Publié le 29 Mars 2013

Gadagne

Frédéric Mistral, fondateur en 1876 du félibrige au château de Fonségugne à Chateauneuf de Gadagne, créa en 1869 une revue qu'il nomma l'aïoli. Grand défenseur des traditions provençales, il racontait de cette recette qu'elle concentre dans son essence la chaleur, la force, l'allégresse du soleil de Provence.

A noter une petite anecdote à propos de l'ingrédient principal de cette recette. A la fin du XIX siècle dans les différentes halles de villages, chaque corporation se distinguait par une tenue vestimentaire particulière dont la tenue des marchands d'ails qui est devenue plus tard le chandail.

 L'aïoli, n'est pas seulement une sauce, mais aussi un repas complet, maigre et bouilli, un repas du vendredi comme on dit chez nous.

Ingrédients pour quatre personnes : 3 ou 4 beaux filets de morue salée.1 ou 2 pommes de terre en robe des champs par personne.500g de carottes entières, épluchées.1 ou 2 petits choux fleurs.500g de courgettes dans leur peau.2 betteraves rouges.500g de haricots verts.500g de coeurs d'artichauts.4 Oeufs. Sans oublier les bulots. Du laurier.

Faire tremper une journée entière, en changeant l'eau au moins 5 fois. Au terme de ce dessalage, la pocher dans une marmite d'eau frémissante pendant 20 bonnes minutes avec une feuille de laurier, attention à ne surtout pas la faire bouillir, ça la rendrait élastique et caoutchouteuse. Si vous avez choisi l'option escargots, nettoyez les puis faites les cuire dans une marmite remplie d'eau en veillant à ce que le niveau de l'eau dépasse de 10 à 15 cm celui des escargots, ajouter le thym, le laurier, le fenouil, un bout d'écorce d'orange, quelques grains de poivre et deux cuillères à soupe de gros sel. Faites les bouillir pendant 45 minutes (à petite ébullition) puis réserver. N'oubliez pas les oeufs durs (un par personne) que l'on servira écaillés. Dans un grand mortier en bois ou en marbre, et avec un pilon en bois de préférence, écrasez les gousses d'ail crues pour les réduire en pâte lisse, ajoutez une pomme de terre cuite, mais froide, une pincée de sel et un jaune d'oeuf dans le mortier. Monter ensuite l'aïoli avec de l'huile d'olive.

C'est bien sûr un plat vivifiant qui s'accommode d'un bon vin rouge des côtes de Provence, celui des coteaux de Chateauneuf de Gadagne par exemple.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #La Provence de Domi

Repost 0

Publié le 19 Mars 2013

L'amour physique, cette énergique conclusion des plus chastes impressions de l'âme.
 "La Dame aux camélias" Alexandre Dumas, fils

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #photos perso

Repost 0

Publié le 11 Mars 2013

 

  3 accidentés de la vie, 3 êtres sur le fil du rasoir et un homme Jean, celui qui leur tend la main. Qu'il s'agisse de Millie, jeune fille solitaire qui, un soir où son immeuble brûle, saute dans le vide et décide d'oublier sa vie misérable en simulant ensuite l'amnésie.

Ou bien de Mariette, professeur d’histoire-géo dont la vie n'est qu'humiliation auprès d'un mari ambitieux, égoïste et manipulateur et qui un jour de ras le bol, gifle un élève. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !

Et puis il y a Monsieur Mike, devenu SDF, après avoir déserté de la légion étrangère.

Tous 3 n'ont rien en commun si ce n'est qu'ils sont au bout du rouleau. Un homme va les réunir. Il s'appelle Jean, c'est l'homme de la seconde chance. L'association dont il s'occupe, l'atelier des miracles, dont le local se trouve dans un vieil atelier d'horlogerie (ça n'est pas anodin), va tenter de leur redonner le goût de vivre. Mais pour cela il faut accepter son passé, l'affronter, éclairer toutes les parts d'ombre de sa vie. C'est aussi le cas pour ce mystérieux Monsieur Jean qui se dévoue corps et âme pour ses protégés, sa démarche est-elle aussi désintéressée qu'elle ne le paraît ?

Joli roman aux personnages plus attachants les uns que les autres, une belle histoire qui débouche sur une réflexion sur la vie, un roman plus complexe qu'on ne le pense une fois la dernière page lue.

Auteur du très remarqué Providence (Stock, 2008), Valérie Tong Cuong nous plonge avec L'Atelier des miracles au cœur de nos vies intimes. C'est aussi un hymne aux rencontres qui donnent la force de se relever, une ode à la solidarité.

« Il faut accepter la complexité de la vie et des sentiments pour avancer. Même pour soi. Il faut accepter ses imperfections, ses faiblesses. Il faut accepter qui on est, sans jugement» nous dit l'auteur.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Mes lectures

Repost 0

Publié le 10 Mars 2013

Et dire qu'on nous annonce le grand come-back du froid et de la grisaille pour les jours à venir ! Je vous offre du pep avec cette dose de soleil et de bleu (des mers du Sud). Ces photos sont celles d'un ami.


 photo DSC03604.jpg  photo DSC03597.jpg  photo DSC03617.jpg

 Rêve ta vie en couleurs,
C'est le secret du bonheur !
Au pays imaginaire
Brille une étrange lumière,
Tu y vis tes rêves en couleurs,
Tu y rêves ta vie en couleurs !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Reflets du jour

Repost 0

Publié le 7 Mars 2013

Sur l'eau calme sans rides
les pensées s'arrêtent, heure limpide.
De l'étendue qui repose immobile
ainsi s'installe le bonheur tranquille. photo suitepecircche.jpg 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #photos perso

Repost 0

Publié le 2 Mars 2013

Image and video hosting by TinyPic  

Daniel Tammet a été élu par un panel d'experts l'un de « 100 génies vivants » en 2007. Autiste Asperger, doué de synesthésie, il voit les nombres comme des formes et des couleurs et parle plusieurs langues. Son autobiographie, Je suis né un jour bleu, est devenu un classique, traduit dans 24 langues. Son deuxième livre, Embrasser le ciel immense, fut aussi un best-seller (vendu à plus de 80 000 exemplaires en France). Il a été élu membre de la Société royale des arts en Grande-Bretagne en 2012. Il vit à Paris.

Pour lui, les mathématiques sont comme une histoire magnifique qui nous aide à raconter le monde et notre vie. Il tente par exemple de répondre à ce qui nous interroge, pourquoi le temps passe plus vite en vieillissant par exemple.

Pour lui, c’est une science, certes, mais une science de l'imagination qui nous permet de répondre aux questions universelles que pose la littérature : le temps, la vie, la mort, l'amour...

Chaque nombre est suivi d’émotions, chaque émotion de couleur. Tel le Rimbaud des nombres, Daniel Tammet nous fait partager son amour des nombres dans ce livre à travers des anecdotes savoureuses, leur donnant une dimension littéraire. En 25 chapitres qui se lisent comme de petites histoires, Daniel Tammet nous entraîne donc dans un voyage extraordinaire autour des nombres. Un voyage mêlant autobiographie, poésie, histoire…

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Mes lectures

Repost 0

Publié le 1 Mars 2013

  Joseph est à un tournant de sa vie. Il fête ses 40 ans, tout comme Elise, sa sœur jumelle, si elle est toujours en vie. Personne ne sait ce qu'elle est devenue, elle a disparu un jour, comme ça, il y a 13 ans. Elise était devenue écrivain et son talent avait été reconnu avec seulement 3 romans. Joseph se replonge alors dans la lecture de ces trois romans et revoit son passé, son enfance et se met à écrire. Lui qui s'est toujours tenu l'ombre de la solaire Elise, réfléchit sur le message qu'elle a voulu laisser. Dans son premier roman Elise a donné son nom à l'un des personnages. Joseph est un spectre, le fantôme à la redingote noire. Dans les 3 romans, apparaît le même lieu, une maison voisine, ils l'appelaient « la maison grise ». Littéralement fascinés par cette maison, ils passaient des heures dans ce jardin étrange et inventaient quantité d'histoires. C'est ici qu’Élise était née écrivain.

C'est maintenant qu'il décide de prendre la plume à son tour et d'écrire le passé jusqu'à le réinventer.

C'est là qu'est tout le paradoxe, car de la fiction va naître la vérité.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Mes lectures

Repost 0