Publié le 18 Octobre 2014

Ce roman qui tire son titre énigmatique de la définition du mot « vie » dans un dictionnaire médical russe est l’histoire de 3 personnages qui vont partager 5 jours de leur vie en 2004 dans un pays dévasté par la guerre, la Tchétchénie. L’auteur nous entraîne dans le sillage de destins croisés où la guerre joue le rôle principal. 5 jours pour nous décrire l’absurdité humaine, la trahison, l’horreur, la fuite mais aussi l’amour comme fil conducteur, soupape apaisante dans monde où l’odeur de la mort est omniprésente.

Haava n’a que 8 ans quand elle est témoin, dans sa cachette, à l’arrestation de son père, avec à la main cette petite valise que son père lui avait conseillé de préparer « au cas où », gardienne de sa vie, de ses racines. Dans ce petit village de Tchétchénie, on sait bien que la vie ne tient qu’à un fil. On sait bien que du jour au lendemain, on risque de ne plus revoir son père, son frère, son mari. Mais qui peut en vouloir à cette petite fille ? Pourquoi la recherche-t-on ? Elle est désormais une fugitive, traquée par les soldats russes. Akhmed est son plus proche voisin, il l’a vue se réfugier dans les bois et après le départ des soldats, il accourt à son secours pour l’emmener dans un lieu sûr. Ce sera un hôpital de guerre où une seule femme officie, s’entêtant malgré un effectif purgé et des moyens dérisoires à exercer son métier de chirurgien. C’est ainsi que ces 3 personnages, Haava, Akhmed et Sonja vont se retrouver en vase clos, se racontant à tour de rôle, avec de subtils flash-backs et tisser peu à peu la trame romanesque, l’histoire de fond se focalisant sur Haava, celle qui doit survivre. Une histoire d’amour sur fond de guerre. Un roman qui décrit la complexité humaine piégée entre la barbarie, la traitrise, la folie guerrière et le courage de certains qui, au péril de leur vie et dans l’ombre, défient la mort parce que pétris d’humanité.

Un premier roman majestueux qui a déjà, et à raison, été salué par la critique comme un des meilleurs romans américains parus en 2013 ; « Magnifique ! Une constellation de phénomènes vitaux pourrait bien être le Guerre et Paix du XXIème siècle » a titré le New York Times

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Mes lectures

Repost 0