Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Domi-mots

A Domi-mots

Merci aux maisons d'éditions qui me font confiance en me proposant des partenariats et aux auteurs qui m'adressent leurs derniers ouvrages. Chaque chronique est partagée sur mes comptes Facebook, Babelio et Twitter


LE CRI de Nicolas Beuglet, XO Editions

Publié par Dominique84 sur 20 Octobre 2016, 07:38am

Catégories : #Mes lectures

Deuxième roman de l’auteur après “Le premier crâne” paru en 2011. Vous en trouverez le résumé sur mon blog en cliquant ICI


C’est par une nuit glacée que l’inspectrice Sarah Geringën se rend à l’hôpital psychiatrique  de Gaustad à 0slo. Un homme d’environ 70 ans qui a passé près de la moitié de sa vie interné, a été retrouvé mort dans sa cellule.

Cet homme est mort semble-t-il de frayeur et a même tenté de s’étrangler soi-même. Personne ne connaît l’identité de cet homme, le personnel hospitalier l’appelle 488, en raison du nombre qu’il porte comme une cicatrice gravée sur le front.

Sarah Geringën découvre très rapidement que le directeur de l’hôpital a fait déplacer le corps dans une autre cellule pensant éloigner la police des innombrables graffitis qui recouvrent les murs de la cellule de cet homme. Que signifie ces inscriptions que l’on a tenté de cacher ? Qui est cet homme et que signifie sa cicatrice sur son front ? Et quelle est la teneur des expériences menées en sous-sol sur la victime ? Pourquoi était-il encore traité avec du LS 34, un médicament interdit depuis 41 ans ? Que voulait on cacher à la police en provoquant ce gigantesque incendie qui avait bien failli faire rejoindre Sarah parmi la dizaine de victimes ?

Le décor est planté, l’histoire peut commencer ; elle va se poursuivre à un rythme effréné jusqu’à la fin. Pas de répit, pas de trêve, pas le temps de souffler, les événements vont se succéder les uns après les autres de façon imprévisible, on ne peut pas lâcher ce livre jusqu’au dénouement où la révélation fait l’effet d’une bombe.   

Un Thriller efficace sachant que l’histoire est tirée de faits réels. Frissons de terreur garantis à la lecture de cette histoire où sont mêlés religion, ésotérisme, science, abominables secrets de famille … Une histoire qui nous pousse à réfléchir sur le sens de la vie, de la vie après la mort et nous interpelle sur la folie humaine qui utilise la science à des fins terrifiantes.

Merci aux Edtions XO Editions de m'avoir adressé ce roman et à l'auteur de l'avoir écrit !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents