Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Tu verras de Nicolas Fargues chez P.O.L

Publié par Dominique84 sur 21 Février 2011, 21:34pm

Catégories : #Mes lectures

Photobucket

« Aimer son enfant, est-ce en aimer un autre que soi, ou bien continuer de s’aimer soi-même,

mais sans s’accabler de la mauvaise conscience d’être égoïste ?

 

Clément a 12 ans, il vit chez son père Colin depuis le divorce de ses parents. Colin est devenu par la force des choses, un père attentionné, un papa poule, une mère de remplacement. Père par accident, il a assumé son rôle par devoir au début, mais très vite, Clément est devenu sa raison de vivre. Pourtant, le petit couple qu’ils forment tous les 2 commence à se fissurer.

Maintenant qu’il a une quarantaine d’années, il s’aperçoit tous les jours que son bébé a grandi, qu’il lui échappe irrémédiablement. Clément est un préado qui lui interdit dorénavant de venir le chercher à l’école, qui porte des jeans qui descendent au ras des fesses, qui écoute du rap, qui fréquente des bandes de copains de toutes ethnies, qui décide de ne plus manger de porc, qui s’ouvre aux premiers émois de l’amour.

Toutes ces petites transformations irritent Colin, il ne décolère pas, il passe sa vie à le réprimander, à le corriger pour qu’il parle correctement, qu’il cesse d’écrire en langage SMS, à le sermonner, le punir pour ses mauvaises notes. Colin l’agace, l’irrite, l’empêche de refaire sa vie.

Mais un jour, tout s’arrête, Clément meurt brutalement, à la suite d'un accident de métro.

 

C’est le point de départ du roman, Colin revient alors en détail sur la vie de son fils, sur les parts d’ombre d’un petit être qu’il croyait connaître mieux que lui-même, parce qu’il l’avait fait. La mort de son enfant le plonge dans l’abime, il fait le point sur sa vie, sa raison de vivre, aura-t-il le courage de survivre à la mort d’une partie de lui-même ? C’est un roman bouleversant, celui du deuil d’un enfant, de la vie après, de la vie quotidienne d’un enfant confronté au divorce de ses parents, du malaise de la pré-adolescence, mais aussi de cette société qui met en péril les enfants livrés à eux-mêmes face à l’ogre d’Internet et Facebook. Colin ne s’est aperçu de rien, il s’est contenté de reproduire son propre modèle d’éducation bourgeoise, mais les temps ont changé et même à 40 ans, on est dépassé, on ignore tout des dangers parce qu’on est aveuglé par les valeurs de son temps. Ce deuil le contraint à une totale remise en cause avec son lot de culpabilité, de responsabilité, de remords et de regrets.

 

 

 

Commenter cet article

Yanamar 23/02/2011 11:22



Je dirais même plus : "tout ce qui bouge et même ce qui ne bouge pas".


A part ça ce n'est pas de la nostalgie, c'est juste parce q'une copine (depuis 1967), me demandait, samedi soir, qui chantait "i
put a spell on you" dans les années 60, et qu'après une recherche Google, j'ai trouvé... et que j'ai pensé vous en faire profiter. BISALADOMIKISSEFAIDUCINEMA.



daniel.l 23/02/2011 10:44



... ce n'est jamais que les problèmes de millions de gens...!



mjyanchou 23/02/2011 02:31



-perdre un enfant.. mimi c'est le plus douloureux qui peux arriver a un pere ou une mere.


trop triste ce livre...sniff...!!


-.je le lirais pas sinon je vais pleurer tout le long..


- elever un enfant et voir qu'il ne grandi pas comme on le voudrait dur dur pour tes parents qui veulent toujours le mieux pour eux...


- le je vois a mon fils ...'trop gaté.. helas..on lui a pas donne de barriere ..ni e bons exemple...


- trop le gater.,?.etre severe,?  ma foi dur dur de trouver le juste milieu.


- apres on regrette..on se faits des reproches..je passe mon temps a m'en faire


dur dur bisous mimi...


-



mjyanchou 23/02/2011 02:22



coucou mimi...


donc je continues j'aime certains tableaux de sucramus et ceux de makazok et ceux de marie366 ..peintres...mais celui ci je l'aime pas..c'est tout..mais je serais incapable d"éen faire un
alors...il est colore et ca ira...


 



Celange 23/02/2011 00:23



coucou ma domi pour répondre à ton com bé j'ferais la prochaine fois une poule sans pot (rire) bon parlons de ce livre ton résumé m'a bouleversée!! je ne parlerais pas du décès de l'enfant ni des
questions et du mal être qu'il en découle je m'attarderais si tu me le permets sur l'éducation que nous adultes nous souhaitons donner à nos enfants et souvent nous sommes dans l'erreur nous ne
laissons pas nos enfants "fabriquer" leur vie nous culpabilisons sans cesse par notre manque de temps nos histoires d'amour qui tourne au vinaigre et nous en oublions l'essentiel l'écoute et la
communication l'amour et la confiance d'un enfant ne s'achète pas il se mérite il s'acquiert peu à peu en s'intéressant à ses centres d'intérêts et ses propres envies et ce n'est pas en lui
imposant des interdits qu'on lui évitera le pire on pourrait en parler des heures et des heures mais une chose est certaine il n'y a pas de manuel d'éducation et élever un enfant c'est une
improvisation su jour le jour avec des moments de bonheur mais aussi de remise en question bonne soirée ma domi je vais me procurer ce livre et j'te dirai quoi t'as vu je parle ch'ti maintenant
lol bisous à+



Claude 22/02/2011 22:39



Bonsoir Domi,


J'ai connu avec mon fils aîné des problèmes de ce genre, par chance internet n'existait pas encore quand il était si jeune, je n'ai pas eu à surveiller ses rencontres, mais j'ai dû me battre bien
souvent contre des influences que je jugeais mauvaises, combien de fois lui ai-je répété "tu verras"... et maintenant qu'il est adulte, il nous arrive de parler tous les deux de cette époque. Il
est bientôt père à son tour et se pose beaucoup de questions quant à l'éducation qu'il va donner à son propre enfant et je lui répète encore "tu verras"... car en effet, c'est au jour le jour
qu'on élève son enfant, il faut s'adapter à sa personnalité, aux influences, à la société, le tout est d'essayer de faire son mieux, de savoir qu'à partir du moment où l'on est parent, la vie ne
sera jamais la même, plus de place à l'égoïsme.


Très beau livre que je vais m'empresser d'offrir à mon fils bientôt père, il comprendra combien la tâche d'être parent est difficile et que personne n'est parfait.


Merci de ce conseil de lecture, je te souhaite une bonne soirée, Bises amicales



musicolyre 22/02/2011 21:23



N'ayant pas de progéniture je ne sais que penser.Quand j'étais petite et que je posais des questions on me répondait"TU VERRAS " quand tu seras grande.J'ai grandi mais l'époque a changé et je
n'ai pas eu les vraies réponses aux questions.Bonne nuit"Mimicousine".BBises



geotrouvetout 22/02/2011 18:58



Bonsoir ma joli Domi ; je suis bien rentré de mon excursion prolongée a Paris.Aujourd hui j ai passé ma journée au  jardin,j en ai profité ,car le soleil etait de la
partie  je n ai pas forcé car ma cheville me rappelait a l ordre de temps en temps !! je te remercie pour ton passage ,et je te souhaite une tres agréable soirée gros bisous@bientotMichel           



ANTO' 22/02/2011 13:07



Salutè Dumè


Je ne suis guère amateur de ce genre d'écrits ou l'on monnaye une douleur peut être pas si importante car on reussit à en parler ,partant du principe que les grandes douleurs sont muettes


Par contre j'adore Towner qui est un musicien hors mode et de formation classique ,très respectueux des. traditions (guitare sèche sans ampli depuis toujours ).Il me fait penser à A Lagoya


bonne journée bise



trublion 22/02/2011 10:59



un sujet qui concerne tous les parents qui se sont attachés à l' éducation de leur(s) enfants.


S' il est vrai qu' à un moment, ceux ci semblent nous échapper, tant les tentations sont grandes autour de lui, il me semble que l' âge venant, ils se retrouvent tous un peu dans l'
identité de leur éducateur.


 un livre interessant sans aucun doute !


Bonne journée Mimi


 gros bisous



michel 003 22/02/2011 09:10



bonjour dominique   trés bon article photo et texte j'espere que tu va bien...  le temps beau mais avec des nuages ce matin ...je passe aussi ce matin pour te souhaite un bon
et beau mardi a bientôt bises amicales  michel003



messieursRina Guilbaux 22/02/2011 09:10



suis pas d'accord avec Oupas désolée mais je refuse la culpabilité je n'ai pas failli !!! et je n'ai surtout pas voulu qu'elles me ressemblent  !



messieursRina Guilbaux 22/02/2011 09:03



d'une réalité effrayante !!! qui n'est pas passé par tous dilemmes ! un enfant ...c'est épuisant, etonnant, déroutant, aimant, je ne pense pas qu'il existe une seule personne capable de résoudre
cet enigme que représente un enfant au final n'est ce pas simplement que de l'Amour!!!



talonaiguille 22/02/2011 09:03



un petit butinage pour venir te souhaiter un excellent mardi.. bonjour domi.. j'espère que tu vas bien - je t'envoie plein de bisous ensoleillés - claire




OUPAS 22/02/2011 08:51



BONJOUR MIMI !


Ce n'est pas "egoiste" c'est "narcissique" et le plus con, c'est cette idiot de Sigmund Freud qui l'explique le mieux !


Moi qui suis le chantre de l'  "ACQUIS ", je confirme, qu'un enfant, s'il ne devait connaitre que sa mère, serait son double pensant/agissant et si c'est un gars, il aurait beaucoup
de difficulté a assumer sa sexualité !


La preuve irréfutable, ce sont les enfants sauvages, élevés par des animaux (6 faits irréfutables), ils apprennent à hurler et manger comme leurs parents adoptifs !


Très souvent, c'est instinctivement que des pères ou des mères guident leur enfant vers un idéal qu'ils ont rêvé sans y parvenir !


Les enfants...pardon !.......Nous sommes tous les fruits de ceux qui nous ont côtoyés, par instruction ou par mimétisme !


Nos enfant ne sont pas TERRIBLES, c'est nous qui avons FAILLI quelque part, à des moments précis !


Bisous Mimi !



Missnik 22/02/2011 01:47



C'est vraiment un livre que j'aimerais lire ....Perdre un enfant est la pire chose qui puisse arriver à des parents ! Dans ton exposé beaucoup de choses me viennent à l'esprit quant à l'éducation
de mes enfants ... les jeans trop grands le refus de se voir accompagnés au collège et beaucoup d'autres trucs de ce genre .... l'adolescence ,particulièrement,est un passage très difficile ....
savoir donner et diriger en toute discrètion est un exercice diificile pour les parents ! Laisser leur personnalité évoluer dans le bon sens .... mais surtout ne pas oublier qu'ils ne sont pas à
nous .... ils doivent voler de leurs propres ailes un jour ou l'autre ! Les aimer aimer aimer sans les étouffer pour ne pas dire si j'avais su ! Je vais être grand mère .... je peux le dire
maintenant officiellement  ... octobre prochain ! Comment aborder ce nouveau grade ??? Je suis en effervescence à l'idée d'être mamie ! Ce que j'espère maintenant c'est que tout se passe
bien .... Une appréhension que je n'ai jamais ressenti pour l'attente de mes enfants ! Bises domi



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents