Articles avec #art tag

Publié le 8 Juin 2011

Oeuvre d'art ? Chef d'oeuvre d'art abstrait ? Gribouillis ?

Toujours est-il que ces tableaux ont été exposés à New York il y a quelques jours et certains se sont vendus à plusieurs milliers de dollars.

Ces tableaux lumineux, aux couleurs vives et chatoyantes sont nés du pinceau et de l'imagination d'Aelita Andre, une petite fille de 4 ans ! Les critiques ont qualifié son oeuvre d'expressionniste abstrait.

Phénomène de mode ou réel prodige ? à vous de voir.... En espérant que la petite Aelita Andre garde longtemps son âme d'enfant dans ce monde de spéculation des marchands d'art.

Prenez le temps de regarder cette vidéo, c'est troublant......!

"Pablo Picasso a dit: 'J'ai mis 4 ans pour peindre comme Raphael, mais une vie entière pour peindre comme un enfant.' Il ne savait pas que près de 40 ans après sa mort, la peinture d'un enfant pourrait être comparée à ses chefs-d'oeuvre."

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 8 Mai 2011

Goya, peintre des Bourbons d'Espagne à la fin du XVIIIème siècle, a vécu à une époque charnière, l'époque de la Révolution Française, celle du siècle des Lumières, celle de l'occupation de l'Espagne par Napoléon.

A travers sa peinture, il a traduit cette époque troublée avec une clairvoyance incomparable.

"Il explore ce que les Lumières laissent dans l'ombre", participant ainsi des mouvements d'idées de son temps. Il peint le monde tel qu'il le ressent, son extrême sensibilité en a fait un visionnaire, analysant les courants de pensées mieux que ne peuvent le faire philosophes ou sociologues.

On dit alors que "la peinture pense", reste à celui qui regarde le tableau, de traduire ce qu'a voulu dire le peintre.

 

Goya a laissé près de 2000 oeuvres, avec une oeuvre double, une partie adressée au domaine public et une autre partie réservée à ses proches avec notamment environ mille dessins répertoriés par lettres et numérotés par le peintre lui-même.  

Goya, peintre d'une oeuvre nocturne et d'une oeuvre diurne, est le thème du dernier livre de Tzvetan Todorov ""Goya à l’ombre des Lumières".

 

 

 

On s'aperçoit que son oeuvre reste contemporaine car elle pose des questions fondamentales, telles que : Faut-il imposer le bien par la force ? Peut-on contrôler la violence par la raison ? Quelle voie reste ouverte lorsque toutes les promesses ont été trahies ? Goya a exploré les puissances nocturnes qui, non moins que la volonté et la raison, dirigent la vie des hommes, et peuvent conduire au meurtre et au viol, à la torture et à la folie.

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 20 Février 2011

Photobucket

En 1910, une toile signée de « JR. Boronali, peintre né à Gênes » "Coucher de soleil sur l'Adriatique" fait grand bruit lors de son exposition au salon des Indépendants. En raison du caractère abstrait de cette toile, les critiques sont partagés, certains crient au scandale, d'autres s'enthousiasment, clamant que cette peinture amorçe une nouvelle tendance dans le monde de l'art. Cette oeuvre est vendue aux enchères pour la somme de 400 francs ( soit à peu près 1257 euros actuels).

 

Mais quelques temps plus tard, l'écrivain Roland Dorgelès révèle que l'artiste se nommait en réalité Lolo et qu'il est l'âne du patron du Lapin Agile, célèbre cabaret de la butte Montmartre, Boronali étant l'anagramme d'Aliboron, l'âne de Jean de La Fontaine. Dorgelès avait eu l'idée d'attacher un pinceau à la queue de cet âne pour lui faire barbouiller une toile !!!

 

"Dorgelès a voulu tourner en ridicule les artistes sans talent et battre le rappel des valeurs menacées. Il s’agissait de démontrer que le premier venu peut exposer, causant un « préjudice aux œuvres voisines »… D’une part il constate que pour exposer un tableau il suffit de savoir placer dans un cadre, de préférence doré, une toile enduite de couleurs variées : il se trouvera toujours un public pour l’admirer et des critiques pour en discuter les mérites. D’autre part il fait le procès de la consécration des œuvres médiocres par voie d’exposition… »

 

Il remit la somme acquise par la vente du « coucher de soleil » à l’orphelinat des Arts. Elle fait aujourd'hui partie de la collection permanente exposée à l'espace culturel Paul Bedu à Milly-la-Forêt.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 9 Décembre 2010

 

C'est dans les archives de la médiathèque de Nantes que vient d'être redécouvert

ce fragment de manuscrit de Léonard de  Vinci.

Il date de 1504, soit au moment où il peignait la Joconde, et fait partie du recueil de notes de l'artiste "Codex Atlanticus", des notes sur l'air et le vent, en rapport avec une étude sur le vol des oiseaux.

"Seuls des experts pourront déchiffrer les lignes écrites sur ce petit bout de papier irrégulier de 10 cm sur 20 cm fait à base de coton de chiffon: Léonard de Vinci était gaucher et son écriture, de l’italien mêlé de dialecte lombard et d’une orthographe personnelle, est inversée". (Source AFP)

 

Légué en 1872 à la ville de Nantes par un collectionneur,

ce document avait été oublié des conservateurs !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2010

Photobucket



  Hans Christian Andersen écrivit la première version de "La petite sirène" en 1837.

C’est l’histoire d’une petite sirène qui sauve la vie d'un prince ayant fait naufrage. Elle en tombera amoureuse.

Mais le prix à payer pour le séduire est cher car pour devenir humaine et tenter de le conquérir, elle doit renoncer à sa belle voix comme à sa queue de sirène et, si le prince ne l’épouse pas, elle se transformera en mousse et disparaîtra pour toujours, emportée par le flot des vagues.

 

En 1909, après avoir assisté au ballet tiré de l’histoire de "La petite sirène", le célèbre brasseur Karl Jacobsen est tellement ému qu’il commande une statue en son honneur.

 

C’est le sculpteur Edward Eriksen qui crée la statue de la petite sirène, assise sur un rocher, observant le monde humain, les yeux tout émerveillés. Edward Eriksen choisit de la sculpter en pleine transformation lorsque sa queue devient une paire de jambes. Faite en bronze, la statue mesure 165 centimètres et fut inaugurée par Karl Jacobsen à Copenhague le 23 Août 1913.

 

L’histoire de la statue est mouvementée, en effet, de 1961 à 2003, des vandales l’ont à de nombreuses reprises peintes en rouge et/ou décapitée. Dernière péripétie en date, le 11 septembre 2003, la statue de la petite sirène est carrément poussée dans l’eau.

 

Aujourd'hui, elle va retrouver la mer pour la première fois à la faveur d'un long voyage qui l'emmènera jusqu'en Chine pour l'Exposition universelle à Shanghai, EXPO 2010, du 1er mai au 31 octobre. Son départ, qui a suscité une vive polémique au Danemark, ne laissera cependant pas un vide puisque l'artiste chinois Ai Weiwei installera au même endroit une création vidéo, dans le cadre d'un échange culturel entre les deux pays !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 6 Novembre 2010

Resté longtemps la propriété exclusive de la Papauté pour le service de la Chapelle Sixtine,
  le Miserere d'Allegri n'était chanté qu'une fois l'an, lors des mâtines du mercredi et vendredi de la Semaine Sainte.
    Chanté a cappela, le Miserere d'Allegri a été composé sous le "règne" du pape Urbain VIII vers 1630.

      Risquait l'excommunication celui qui aurait osé  le transcrire ou le chanter ailleurs qu'en ces lieux.

Les partitions étaient gardées à l'abri dans un endroit secret pour éviter la tentation d'un quelconque curieux mélomane.


  C'était sans compter le génie du jeune Mozart qui, alors âgé de 14 ans vint en Italie avec son père pour assister à la Chapelle Sixtine au célèbre Miserere d'Allegri. 
De retour chez lui, il reproduit de mémoire l'œuvre entière sur partitions.

 

  C'est ainsi que grâce à lui, le Miserere d'Allegri, l'une des plus belles œuvres du répertoire de chants sacrés, est passé dans le domaine public.
  Les lecteurs de Jean-Christophe Grangé auront reconnu le titre de son roman publié chez Albin Michel en 2008.

 

Découvrez la playlist miserere Allegri avec Tenebrae

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 15 Août 2010

Sur ce petit îlot de calme après la tourmente quotidienne, sur ce territoire de repos,

d'apaisement, de convivialité parfois, qui nous invite à nous poser, nous régnons en maître.

Quelles que soient leurs tailles, leurs formes, ils sont le reflet de la personnalité de son propriétaire,

Ils mettent en évidence ses goûts, sa manière de vivre, ses fréquentations, son degré de sociabilité.

Sans parler de celui du thérapeute qui incline à la confidence.... paraît-il.

Le canapé est donc la pièce maîtresse de son chez-soi,

mais aussi parfois le lieu impudique de son intimité.

On y est tout à la fois, rêveur, lecteur, internaute, heureux, triste, impatient, intéressé,

détaché, distant, rapproché, aimant...

  Il a inspiré de nombreux peintres,... je vous laisse admirer quelques toiles

 

 

 

 

Allez... venez vous asseoir ... et plongez-vous dans la lecture de ce magnifique roman de Michèle Lesbre. Ed.Sabine Wespieser paru en 2007, "Le canapé rouge"

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2010

 

 

TOUT EST NEUF, TOUT EST FRAIS comme si le monde venait de naître .

Une fleur, une feuille , un caillou, tout brille , tout chatoie , tout est lustré, verni,

vous ne pouvez vous imaginer comme c'est beau !!

Je me dis quelquefois que nous profanons la vie : à force de voir les choses,

nous ne les regardons plus .

Nous somme blasés. Je me dis que pour bien jouir, il serait sage de se priver.

 

Il est bon de commencer par le renoncement,

de s'imposer de temps en temps une cure d’abstention.

Turner vivait dans une cave. Tous les huit jours, il faisait ouvrir brusquement les volets,

et alors quelles incandescences !

Quels éblouissements ! Quelle joaillerie ! "

Henri Matisse (1869-1954)

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 22 Juin 2010

Plutôt que de lézarder bêtement sur la plage, enfin, si le temps nous le permet durant cet été, je vous propose une activité artistique et sportive idéale. La seule condition est de trouver une plage abandonnée, coquillages et crustacés.. lalalalal en tout cas, pas en Méditerranée ! Jim Denevan est passé maître en la matière, il dessine sur le sable au gré du vent en attendant la prochaine marée.

Admirez cet artiste de l'éphémère...

 

"Les êtres ont la mobilité et l'éphémère durée des vagues; seules, les choses qui leur ont servi de témoins sont comme la mer et demeurent immuables. Les choses voient" Edouard Estaunié

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0

Publié le 10 Avril 2010

Van Gogh est très vite fasciné par les estampes japonaises, dès qu'elles apparaissent en France.

  Il tombe en admiration devant leurs couleurs lumineuses, leurs cadrages audacieux. La nature est sa muse et c'est elle encore qu'il retrouve chez les peintres japonais. Dès 1886, il réalise des copies de maîtres japonais, puis, dans les vergers autour d'Arles, au mois d'avril 1888, il peint avec passion les arbres fruitiers en fleurs, dans un style inspiré par les estampes de ces maîtres japonais.

Admirez donc.....à gauche le maître Hiroshige, à droite Van Gogh !  

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique84

Publié dans #Art

Repost 0