Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


Un café sur la Lune de Jean-Marie Gourio, Ed. Julliard

Publié par Dominique84 sur 26 Janvier 2011, 09:34am

Catégories : #Mes lectures

  paru le 10 janvier 2011, 342 pages, 19€.

Etre libres, avoir des rêves plein la tête, commencer une nouvelle vie, se sentir l’âme d’un conquérant, voilà ce qu'ont en commun ces hommes et ces femmes qui ont quitté la terre pour coloniser la Lune.

Nous sommes en 2095, ils sont par milliers à être venus de tous les coins de la Terre, ils composent un ensemble hétéroclite de l’espèce humaine. Il y a les miséreux qui n’avaient pas d’autre choix que de tenter une dernière chance pour survivre, les illuminés qui poursuivent un rêve, les aventuriers poussés par l’inédit de la situation, les affairistes qui ont eu vent que la Lune possède des mines de pierres précieuses, les indésirables, les malfrats, les condamnés que l’on a chassés de la Terre devenue trop petite. Tout ce petit monde, une fois acclimaté aux dures conditions de vie, va recréer une société productive, selon les mêmes rouages que sur la Terre. Alors quoi de plus normal que de construire un café sur la Lune ?

 

Le roman débute avec l’inauguration de ce café, une occasion pour chacun des clients de se présenter, de nous raconter leur parcours, leur vie. Bob l’Irlandais et son épouse Tin Tao ont conçu ce café dans les moindres détails, petit havre terrien, lieu de rencontre où la bière coule à flot et les discussions vont bon train. Aujourd’hui est un jour exceptionnel, c’est l’ouverture du premier café sur la Lune. Il le sera en effet, et bien au-delà de ce qu’ils avaient imaginé. Ce nouveau lieu de vie va attirer tous les assoiffés, les esseulés, les piliers de bars, évoquant à tour de rôle, leurs souvenirs, leurs angoisses, leurs désirs, leurs rêves. Ces premiers habitants de la Lune n’ont rien changé de leur manière de vivre ou de penser. Ici dans ce café et lors de cette longue et folle nuit, ils vont réaliser que leurs rêves ne sont pas prêts à se concrétiser

« parce que finalement, chaque fois qu'un homme se déplace, il emporte avec lui toute sa méchanceté et sa dureté ».

 

Loin d’être un roman noir, Un café sur la Lune est un hymne à la Terre, une terre qui souffre de l’irrespect que les humains ont envers elle, une Terre dont la beauté est souvent ignorée ou bafouée par certains, en un mot, un paradis ! Et c’est bien souvent lorsqu'on est loin de ce que l'on aime que l'on réalise combien on y est attaché.

 

 

 

Commenter cet article

joo495 28/01/2011 20:57



on est bien les pieds sur cette terre! et il y a de quoi entreprendre ! non merci ! aller sur la lune pour retracer les mêmes plans et habitudes !!  eh ! où que l' on aille nous
emmenons  nos bagages ( de nos personnalités et notre vécu ) l' utopie , nous fait voler vers des rêves ..décevants ...bona sera DUME basgi



Ydel 27/01/2011 19:02



Loin des yeux pres du coeur alors !



Dominique alias Anoucha 27/01/2011 15:14



Je ne connais Gourio que par les brèves de comptoir, ce roman me tente.


Je viens de terminer "L'amour est une île" de Claudie Gallay. Je ne crois pas que tu en ais parlé (mais je me trompe peut-être encore!) Ce roman d'amours sombres sur fond de festival
d'Avignon en grève m'a beaucoup plu.


Bonne fin de journée A+



Marybzh 27/01/2011 12:52



Coucou. Tu m'as convaincu. Je pense que je vais essayer de me le procurer. Mais j'ai du mal à lire en ce moment, ca doit être mes lunettes. Je me suis achetée le visage de Dieu des frères
Bogdanoff et puis j'arrive pas à lire plus de 2 pages sans avoir mal au crâne. Il les loin le temps ou je lisais plusieurs livres par semaine



OUPAS 27/01/2011 11:52



BONJOUR MIMI !


C'est surtout pour une étude comportementale, ce café sur la Lune ! Il a deux cent ans s'eut été un café en Amérique !....... Il failait le construire en Eldorado !


Quoi qu'il en soit les malthusiens auront raison ! Et ni la Lune, ni Mars ne seront des lieux d'émigration, elles sont invivables ! Et ce n'est pas une éventelle exo-planète non plus, il
faudrait des milliers de vies pour y arriver ! Nous allons vers ce terminus !


Bisous Mimi !



michel 003 27/01/2011 09:15



bonjour dominique    j'espere tu va bien ....... le temps soleil    ce matin frais et quelques nuages5 degres le matin 13 l'apres-midi...je passe aussi ce matin
 te souhaite un trés bon et beau jeudi bises amicales michel003



geotrouvetout 27/01/2011 05:22



Bonjour Dominique  ; comme je dois aller chez le Kiné ce  matin a la premiere heure ;je passe te souhaiter une agréable journée, chez nous c est encore la pluie  et le
froid vivement le Printemps; gros bisous @bientot Michel 


                                                    



fanfanchatblanc.over-blog.com 27/01/2011 02:13



Séléné n'a pas du être très contente de cette intrusion dans son univers.. sourire.. Je vois chère Mimi que tu continues à oeuvrer avec talent pour la promotion de la littérature.. sujet
intéressant que tu nous offres...


Je retrouve petit à petit certains de nos ami(e)s d'orange et je vais essayer de faire mon nid ici car myspace devient ingérable..


J'ai voulu poser les liens des uns et des autres mais je n'y arrive pas on me dit que les liens ne sont pas valables.. as-tu une astuce à me conseiller ????


Je retourne dans ma tanière en te faisant des tas de bisous aux fraises des bois.



Pixel 26/01/2011 23:43



mais bien sûr, c'est là que je devrais aller, pourquoi est-ce que j'y ai pas pensé plus tôt ... en attendant 2095, je vais hiberner, me plonger dans mon congélo, faut pas qu'il déménage celui-là,
tu le gardes précieusement et tu le transmettras à the future generation.... bof, tu parles d'un héritage ! Bon en ce qui concerne ta dernière phrase, je vais voir si elle s'avère et te
dirai....... bizdebouc Domi



day_lys 26/01/2011 19:26



bonjour mimi, je n'ai pas trop le temps de lire en ce moment mais ce soir je prends le temps de venir te faire un petit coucou, et de te faire de gros bisous.






baïne 26/01/2011 19:09



coucou Domi


tu vois quand je te disais que j'avais ma ville et que même je t'offre un petit tour juste pour visiter le bon coin un magasin à rêves histoire de se faire plaisir comme un délire
...


bonne soirée bisous



Sandisa 26/01/2011 17:45



Non seulement  Gourio est un bon humariste mais aussi un écrivain très sensible ...



Yanamar 26/01/2011 17:39



Ca ne m'inspire pas cette histoire de Lune, et pis moi je préfère les photos de lunes que m'envoie mon voisin "L'eau de rose", c'est peut être plus terre à terre, mais c'est du concrêt... Pour la
devinette, il ne s'agit, bien sûr' pas de moi, d'abord je ne suis pas petit, et lorsque j'ai fini mon travail je suis beaucoup plié.....


BISALADOMIKEDANLALUNEHEKISSECHE.



tinon 26/01/2011 13:41



Bonjour, ma bien chère Mimi, me voici, moi un petit insecte volant, je viens un peu butiner. J'espère que ça
va ?, ainsi que Noon. Il me tarde de te lire. Je te souhaite un bon mercredi après-midi, au plaisir, à bientôt, mes amitiés, de gros bisous du midi de ta tinon pour son avignonaise
préférée.






loulou le filou 26/01/2011 13:28



Reposant Debussy 


Merci de ta visite...



ANTO' 26/01/2011 11:46



Salut Doumè si Gourio est aussi bon dans le roman que dans les brèves de comptoir il va falloir le lire à tout prix


bonne journée ,la neige s'en va peu à peu avec ce beau soleil ,mais il fait froid


bise



Monica - et la mer .. et le vent -- 26/01/2011 11:29



OUI IL EST DIFFICILE DE  CHANGER LES MENTALITES


 meme dans les astres  tu vois cà s exporte ..


 bonne journée



daniel.l 26/01/2011 11:24



bonjour! ...intéressant...! étrange que le premier café soit tenu par un irlandais... l'on s'y rend en taxi mauve...? l'homme et sa fuite en avant...! la
conquête du graal...qui n'est jamais que celle du bonheur... l'inaccessible rêve? pas si sur peut être suffirait il d'avoir moins d'ambitions...et vivre...!  bonne journée, à
bientot!



trublion 26/01/2011 10:31



oups ! pourvu que Ségo n' y aille pas ! elle s' excuserait de cette colonisation aussi !


En fait, je crois que certains savants pensent vraiment quitter la terre rendue inhospitalière par la faute de l' homme, peut être pas sur la lune ni sur  mars, mais les possibilités
doivent se compter en milliards, dès qu' on aura trouvé comment atteindre la vitesse de la lumière.


 bonne journée Mimi


 gros bisous



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents