Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter © Copyright 2012-2020 Tous droits réservés


Parce qu'on est d'ici de Vicenç Villatoro

Publié par Dominique84 sur 29 Novembre 2010, 00:58am

Catégories : #Mes lectures

Jaume Cortès est journaliste, il a quitté il y a 4 ans sa femme Rosa et ses deux enfants Gloria et Albert pour partir comme correspondant à Buenos Aires. Alors qu’il est en disponibilité temporaire, dans l’attente d’un poste, il décide de revenir à Barcelone pour être au chevet de son père agonisant. Rosa a dû faire face toute seule à cette séparation, elle a fait pour ses enfants le sacrifice de sa vie de femme et encore pour eux accepte que son mari rentre au foyer. Jaume n’a qu’une idée en tête, celle de renouer avec son fils Albert alors âgé de 15 ans. Il pense que le meilleur moyen de se retrouver seul avec son fils est de l’emmener à Paris pour assister à la finale de la Ligue des champions 2006 entre le Barça et Arsenal.

« Pourquoi tu es revenu ? » seront les premiers mots que lui adressera son fils.. Jaume ne s’y était pas préparé, il s’attendait plutôt à « pourquoi es-tu parti ». Albert est un garçon assez réservé, il a souffert secrètement de l’absence de son père, il est alors partagé entre la joie de le revoir et la rancune qui subsiste au fond de son cœur. Accepter de partir avec lui, c’est accepter tacitement son retour, lui obéir en fin de compte.

Jaume n’est pas un supporter forcené, il sait qu’en emmenant son fils, une autre vie va commencer. Le voyage sera l’occasion pour lui de se pencher sur son passé, sa famille, ses relations conjugales et surtout ses liens si distendus entre lui et son fils. Il perçoit que dans ce train se trouve l’une des rares choses certaine, tangible et réalisable, susceptible de le lier à son fils sans jouer la comédie. Il est dans ce train pour reconquérir un fils, pour ne pas le perdre, pour une histoire de père et de fils qu’il lui faut reconstruire.

Il observe son fils qui finit par se dérider au contact de jeunes supporter venus eux aussi assister au match, tous ont laissé leur vie en suspens, enivrés comme les guerriers la veille de la bataille. Gloria quant à elle, reste sur sa position, elle en veut à son père d’avoir tenté son jeune frère avec ce voyage, elle vit à Dublin. Albert ne le hait pas comme Gloria, non, simplement il a oublié qu’il avait un père.

Au cours de ce voyage, il apprendra peu à peu ce qu’est un père, et qui est son père, non pas un être de fiction, bien souvent fantasmé. « le foot est le terrain des émotions primaires, l’enjeu est d’essayer de vivre une vie possible, sans rompre le fil.

L’événement sportif est le prétexte pour Villatoro d’exploiter avec maestria le sentiment d’amour paternel mais aussi celui d’appartenance à une entité géographique, en l’occurrence la Catalogne. Né en 1957 à Terrassa, dans la province de Barcelone, Vicenç Villatoro a publié de nombreux romans et obtenu les principaux prix de la littérature catalane.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Orroz 01/12/2010 13:10



Pffffffffff, moi aussi je suis parti, mais je suis reviendu...


C'est pas si triste que ça !



Dominique84 01/12/2010 13:23



et oui... c'est comme ça, on monte et on descend... hihihi



Tinon 30/11/2010 19:23



bonsoir, ma Mimi, un petit passage chez ma littéraire, je suis en pause pour les articles, car, j'ai pas
beaucoup d'affluences, alors à quoi bon mettre des articles. Mais, je passe voir un peu mes amis favs quand je peux, sinon, je blogguesse ailleurs où j'ai à faire. Je vois que tu es en pleine
littérature, une bonne passion et un bon plaisir pour toi. En avignon, il ne fait pas très chaud, je pense aussi. A marseille, c'est la tempète avec du vent fort avec de la pluie. Je te souhaite
une bonne fin du mois de novembre, là, une bonne soirée, une bonne nuit, à bientôt, au plaisir, je te fais de très gros bisous, ta tite marseillaise.







" />


Véronique-61 30/11/2010 10:40



Bonjour ma belle, le foot est un sport dont je partageais la passion avec mon père et depuis toute petite .... hélas dans quelques jours cela fera 2 ans qu'il est parti pour un long
voyage .... je suis un peu nostalgique et surtout très triste mais tu ne pouvais pas le savoir,  je t'embrasse.



guilbaux rina 30/11/2010 08:09



sujet particulièrement brulant ma plume pour moi 29 ans qi'il est parti et il me manque gros gros !!!! comme une fille qui l'attend toujours ! intense émotion !



pixel 30/11/2010 00:13



bonsoir Domi,,, non pas aux abonnés absents, simplement un gros coup de blues en ce moment. Ton bouquin ne rentre pas du tout dans le choix de lecture que je pourrais faire en ce moment. Je pense
que tu me comprends.


Ton com m'a fait sortir de ma tanière, j'y repars, sans oublier de te remercier,.... B Domi et bonne nuit



Dominique84 01/12/2010 11:34



  sors bien vite de ta tanière... tu vas avoir du boulot avec tes 100 coms à répondre... Allez hop, debout moussaillon, sur le pont, dare-dare sinon gare-gare !



Licoeurd'âne 29/11/2010 19:29



Intéressant ce thème de l'abandon ! L'absence crée automatique une rupture .... le fil est rompu.... difficile de réapprivoiser .... des actes manqués ! Cette histoire pourrait être la suite de
mes conversations (pendant 4 ans !) avec une femme italienne rencontrée sur le net ! Une "veuve blanche" ... c'est ainsi qu'elle se définissait ! Femme dont le mari était parti parcourir les mers
! Elle élevait seule ses deux filles ... me racontait sa vie quotidienne .... ses rêves ! Est-il revenu ????  Je l'ai perdu de vue .... Cette femme me livrait sa vie en italien ....
n'écrivait pas un mot de français .... j'ai beaucoup progressé dans mon apprentissage de la langue italienne (écrit !!!!)  grâce à elle ! Je ne l'ai pas oublié .... j'avais promis d'aller la
voir ! Elle vit dans les Pouilles .... région très pauvre du sud de l'Italie ! Peut-être saurais je un jour la suite de son histoire ???? Ce livre me fait penser à ça ! Bises Domi



musicolyre 29/11/2010 18:15



Bonsoir"mimiamie" chacun est attachée à ses racines.Je plains les gens qui ne connaissent pas leurs origines.Bonne soirée au chaud.BBises



loulou le filou 29/11/2010 17:11



Le père manque !



anto 29/11/2010 16:12



Salutè Dumè ,pas beaucoup de temps pour lire en ce moment ,mais ce têteà tête père/enfant semble interessant


bonne soirée bise


ici mauvais et froid !!sans interêt



kinou31-36 :0059: 29/11/2010 16:05



Bonjour ma Mimi. Et bien, les relations père-fils ne sont pas toujours évidentes mais, quand il y a une telle rancoeur, ce doit être encore plus compliqué. Mais, je suis sûre que tout finira
bien. Passe un bon lundi. Bisous. @+



geotrouvetout 29/11/2010 15:16



Bonjour Dominique ; il neige toujours, je vais devoir  sortir avec les skis LOL le ciel est bien chargé. ça ne va pas s arréter  maintenant J' ai regardé la metéo il y en
a pour trois jours si c est ça on va rester au chaud passes une bonne journée gros bisous Michel


                                                     



OUPAS 29/11/2010 14:36



BONJOUR MIMI !


Tout un livre qui tourne autour de : "Pourquoi tu est revenu"


Tout est symptomatique de notre société "moderne" !


Au nom de notre liberté individuelle, de nos nouveaux droits de partir à l'aventure nouvelle, laissant femme et enfants,  sans se retrourné.


Comment pouvons nous comprendre son retour, son immixtion dans un passé qui n'est plus le sien !


Tu vois, c'est çà qui me gêne dans certains romans. Ils clament, aussi fort que la notoriété de l'auteur le permet, des possibiltés de s'écarter, sans scrupule des devoirs de la
vie.


Je reste convaincu que les fictions, écrites ou filmées, consommées sans modération offrent des options de vie qui n'existaient pas avant.


Je ne crois pas au discernement avisé du lecteur, encore moins à sa perspicacité !


Mais ce n'est QUE mon avis !


Bisous Mimi !



Monica - et la mer.. 29/11/2010 10:41



bonne journée 


 chez moi sports  dhiver  un temps à lire  alors  lisons  loll


 puisque d ehors c est une patinoire  je reste  sur l ordi loll mon sport préféré loll


 bises  kénavo Domi



trublion 29/11/2010 09:30



Pas si facile que ça de former un couple, à partir de deux inconnus, qui pour se plaire n' ont souvent montré que leur bon côté !


et parfois les difficultés quotidiennes servent de rupture plutôt que d' union.


Avoir des enfants n' est pas un exploit, c' est d' en faire quelque chose qui l' est.


 bonne journée Mimi


 gros bisous



mjyanchou 29/11/2010 06:34



 





 


coucou ma mimi..


be j'ai ressorti mon echarpe our aller bosser "glagla"


il a raison son fils..


il est revenu (pourqoui ??? )


hein hein !!


je me demande pourqoi les mecs partent abandonnent leurs familles et reviennent quand ca leur chante....


non mais...


sont egoistes je crois...


tralalala


allons bosser ma mimi en claquant des dents..


glagla..mdr


bonne semaine






Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents