Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Tout vrai regard est un désir.

Publié par Dominique84 sur 17 Novembre 2012, 17:50pm

Catégories : #photos perso

Image and video hosting by TinyPic

Tous les êtres circulent les uns dans les autres.

Tout est un flux perpétuel.

Tout animal est plus ou moins homme ; tout minéral est plus ou moins plante ; Toute plante est plus ou moins animal.

Il n'y a qu'un seul individu, c'est le Tout.

 

Diderot, Le Rêve de d'Alembert

 

Image and video hosting by TinyPicImage and video hosting by TinyPic

 

Commenter cet article

Lui 08/01/2016 19:55

mouaaaaaaaaaaaaaaah. je connais ce paysage. magnifique

Dominique84 08/01/2016 21:15

Connaître c'est étymologiquement parlant "naître" "avec"... Quel beau bébé !

Annick SB 20/01/2013 08:44


Le tout est dans les gouttes d'eau qui roulent sur les feuilles de chêne...

Fethi 06/12/2012 11:26


Bel article et superbes photos. Bonne journée

talonaiguille 06/12/2012 09:16


silence radio chez toi !!! j'espère que tout va bien... je te souhaite une excellente préparation des festiviités de fin d'année.. à bientôt de te lire peut-être !!! bisous - claire

le Pierrot 30/11/2012 18:36


P'tit coucou pour un bon week end Dominique, bise...

ton amie tinon 28/11/2012 21:24


Bonsoir, Mimi, alors que deviens-tu ? tu vas bien ? et ta toutoune, ta Noon, elle va bien ? J'espère que un de ces
quatres, je te lirais. Je vois que il y a la neige sur le Mont Ventoux. C'est que nous allons rentrer dans la saison de l'hiver. Je te souhaite une bonne soirée, une bonne nuit. Mes tendres
amitiés, gros gros bisous.


tien ! la chaussure girafe !

Dominique-Anoucha 28/11/2012 14:32


Oui, biensûr, c'est un rêve d'immortalité!  Savoir que des petits bouts de moi ont été ou seront, mésanges, iris ou roses des sable me met en joie; mais que vautours, mygales et
pierres ponce font aussi partie de la ronde...voilà qui m'amuse beaucoup moins! Hihi!


Autre chose, une découverte littéraire: Un Musso peut en cacher un autre! Le premier, Guillaume, m'avait bien déçue, mais je viens de découvrir son frère Valentin dans " Les cendres froides"et
j'ai vraiment aimé. Le connais-tu?

JO/0495 27/11/2012 19:18


bonsoir DUME , j' ai la réflexion paresseuse ce soir, alors, je dirai tout simplement que je porte un regard admiratif sur ces paysages que tu nous offres .. le froid s' annonce ...on reprend nos
quartiers d' hiver.. bonne soirée bises à bientôt de te lire...

Bob Rodriguès 27/11/2012 09:20


En fait, rien ne sert de se poser des questions profondes sur le "moi" de sa vie.


Par contre, c'est un passage obligé pour dénouer l'obscur qu'on ne comprend pas.


Puis viennent les justifications, tel qu'on est apte à se les offrir en vérités.


Le simple l'emporte forcément, et le fatalisme frôle la ténacité de vivre.


Alors oui, tout vrai regard est un désir, comme tout acte sincère est sensé être empreint de volonté farouche.  


 Le tout n'a qu'à bien se tenir, le grand Mani-tout ; qui ferait mieux de prendre sa retraite hors de l'esprit de quelques allumés…  Simple non !


Bob

day_lys 26/11/2012 17:27


j'espère que tu vas bien, je viens en visite simplement pour te souhaiter....



baîne 25/11/2012 22:29


coucou Domi


je vois que tu continues d'aimer le regard de l'autre et moi j'adore


Bonne soirée Bisous

day_lys 24/11/2012 17:15


bonsoir domi, comme c'est bien vrai cette maxime, si tout le monde pouvait enfin comprendre cela, crois tu que la face du monde changerait ? j'en suis certaine, le respect de tout est la base de
l'amour universel auquel je tiens particulièrement. Tes photos sont sublimes, pure et de couleurs exceptionnelles, bravo pour cet article. Je te souhaite un bon we et t'envoie plein de bisous.



le Pierrot 23/11/2012 06:15


Les feuiiles d'automne en profondeur de champ, bravo...bon week end Dominique...

Anne6329 22/11/2012 23:27


Coucou Domi ! Tout se lit dans le regard ! Le regard  aime mais aussi  tue parfois ! Il en dit long sur l'humeur ou les intentions du personnage ! Je suis très sensible aux regards ....
Pour moi ,très souvent,  l'analyse rapide d'une personnalité  !


Tes photos sont magnifiques ! Déjà la neige chez toi ?   Chez moi les feuilles sont par terre cette fois ! Nous entrons maintenant dans cette saison triste qu'est l'hiver !


J'ai cru un moment que tu nous avais abandonnés ! Meuh non ... J'en suis très heureuse ! Je t'embrasse amicalement et @ presto petite Domi !

CHANTOUVIVELAVIE 22/11/2012 23:15


Bonsoir Domi, toujours là, tu as complètement changé ton blog !


Je suis toujours là aussi (rire)


Très juste les paroles écrites par Diderot !


Bonne fin de soirée et douce nuit.


Bisous

fanfanchatblanc 20/11/2012 03:21


"Tout vrai regard est un désir" ... assurément... quoi de plus suggestif que le regard.. celui qui dit sans les mots... celui qui en riant invite... celui qui embué traduit l'émotion et l'envie..
avec toujours la crainte du rejet ou de l'indifférence...


Ravie de te lire à nouveau Mimi... je t'embrasse en te souhaitant une bonne nuit... des bisous joyeux et mélodieux

marin toujours à terre 19/11/2012 14:56


Ou une lucidité extrême.

M.Old 18/11/2012 15:09


Ne voyant rien apparaitre, je redépose une 2ème fois!


------------------


Quand je serai poussière, je pourrai visiter à nouveau d'autres vies.
Peut être retrouverai-je d'anciennes parties d'un moi, avec qui j'ai déjà vécu.
La vie, telle qu'on la perçoit est loin d'être absolue, elle est un amas dans un temps donné, et un tout que pour elle même!
Poussons le bouchon, à ne l'accepter que comme une pensée fugace face à l'éternité.
La matière, inerte ou pas,  est effectivement un tout, qui quelque soit son état, est lui seul absolu, car il a la suprématie de la composante, de la réalité de base.
Le suprême n'est il pas ce qui est inexplicablement vrai, donc absolu !
Le parallèle avec l'amour est proche, son vent se lève, un tout inexplicable, un absolu "A "qui ne se juge vrai qu'en son sein impénétrable.
Je ne donnerai mon âme qu'à l'efficience de la nature, le reste n'existe pas.
Et si le vent me la présente un temps sous l'apparence du "A", ce sera à la base du tout.
.
Cassons l'ambiance avec du ludique, par cette citation !
"Quoi de plus commun que de se croire deux nez au visage,
Et de se moquer de celui qui se croit deux trous au cul ?"
 Diderot / Bijoux indiscrets

M.Old 18/11/2012 14:57



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents