:01



Salut Doumè j'ai connu une famille telle que celle là qui voulait à tout prix que la fille devienne mannequin ,et cette histoire a très mal fini.Roman dur mais surement très instructif sur les
dérives de l'amour parental


bonne soirée bise



musicolyre 18/10/2010 10:37



magnifique morceau de musique.Les liens u sang ne sont pas toujours les liens du coeur hélas!!!BBises.



Veronique-61 18/10/2010 09:54



Beau résumé de cette histoire que je connaissais, hélas, la dérive de ce genre de concours peut conduire au tragique et au pire !  Bonne semaine, je t'embrasse.





 



OUPAS 18/10/2010 08:58



BONJOUR MIMI !


Rien à dire sur ton analyse d'un réalisme surprenant ! Je n'aurais pas fait mieux !


Ce sont les fameuses "conjonctions de causes". Un meurtre ne peut pas être aussi simple que dans les "films " et les coupables peuvent être nombreux.


Par contre les sociétés ne sont pas ce que veulent bien nous montrer les "journaleux", ils recherchent avant tout le sensationnel, ce qui rapporte le plus. Ils font appel à notre goût du
morbide.


Et le plus terrible, c'est que de plus en plus nos enfants se façonnent à partir de ces fictions, que ce soit un livre, un film ou un jeu, contrairement à ce qu'affirment nos
"psychologueux".


Pour moi, la liberté de la presse ( pas celle de l'information ) est un grand malheur. Ce sera, sans doute, un des vecteurs de la disparition de notre société
occidentale.


Bisous Mimi !



Monica15 18/10/2010 08:43



un monde fou  ,  de gloire  et d argent  ou on pousse les enfants , à réaliser ses propres fantasmes   ( surement un livre de choc )


 


bises et belles journée   frisquette par chez moi ..



trublion 18/10/2010 07:19



voilà un roman qui devrait nous faire réfléchir !


Tout parent a envie que ses enfants réussissent, mais c' est au bonheur des enfants qu' il faut penser, et non au sien !


Mais, comme dans bien des domaines, c' est aussi le consommateur qui est coupable !


s' il n' y avait pas de consommateurs, il ne se vendrait plus de drogue !!


Bonne journée Mimi


Gros bisous



bbbbbbbMJYANCHOU 18/10/2010 06:52






pour ton hallaweeen ma mimi..


houlala ce livre me fait peur quelle histoire ..


en plus vrai..quelle famille


c'est dement ...si je lis "chat" je serais démoralisee ...non jamais !!


comment une mere veut que sa fille reste petite..!!


pour la gloire et pour les pepettes c'est indnamisible...de vouloir ca pour son enfant..


le frere est accuse.....il a du etre jaloux...si c'est lui....


pauvre petit miss patineuse...


houlala mimi en lisant ce livre tu as du etre secouee...


bon sur ce je file bosser...ca c'est la réalite


1000 bisous et bonne semaine


 






Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents