Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


VIII, né pour régner dévoré par ses démons de Harriet CASTOR, Ed. Pôle Roman (avril 2013)

Publié par Dominique84 sur 5 Juin 2013, 07:54am

Catégories : #Mes lectures

Image and video hosting by TinyPic   

Deuxième monarque de la jeune Maison Tudor qui venait de mettre un terme à la guerre des Deux-Roses, Henri VIII débute son règne en 1509 par la décapitation de 2 ministres jugés pour haute trahison. Il n'a que 18 ans.

La suite de son règne laissera à la postérité le souvenir d'un homme d'une cruauté au-delà de l'imaginable, notamment envers les femmes qui ont jalonné sa vie.

 

Henri VIII, second fils d'Henri Tudor, n'est pas l'héritier du trône. C'est son frère Arthur, fils préféré du souverain qui sera roi. Marié à 16 ans à la fille des Rois Catholiques, Catherine d'Aragon, il devra assurer un règne de paix entre les deux pays. Mais, de santé fragile, le jeune Arthur décède 5 mois après son mariage. Le roi d'Angleterre, son chagrin passé, négocie alors avec Isabelle la Catholique pour qu'elle accepte de remarier sa fille avec le nouvel héritier, Henri. Ce jeune et bel homme qu'il était alors est bien décidé à ne pas poursuivre la politique de son père et de se démarquer, il a l'ambition de se hisser au niveau de ses rivaux européens.

Celui qu'on croyait docile et réservé, va très vite se révéler autoritaire et impitoyable. Notamment avec Catherine d'Aragon, son épouse, à qui il reproche de ne pas lui donner de fils. Se plaçant en « défenseur de la Foi », il ne se range pas pour autant derrière le Pape, dont il commence à contester la suprématie. Il provoque un premier scandale quand il décide d'annuler son mariage suivi 2 ans plus tard par son excommunication. Peu lui importe ! Il en profite pour officialiser sa liaison avec Anne Boleyn.

3 ans plus tard, après l'avoir fait exécuter, il jette son dévolu sur Jane Seymour de qui il tombe réellement amoureux, mais elle mourra un an après. Il épouse en quatrième noce, dans l'espoir de se rapprocher des protestants allemands, Anne de Clèves qui sera, elle aussi, répudiée quelques mois plus tard pour Catherine Howard, exécutée ensuite.Sa dernière et « heureuse » élue Catherine Parr lui survivra.

Il laissera un royaume exsangue et divisé ; de lui, une image d'un tyran despote et cruel.

L'auteur se penche sur son enfance, sa condition de fils mal-aimé, de jeune homme vivant dans l'ombre du bel élu qu'est son frère. Elle nous dresse le portrait psychologique d'un homme qui aurait pu être tout autre si... il n'était pas né dans une famille où l'on apprend à ne faire confiance à personne, il avait été aimé et non méprisé.

Le mal n'est jamais le fait d'une seule personne...

 

Commenter cet article

fanfanchatblanc 09/06/2013 19:51


Le crime légal car du fait des monarques... il ne faisait bon être une femme que le souverain convoitait... brr.. la vie est dure actuellement.. mais bon on peut encore échapper à ce destin
funeste.


Je veux bien qu'on s'interroge sur les raisons de ces criminels d'état.. sur le plan individuel.. mais la fonction se prêtait aussi à ces cruautés de droit divin.


La photo illustrant ce livre est magnifique.


Bisous ma Mimi

harry84 08/06/2013 17:54


Coucou, toujours super tes articles ....je t'oublie pas .....Bisous.  

musicolyre 05/06/2013 23:04


Toujours aussi intéressants tes résumés de livres.Je n'ai pas le emps de lire j'ai recommencé à jouer du piano.Mes concerts de chorale sont terminés sauf on va participé à la fête du vin et de la
voix à Pélissanne.Je ne sais pas si on va boire avant de chanter ou l'inverse lol!!!BBises

baïne 05/06/2013 20:02


coucou Domi


un petit passage pour te faire un p'tit coucou pour la lecture je reviendrais Bisous

day_lys 05/06/2013 19:14


bonsoir ma mimi, belle et triste histoire, je n'aime pas trop les livres ni les films historiques, alors que mon mari dévore hihihi, je te souhaite une belle soirée, toujours interessant de lire
tes résumés. Merci à toi, gros bisous.


                    

Nanard 05/06/2013 17:44


C'était la belle époque, où le respect se monnayait par des actes efficaces…


C'était la rançon de la gloire, au risque de sa vie !


Quand on sait ça, on évite de trop faire le kakou. Sinon couic !


Tiens je vais en parler à quelques abrutis qui nous gâchent la vie…


 

Véronique-61 05/06/2013 17:04


Ce genre littéraire est de loin mon préféré !


 

anne6329 05/06/2013 14:15


Impitoyable en effet cet homme ! Il ne faisait pas dans la dentelle ce monsieur ! Quelle cruauté  !  Mieux valait être aimé que détesté par cet homme sinon couic ! Bref il valait mieux
ne pas  être revêtue de dentelle ... Gare aux femmes qui l'approchaient mais en avaient-elles le choix ? Aujourd'hui la cruauté chez certains hommes ( et femmes aussi !)  existe
toujours ... peut-être plus sournoise et psychologique  ! La différence est qu'aujourd'hui les femmes ont le choix d'approcher ou non ce genre de personnage mais ne dit-on pas "l'amour est
aveugle" ? Enfin heureusement plus de couic de tête ! Quoique ? On assiste encore à des crimes ignobles commis au nom de l'amour ... de la jalousie !

les cafards 05/06/2013 11:01


quel personnage en effet ! Brrrr !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents