Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Jean-Michel Riou. L'homme qui brûlait d'être roi. Flammarion

Publié par Dominique84 sur 15 Novembre 2016, 14:06pm

Catégories : #flammarion, #Mes lectures

C’est sous la pluie battante d’un jour d’avril 1803 que l’Orgueilleux, le puissant 3 mâts doté de 18 canons quittait le port de Paimboeuf à l’embouchure de la Loire pour les Îles. Sa mission, ramener des épices tropicales. A bord, le capitaine Etienne Le Floch et 21 membres d’équipage. Ils ne revinrent jamais.

Quelques années plus tard, le fils du capitaine, Simon Le Floch, se meurt la jambe dévorée par la gangrène suite à une blessure causée par des pirates. Sa vie ne tient plus qu’à un fil lorsqu’un mystérieux homme apparaît à son chevet et le frictionne d’un onguent dont la matière principale était extraite de la myrrhe déposée par les  Rois Mages à Bethléem aux pieds de Jésus il y a 2000 ans.

En acceptant les soins de Malthus de Retz pour sauver Simon, l’armateur bienveillant s’était engagé à partir à l’aventure, une aventure qui les amènerait au royaume de la reine de Saba dont la légende raconte aussi qu’il serait le fief du Phénix, l’oiseau rendu immortel grâce à la myrrhe.

Seul Malthus possède la carte pour les conduire à une vallée de “l’Arabie Heureuse”, aujourd’hui le Yémen, une vallée où poussent à profusion l’arbre à myrrhe, une vallée qui allait faire sa fortune. C’est ainsi que le 8 janvier 1809, l’Albatros quitte le port de Marseille pour une aventure inédite avec à son bord le Capitaine Simon Le Floch et Malthus de Retz. De Malte à Alexandrie, du Caire à Suez, de la mer Rouge aux paysages féériques de l’Arabie Heureuse, les héros de cette histoire s’embarquent dans une longue épopée de tous les dangers comme la peste, les pirates et surtout l’impitoyable Lady Courage, espionne de la couronne d’Angleterre, chargée de s’emparer de la carte de Malthus de Retz.

 

Les 4 narrateurs qui se partagent le récit décrivent leur vision et le but de leur aventure, un procédé des plus judicieux car il dynamise l’histoire, le roman s’élargissant  des différents points de vue et intention de chacun des héros.

Roman d’aventure, roman historique, roman ésotérique, “ L’Homme qui brûlait d’être Dieu” est tout à la fois. Un inédit pour l’auteur plus connu pour ses romans historiques comme L’Insoumise du Roi-Soleil ou Versailles, le Palais de toutes les promesses., etc..

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents